Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Boite de nuit géante rue St Merri : l'extension du 3 rue Pierre au Lard est en "tâche jaune" | Accueil | Nouvelle visite guidée du Marais : l'hôtel Saint-Aignan, Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme (IIIe) »

28 février 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

On peut facilement parier que madame Chantal Jouanno n'habite ni sur les quais de Seine ni dans le Marais. Généralement ce genre d'élus est d'accord pour qu'il y ait du bruit, du moment que ça se passe sous les fenêtre des autres et pas devant les leurs...

Chantal Jouanno en remet une couche avec ses déclarations de LE FIGARO du 4 mars 2010 rubrique"confidentiels"
"la création sur les quais de la Seine , d'un quartier dédié à la fête...."
le Marais serait-il épargné? - il faut une mobilisation générale des habitants du centre de Paris

Les gens de la nuit se plaignent de ce que la loi devienne de plus en plus restrictive. Ils ne veulent pas voir qu'en l'absence de civilité ou d'urbanité, les victimes du bruit n'ont d'autre recours que celui de demander à la loi ce qu'elles ne peuvent obtenir à l'amiable. Que cette loi devienne plus dure découle directement de la conduite toujours plus égoïste des perturbateurs.
Il est révélateur - et cela ferait sourire si les enjeux n'étaient pas si importants - que la seule plainte de M. Brossat soit légitime à ses yeux, alors qu'il méprise celles, nombreuses, émises par les habitant ou ceux qui essaient de dormir la nuit.
D'un point de vue électoral, il me semble évident que l'engagement de chacun des candidats sur la question du bruit au centre de Paris pèsera de plus en plus lourd sur le choix des électeurs que sont les habitants de chaque quartier, leurs votes ne suivant plus nécessairement les lignes de partage traditionnelles entre les partis.
Marion Mouchot

Il se dégage de toutes ces positions démagogiques l'impression que les politiques en question prennent du plaisir à rouler à vélo, à contre-sens. S'agit-il d'adeptes du "je roule à sens interdit"; çà peut rapporter gros! Mais à trop ce faire, le vélo peut aussi dérailler! Quant M. Brossart, il n'y a rien à commenter. Ses déclarations parlent pour lui. VJP

Quel scandale de la part de nos "éligibles"! Oser défendre ceux qui ne respectent pas les lois ayant trait au respect de la vie des riverains!Oser proposer de se servir des deniers publics pour prendre en charge de intérêts privés!Oser vouloir faire de Paris ,ville une des plus belles du monde, au passé historique si riche, une ville qui ne veut concurrencer les autres que sur le plan bruyant et alcoolisé!
Mesdames, messieurs les politiques,votre devoir est de gérer la ville pour le bien-être de tous dans le respect de notre patrimoine .Quel serait votre pouvoir sur une ville vidée de ses habitants ? Comment feriez-vous pour conserver l'attrait touristique de Paris qui est dû surtout à la beauté de la ville ?
Mesdames et Messieurs les industriels de la nuit,pourquoi vouloir les pleins pouvoirs? pourquoi assimiler ceux qui luttent pour vivre correctement, avec une alternance normale de sommeil et d'activité, à de vieux grincheux qu'il faut balayer de la vie parisienne? Je vous signale que ce sont souvent les jeunes travailleurs,les étudiants qui sont les plus gênés. Alors, au lieu de s'installer à Paris, ils
vont choisir,quand ils le pourront,un ailleurs et Paris deviendra peu à peu une coque vide résonant seulement des bruits de sono et de cris
PS : Pour qui voter ?

On est consterné: est-ce que les candidats se rendent compte que leurs électeurs ne sont justement pas les marchand d'alcool et de bruit? Est-ce qu'ils pensent à l'intérêt général ou seulement à faire des promesses à ceux qui crient le plus fort? Dieu merci, on sait ce que valent les promesses électorales, qui, c'est bien connu, n'engagent que ceux qui y croient. Il ne faut surtout pas relâcher l'effort, et il faut voter, pour ceux qui semblent les plus sérieux.
En espérant que par la suite ils écouteront leurs administrés... Courage donc pour continuer le combat contre ceux qui veulent transformer le Marais en parc d'attractions nocturne:pourquoi ne feraient-ils pas la fête là où ils habitent? Cela rendrait les retours au petit matin moins périlleux! Mais voilà, entre deux fêtes, ils ont peut-être envie de récupérer...

Monsieur Dolium a une idée excellente. Il faut s'en prendre à tous les grincheux, à commencer par les vieux, qui se plaignent du bruit et les envoyer en dehors de ces fameux secteurs au labél "festif" pour les nettoyer de tout ce qui est réactionnaire. Le Modem étant un parti humaniste, il va de soi que le cout complet de ces déplacements serait pris en charge par le conseil régional.
Pourquoi faut-il qu'une campagne produise tant de stupidité !
Albert

Le seul fait qu'on puisse imaginer un "zonage" des quartiers avec identification de quartiers festifs où tout serait permis est un vrai scandale. On dit toujours aux gens empêchés de dormir "vous n'avez qu'à aller vivre ailleurs", mais y a-t-il tant de logements disponibles à Paris et en France qu'on puisse ainsi envisager de vider certains des quartiers les plus denses en logements parce que situés au coeur des villes ? C'est une aberration, et ceux qui promettent de telles choses sont de surcroît des menteurs car ils savent parfaitement que ce serait impossible. Ce genre d'expropriation n'est heureusement pas encore prévu par la loi !

Soyons attentifs aux réactions.
On verra dans quinze jours.
VlM

Bravo pour votre action mais pour qui voter ?
Ne faut il pas se lancer dans une action plus politique ????
Ce n'estt pas "marrant" mais quelle autre solution ?
Pétition, manifestation, référendum citoyen ...
Dans n'importe quel cas....Continuez votre action actuelle et merci

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)