Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Le Festival du Marais : une aventure qui a marqué les consciences | Accueil | Les orgues du Marais, immense richesse instrumentale mais parents pauvres de la Ville de Paris »

27 novembre 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Nous avons hésité, en tant que modérateur, sur le sort du commentaire "gérontophobe" de "Vincent". Nous préférons finalement le laisser tel quel, avec son orthographe approximative, car il est le témoignage de la violence de ces personnes qui, feignant de prêcher la tolérance et le "vivre ensemble", n'admettent en réalité qu'une seule loi : la leur.
Entre "envoyons les anémiques grabataires" à la campagne et "passons les à la chambre à gaz" la différence n'est pas grande.

"Une ville désormais sale"... ouvrez un livre d'histoire. Puis, quand vous l'aurez terminé, ouvrez un dictionnaire à l'article "gentrification", relisez-le plusieurs fois. Ensuite, ouvrez un livre de géographie urbaine, et comparez avec d'autres villes. Ce qui est remarquable à Paris c'est autre chose : une ville gangrenée par des petits bourgeois malingres tels que vous. Qui ne comprennes pas s'ils voulaient une lieu de vie paisible où ils peuvent appeler les flics pour chacun de leurs petits désagréments (pigeons, roms trop visibles, gens qui font la fêtes... quelle tragédie, vraiment !), ils n'ont qu'à aller en banlieue. Et laisser à Paris ce qui fait la vraie vitalité d'une vile, son âme et son cœur, la vie populaire, sale, bruyante, tellement plus belle pourtant que vos mornes préoccupations d'anémiques grabataires.

Mesdames, messieurs...
Je travaille dans ce quartier, et tout les jours je croise cet homme. Ce quartier jadis populaire que vous avez volé, ce quartier où vous me regardez de haut moi le banlieusard chassé de Paris et qui pourtant vous rend service tout le jours.
Alors apres lecture de vos commentaire j'ai pris la decision de supporter à 100% celui que j'ai pris l'habitude de nommer "le maitre des pigeons"...

Si vous trouvez le quartier St Merri sale c'est que vous n'avez jamais voyagé...

Il est bien dommage que la ville de Paris ne soit pas construite à la campagne !? dixit Alphonse Allais...

Je ne peux pas comprendre la sympathie que suscite ce personnage. Les volatiles qu'il attire sont une nuisances pour tous les habitants aux alentours : bruit, microbes, fientes. La patrimoine architectural est dégradé également.

Mais les vrais responsables sont les autorités et la Municipalité.
Car nourrir les animaux nuisibles devrait être sanctionné de manière sévère et immédiate.

Enfin, nous observons bien que les pigeons pullulent. Normal Paris est une ville très sale désormais, et ces volatiles trouvent de quoi se nourrir.
Leur nombre va donc croissant.
Quand la Ville va-t-elle se décider à capturer ces escadrons de rats volants ? Des campagnes existent-elles vraiment je ne vois rien.

Une fois encore, un Maire est censé assurer la salubrité de sa ville.

le pigeon de paris est-il comestible ?
J'exagere,la ?!!

il n'est plus possible de parler de rien au risque de passer pour un méchant. Parce qu'en France il y a les bien-pensants qui trouvent tolérable de laisser agir les roms en fermant les yeux sur leurs exactions au motif que ce ne sont que de pauvres gens vivant dans des caravanes sur le bord du périphérique. Ils oublient juste qu'il s'agit d'une véritable société dont le mode de vie est basé sur l'exploitation de la misère (pour ceux qui l'ignorent un handicapé, un enfant, une femme enceinte ou un vieillard est un véritable produit marketing pour âmes sensibles. C'est une source de revenus non négligeable). Il y a aussi les biens-pensants qui trouvent émouvant de voir ce pauvre monsieur nourrir les pigeons de la capitale sans se soucier de la santé des habitants du quartier. Pour eux le bien être de ce pauvre Monsieur passe avant l'intérêt général. Il semble évident que les excentricités de cette nature ont plus leur place en psychiatrie qu'en ville au milieu d'enfants, d'asthmatiques, et de vieillards notamment ! Sur ce, puisque la tolérance est de mise, je vais aller jouer de la trompette à 2h du matin place du Bourg Tibourg.... Je suis désolé il n'y a que là et à cette heure que j'arrive à en jouer..... Ça ne vous dérange pas ? Si non je peux me mettre des haillons....


Paris ne peut tolérer plus longtemps ces pigeons porteurs de maladies.

Leur nombre a augmenté ces dernières années. Il y en a à présent plusieurs couples dans ma rue. Ils nichent dans les caissons de stores déroulants métalliques.

Leur déjections souillent nos immeubles, leurs roucoulements incessants me réveillent tôt le matin. Je n'en peux plus.

Et je ne parle pas des maladies qu'ils trimbalent

Assez

Pour information,dans le cadre de mes fonctions, j'ai rencontré trois fois depuis juin dernier le commissaire du 4ème arrdt et son staff et il m'ont clairement expliqué que les exactions commises par les roms sont l'une des priorités de la Préfecture de Police sur l'arrdt. Donc il y a une vraie légitimité à en parler sur ce site.

Par ailleurs, cet article ne traite pas du sujet des pigeons mais de l'excès de "sensiblerie" qui chez certains habitants remplace le bon sens et le pragmatisme au risque de désintégrer un jour la société française. Cette histoire de pigeons est anecdotique mais j'élargis le débat en signalant que toute la problématique des roms est régie par le même mécanisme d'indignation pavlovienne de la part de gens qui ne discernent plus ce qui est bien ou mal pour notre société civile.

J'avais cru comprendre que la Ville de Paris avait un programme de "pigeonnisation contrôlée" à base de graine contraceptives? Me trompé-je? Il n'y a pas que sur le parvis Beaubourg que ces volatiles, nourris ou pas, prolifèrent??
Quant à les comparer à des Roms, pardonnez-moi, il y a une petite différence...

Je pense que votre commentaire méprisant sur ceux qui "défendent les roms" ne s'imposait pas, ni à propos d'un nourrisseur de pigeons, ni dans un site consacré au quartier du Marais. Quoiqu'il en soit, ce que vous rappelez à juste titre sur les agissements de certains Roms ne justifie pas la maltraitance indiscriminée trop souvent observée à leur égard.

la nourriture des pigeons devrait tout simplement etre interdit dans une ville comme Paris...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)