Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

liens utiles

« "Paris Métropole", six millions d'habitants, c'est demain, c'est en 2016 ! | Accueil | Quel bazar le week-end sur nos trottoirs ! »

09 mars 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Comment peut-on vivre dans un cadre pareil?Pas étonnant que les habitants quittent l'arrondissement pour l'abandonner au tourisme de masse

On se demande comment de telles situations peuvent exister et perdurer.

On peut donc faire tout et n'importe quoi à Paris, sans être inquiété ?

Là, c'est la nuit, le jour, en revenant de chez un de nos commerçants favoris de la rue des Archives, impossible d'utiliser le trottoir squatté par les hordes clonées, armée des ombres tous identiques comme la copie d'une conforme d'une caricature. Encore un mal embouché me direz vous ? Pas du tout un simple père de famille essayant de circuler sur le trottoir vers 18h30 avec une poussette et la maman du bébé ; Les gérants de bar nous gênent profondément en nous obligeant à descendre sur la chaussée au risque d'être frôlé/heurté par les véhicules qui quand ils ne ralentissent pas pour regarder cette foule accélèrent pour quitter des yeux cette foule.

Le maire du 4ème Christophe Girard est étonnamment silencieux sur cette affaire. Comment peut-il accepter une telle pagaille sur ses terres?

Oui courage et union pour tous les riverains qui se battent pour le juste respect de la loi, c'est presque cela bientôt le vraienjeu démocratique…
Qu'est ce qui peut faire barrage à ces entorses répétées pour le profit ? alors même que les discours sur le respect, le bien-être, la justice (des mêmes devoirs pour tous) se multiplient, c'est un vrai paradoxe!
peut-être utiliser cela justement, pour établir un contre pouvoir et permettre à la société de retrouver un peu de cohérence ?

Mobilisation et implication restent en tout cas plus que jamais nécessaire. courage à tous

Je suis riverain à Paris dans le 7e arrt. où des exploitants de pizzeria à emporter se sont installés dans des points de ventes jusqu'alors réservés à des commerçants classiques avec des horaires 10 h - 19 h. Ces "nouveaux arrivants" s'affranchissent de toute règle en la matière : extension sauvage de la terrasse passé 19/20 h jusqu'à ce que des clients se présentent (jusqu'à minuit ou plus certains soirs), absence de licence IV (et peut-être même de "R") alors que des boissons de tous les groupes, vins en tête mais aussi limoncello en digestif (5e groupe), sont consommés sur place tout au long des 2 services (sur des plages très étendues), venue d'un chanteur avec sonorisation en fin de semaine de 19 h à 23 h (avec portes ouvertes au retour des beaux jours), stationnement quotidiens des véhicules du gérant et des clients sur la chaussée pourtant interdite au stationnement... Bref, ce n'est qu'une série d'entorses aux règlements et à la loi auxquels nous assistons depuis de longues années. Concernant l'extension de terrasse, il semblerait que le service de la Dir. de l'Urbanisme à provisoirement rétablit la situation à la suite de l'utilisation du formulaire en ligne de signalement des nuisances sonores de la Préfecture de Police. Cependant attendons le retour des beaux jours pour voir si le contrevenant continue à se conformer.
Concernant les Cox, Perle, Saint-Gervais et futurs candidats à l'exploitation de bars brasseries non respectueux du droit à la tranquillité des riverains du Marais, je ne peux que conseiller à tout intéressé de se rendre sur le site de la Préfecture de Police, d'imprimer le formulaire en ligne de plainte contre les nuisances sonores (http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/content/download/797/4204/file/formulaire_plainte_nuisances_sonores.pdf) et de l'adresser par courrier à la Direction des Transports et de la Protection du Public (Bureau des Actions Contre les Nuisances) - En effet tout formulaire correctement remplit et adressé fait l'objet d'une enquête sérieuse et d'un rappel téléphonique par un inspecteur.

Bon courage à ceux qui voient leur quotidien transformé en enfer au bénéfice d'une petite poignée d'entrepreneurs dénués de respect.

Rarement on a vu une telle légèreté à l'égard de la Loi pour le seul profit. Lorsqu'in on constate l'ardeur des agents de la Préfecture à verbaliser les automobilistes, on ne peut que constater que la Loi n'est pas la même pour tous. Le Cox n'a pas de RESPECT de la vie des autres qui vivent et travaillent dans notre quartier; Il est grand temps que les riverains et assoc. du quartier obtiennent ce qu'elles demandent.

Jean-François Bayart a raison: puisque la Mairie a donné une autorisation qui consiste à faire tout et n'importe quoi, pourquoi les autres Etablissements ne suivraient-ils pas? Si ne pas respecter les règlements en vigueur est la règle, alors pourquoi cette autorisation temporaire?: difficile à comprendre, voyons comme le dit l'article la conclusion de ce test.

Rappelons que cette autorisation n'existait pas, et que l'on voit mal pourquoi cet établissement entreprendrait soudain de respecter une règlementation qui manifestement ne le concerne pas.
Je puis vous dire que La Perle et le Saint-Gervais, rue Vieille-du Temple, ont repris leurs bonnes habitudes illicites sitôt les beaux jours revenus...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.