Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Manifestation de colère des riverains du Carreau du Temple contre l'inaction du Maire du IIIe. | Accueil | Rue Rambuteau : des arrêts de bus qui en imposent ! »

13 novembre 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.


Il est inconcevable que l'application des lois et règlements puisse être à géométrie variable.

Cela conduit le citoyen lambda à penser que les pouvoirs publics sont (i) ou bien lâches (ii) ou bien étrangement arrangeants avec certains.

Qui pourrait deviner qu'il s'agit d' une terrasse fictive,
Une belle expression avec cette ironie qui en dit plus que tous les cris
La première réaction est tendance Philippe Le Bel versus les Templiers qui avaient il est vrai d'autres arrois
le second commentaire tourne un peu en rond: les autorités se manifestent mais on les attend au tournant
que faire devant tant de mauvaise foi ou de malignité dopée par les vertus du tiroir caisse
Le 3ème commentaire approche de l'explication: coxer le Cox, c'est difficile parce que c'est devenu un " temple" de la nuit avec ses protections, et oui, son art du méandre et de la sinuosité, forcément...
Laissez les vivre à la fin dans la lignée du grand libertarisme ambiant diront quelques uns
ils s' y entendent à retourner les arguments, à invertir les règles : il ne fait pas bon s'en prendre aux minorités discriminées et aux business prospères
par ces temps de disette et de promotion de la tolérance
Oui il faut faire appliquer la loi mais comment, car se rapprocher d'un débit de boisson et stationner sur le trottoir en parlant avec un autre passant qui est à l'arrêt sans stationner n'est pas un crime au plan individuel
La solution c'est que le Cox accueille ds la limite de ses capacités autorisées à l'intérieur ; ils vont répondre Pierre au Lards ...
je suis comme le rédacteur, je me demande comment la bonne Ville de Paris et les autorités publiques chargées de faire appliquer la réglementation vont s'y prendre ...
Liberté: oui mais dans la limite du respect de celle des riverains: droit au sommeil, droit de circuler sur l'espace public ( j'en ai été empêche et j'ai du mettre la poussette sur la chaussée avec bébé effrayé par les klaxons des automobilistes qui s'en prennet aux mamans qui empiètent sur la chaussée mais pas aux gros bras qui s'installent sur les trottoirs de circulation qu'affectionnent les mamans
Egalité: oui égalité devant la loi, ce n'est a pas parce qu on est patron, prospère, particulier qu on doit être traité différemment du commun des mortels:
la rue des archives c'est une rue, ce n'est pas le 6ème ciel
FRATERNITE: c'est là l'essentiel, traiter le frère humain soeurs comprises avec gentillesse, et solidarité ; rien à voir avec le culte des clones à l' identique
Des rendez-vous secrets, discrets, raffinés: c'est ce que nous aimons
D'autres les aiment ouverts à tous vents, tonitruants, offerts à l'encan... question de goût me direz-vous
Et bien que votre goût ne devienne pas notre dégoût c'est tout ce qu'on vous demande.
Circulez ...

Il serait pourtant si facile que ces nuisances plus qu' évidentes soient interdites, il suffirait que les autorités policières et administratives fassent quelque peu leur travail: contrôle du bar et de sa clientèle, sanctions pour boissons sur la voie publique et vacarme,amendes à l'établissement pour occupation abusive de l'espace public(stores, chauffage...). Mais où en est la volonté de faire respecter les lois existantes? Maintenant, il semble que c'est celui qui crie le plus fort et qui a le plus de fric qui peut tout se permettre.

La terrasse est peut-être "fictive", mais les nuisances telles que décrites par VLM bien réelles. On attend que les autorités se manifestent.

On se heurte à une réalité: Cet établissement est devenu un lieu de rendez-vous important pour beaucoup...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)