Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« L'insuffisance de toilettes publiques à Paris soulignée par de grands quotidiens | Accueil | Deux classements concernant Paris récemment publiés »

04 mars 2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonjour,

Je voudrais vous faire part d'une mésaventure qui m'est arrivé ce dimanche soir. J'ai rencontré un homme dans le marais et nous sommes allés chez moi pour boire un verre. Il m'a ensuite demandé de lui donner de l'argent pour qu'il puisse d'acheter à manger soit disant. Devant mon refus et profitant d'un moment d’inattention il a subtilisé mon porte feuilles! Je suis très choqué et je voulais vous faire part de ce genre d'individus mal intentionnés qui peuvent traîner dans ce quartier le soir. Donc soyez très méfiants!

Merci

On ne peut que noter la complète "déconnection" du réel entre les politiciens - ou leurs représentants appointés par les premiers- et la population! C'est archi-clair, à la lecture de ce compte-rendu que ces "ateliers" ne sont que des subterfuges servant de caution à cette intensification voulue des activités de nuit dites "festives"! Il y a, de toute évidence, une scission très nette entre les "excès" de certains, mais que les meneurs de ce "COnseil de la nuit" ne prendront pas en compte ni les remarques de l'UMIH, ni de "Vivre Paris", ni des professionnels responsables qui doivent se désoler de s'être laissé embarquer dans ce "bateau ivre"! C'est pareil au même dans les autres ateliers, c'est peut-être ce qu'on appele: la "démocratie participative"!

Les Pierrots de la Nuit sont une belle fumisterie.

Que ceux-ci soient en outre grassement financés avec l'argent des contribuables peut expliquer le dégoût croissant des électeurs vis-à-vis de la politique et des élus.

Encore une fois bravo pour ce compte-rendu pertinent! Je note l'irresponsabilité de la plupart des professionnels de la nuit qui "estiment que les excès dénoncés sont le fait ...de mauvais élèves...". Mais dans ce cas,il faudrait que, eux-mêmes réclament des sanctions contre les fauteurs de troubles, leurs collègues professionnels indélicats et les non-clients dans la rue (pour résorber ces "circulants , il leur suffirait de fermer leur porte et de ne rien servir sur le trottoir ainsi la fête pourrait continuer à l'intérieur dans un local insonorisé comme il se doit!) A vous , messieurs les professionnels de la nuit de nous montrer votre bonne foi! Je salue le prise de position de l'UMIH représentant les hôtels dont la clientèle touristique peut souffrir aussi du vacarme.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)