Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« La chasse aux œufs bientôt ouverte dans le Marais ! | Accueil | Le triste sort des stations Autolib' »

04 avril 2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Commentaire que j'ai ajouté à mon site mediapart :

Je me permets de trouver consternant le commentaire de Pierreget. quel que soit le bout par lequel on le prend. Mais passons... Au moins a-t-il le mérite d'illustrer mon propos.

Pour information, le permis de construire a été délivré le 24 décembre. D'étude d'impact, il n'y eut point, en tout cas dans les lieux susceptibles d'être impactés. Par exemple, au 97 de la rue Vieille-du-Temple.

Il y a trois jours, constat d'huissier a été dressé, établissant que ni Perial ni M. Nikhogassian n'avaient cru devoir se soumettre à l'obligation d'affichage public du permis.

Trois heures plus tard, comme par hasard, une affiche était apposée. oh, de manière très discrète : dans un coin, caché par l'olivier de l'Artisan fleuriste, habitué de La Perle.

C'est ce que l'on appelle, dans le jargon néolibéral, la "transparence".

Petit commentaire posté sur fond de hurlements des consommateurs de La Perle, à 23h57.

Notre rôle de modérateur nous oblige à laisser à "Patrick" la responsabilité de ses propos et notamment les chiffres qu'il avance. A notre connaissance le déficit à combler est de 400 Millions d'€ (et non 4 Millions !) mais nous n'avons pas connaissance d'une dette de 4 Milliards

Nos élus ont déjà rendu nos quartiers invivables... enfin sauf à proximité de leurs habitations bien sûr !
Car les concernant, ils ne se trompent pas, ils s'assurent d'un voisinage tranquille, calme et propre !
Les nuisances très peu pour eux ! c'est d'ailleurs pour cette raison qu'ils font mine de ne pas comprendre ce dont on leur parle. De toute façon les administrés n'ont pas droit à la parole avec eux !

Alors pourquoi favoriser ces activités bruyantes et polluantes ???

Rappelons que la mairie de Paris cherche des sous !! et de l'aura aussi !! car ils ne trompent plus personne : il n'est qu'a voir à l'étranger, les US parlent de no-go zone, les japonais se réunissent pour nettoyer des coins de la capitale, Le UK menace ses habitants de devenir comme la France, un grand chaos....celà devient l'insulte suprême.
le monde entier se gausse de notre président !
+ 4 millions d'euros à trouver pour boucler le budget de la ville de Paris, du jamais vu dans son histoire, et presque 4 milliards de dette fin 2013 pour la ville de paris ! le tout sans du tout améliorer la qualité de vie des habitants bien au contraire ...
donc il faut trouver du cash !!

En plus d'une aliénation marchande, il s'agit également d'un profond mépris pour le parisien et d'une classe d'élus qui n'a plus aucune compétence à assumer ses fonctions!


Pas d'accord avec Platon. Si une activité commerciale est incompatible avec son environnement elle ne peut être exercée. Une terrasse sur un toit d'immeuble avec des dizaines de personnes parlant haut et fort + éventuellement de la musique ne peut que troubler le voisinage.

Excellente idée de Franck Boulin.

Il est incroyable d'en arriver à devoir lutter pour avoir simplement le droit au sommeil dans notre ville.

Incapable déjà d'assurer la propreté de nos rues, la Mairie s'attaque désormais à la tranquilité des habitants. Il faut bien satisfaire l'électorat bobo-sectaire.

Il n'y a pas lieu de hurler à la mort sur un épisode de l'évolution de l'économie parisienne.
Qu'un propriétaire et un entrepreneur se lancent dans une initiative qui vise à développer leurs affaires n'a rien de scandaleux ou de condamnable. Sauf s'ils ont enfreint la loi ou les règlements de façon avérée. Il est a priori légitime qu'ils se lancent dans l'aventure, comme il est justifié aussi que ceux qui craignent pour leur tranquillité s'en émeuvent et agissent en conséquence, de façon légale de leur côté aussi. Il y a ensuite le jugement qu'on peut porter sur la gestion du dossier par la mairie. Là nous ne sommes plus dans le domaine du droit mais dans celui de l'éthique. A chacun sa morale.

Pourquoi "nos" élus veulent-ils rendre nos quartiers invivables et, ce faisant, nous chasser de nos domiciles ? Les services de la ville de Paris accordent des droits de terrasses à tour de bras, ne contrôlent pas les terrasses illégales, ne verbalisent pas les contrevenants. Les rues arrivant à saturation, la ville s'attaque maintenant aux toits. Le bruit sera ainsi omniprésent, venant du bas comme du haut.
Qu'ont fait les habitants de Paris pour mériter un tel (mauvais) traitement?
Inutile de me répondre d'aller habiter à la campagne. Je revendique le droit d'habiter et de dormir à Paris.

Vous rapportez des propos tenus par le maire et vous nous dites que le permis de construire a été accordé. Donnez nous le numéro du pc et la date de délivrance plutôt que de rapporter des propos de ce maire.
Un peu de sérieux serait de bon ton. Les enjeux de suivie des autochtones en sont l'issue. Sans sommeil la santé des personnes se dégrade. C'est un enjeu de santé publique que va supporter la collectivité dont seule une personne tirera le bénéfice l'exploitant sur le plan financier. les clients du lieu auront un autre point de une vue..

Je connais bien le problème des nuisances nocturnes qui détruisent la vie à Berlin, Barcelone ou Amsterdam.
Les habitants de ces villes, comme à Paris, pâtissent de la dispersion de leurs actions. Nous devrions examiner, avec Vivre le Marais, comment lutter ensemble au niveau de l'ensemble des villes victimes de l'internationale du bingedrinking. Des initiatives communes, dans chaque ville le même jour, des
rassemblements à Bruxelles, médiatisés, auraient certainement du poids, et les mairies de Berlin, Barcelone et autres ne pourraient certainement pas inviter leurs habitants, avec la mairie de Paris, à aller vivre sur un autre continent.
Vivre le Marais pourrait prendre l'initiative d'une telle coordination, et le faire savoir.

Bravo pour cet article.

Tout est dit.
Les dés sont pipés. Voilà pourquoi les gens ne vont plus voter

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)