Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Tout est permis ! | Accueil | "A La Mère de Famille" choisit le Marais pour sa dixième implantation parisienne »

22 octobre 2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonjour,
On parle d'alcool et de fête, là , mais qu'en est il du non respect des habitants par des professionnels, employés de mairie (chantiers publics, du ramassage des ordures....), sans parler des employés d'entreprises privées comme les livreurs, ouvriers de chantier,et les restaurateurs.
Je suis curieux de savoir s'il existe une sensibilisation des employés du service public à ce problème. Ce serait la moindre des choses.
J'aimerai savoir aussi s' il n'existe pas une loi exigeant une certaine pluralité du type de commerces dans une même rue, qui pour moi serait une solution à ces problèmes de nuisance sonore nocturne et améliorerait la qualité de vie de quartier.
J'habite rue de la petite truanderie depuis 20 ans;
Merci d'avance
Cordialement
un voisin.

Réponse à Romain :
Vous le dites vous-même : vous faites la fête à Paris et vous partez vous reposer chez vous en banlieue. Que diriez-vous si des parisiens se rendaient alors chez vous et faisaient du bastringue pour vous empêcher de dormir en déversant des tombereaux de déchets et des hectolitres d'urine devant la porte de votre nid douillet ?
La question n'est pas de comprendre l'AUTRE comme vous dites, ça c'est du verbiage tout creux, la question c'est que chacun RESPECTE l'autre. Ne rien faire donc qui l'agresse et lui pourrisse la vie.

Que c'est compliqué d'être crédible dans cette association. On a que des commentaires de gens énervés, qui ne veulent aucun compromis. Des Parisiens qui voudraient vivre comme en banlieue. Ce qui est juste impossible.
Mais on peut améliorer les choses.
En tant que banlieusar qui a acheté à Paris pour justement "vivre Paris" la nuit, je suis justement confronté à cette question toutes les semaines.
Je pense que l'on peut parfaitement vivre dans un Paris festif, sans déranger ses riverains, et c'est ce qui se développe depuis 2010/2011. Le nombre d'ouvertures de clubs, de péniches, et d'immenses soirées nocturnes en périphérie a EXPLOSE. Les soirées à 8.000 personnes au parc des expos, à 5.000 personnes aux docks pullman, 1936, etc... Toutes les péniches qui ouvrent la nuit (la nouvelle concrete en 2011). Celà a vraiment mis un coup d'air frais à Paris, c'est extraordinaire. Rien que dans le milieu techno il y a des vendredis avec 8 soirées, alors qu'avant on tablait sur 2 max. Et comme à Berlin, celà ne gène pas le voisinnage, car on rentre chez nous vers 6h, sans faire de bruit, dans un Paris calme.
Ce qui pose problème, ce sont plutot les gens qui trainent, qui boivent dans la rue et dans les bars. Je pense que le vrai problème est là (et moi au moins en tant que fétard, JE connais très bien la question). Et là pour le coup, je suis contre les bars qui ferment à 4h et les métros à 3h. Ca va en effet empirer cet effet des gens qui trainent dans les rues la nuit, etc...

Autre souçi, arrêtez de viser l'alcoolisation. Je vie dans un milieu bourgeois anti bobo, et je vois bien les amis de mes parents ne sont jamais contre une ou deux bouteilles de vin en appartement. L'alcoolisation touche TOUT les milieux sociaux. Prononcer le mot "pompet" plutot que "bourré", ne change pas la nature de votre état qui reste à mes yeux "misérable".

P.S: Si vous voulez juste uniquement mettre le bordel la nuit dans Paris, ou si vous voulez juste vivre dans un village au centre du 11ème arrondissement, arrêtez de commenter ici SVP. Vos avis sont sectaires et ne servent à rien pour le débat.
Essayer de comprendre l'autre et vivre AVEC.
Même si je sais que ce n'est pas dans la mentalité parisienne.

Une Mairie complètement déconnectée de la réalité de Paris! "Brigades vertes", "Pierrots de la Nuit", "capteurs chez des particuliers", "un représentant des usagers", "charte parisienne de la vie nocturne"!!!! De qui se moque-t-on? De la com', encore de la com', toujours de la com': on prend les Parisiennes et les Parisiens pour des sans-éducation? On voudrait nous anesthésier qu'on ne s'y prendrait pas autrement!!!

"Culture Bar-Bars" : ce jeu de mots est cocasse ; quel aveu !


Un Paris festif, sale, bobo et endetté.

Formidable, non ?

Que devient le Grand Paris dans tout ça? Il semblerait que nos élus parisiens soient sourds à toute "décentralisation"à ce sujet. Et pourquoi pas des nuits attrayantes autour de nos villes de banlieue accueillant des festivals style "vieilles charrues" ou "francofollies", avec les retombées économiques que ça apporte? et des endroits festifs qui réunissent tout le monde? J'écoutais France Inter ce matin, où urbanistes et politiques parlaient de rénovation urbaine et de transformation des banlieues ( je vous invite à écouter ce podcast, d'ailleurs). Et si le blocage mental de nos politiques nous pourrissait la vie à tous pour de sales questions de privilèges et de pouvoir?
On a envie de leur dire de sortir de leur bulle : le discours de B.Julliard aujourd'hui dans les média sur les difficultés du budget de la Ville, est inaudible tant il est sans imagination, sans projet, et sans proposition. Si jeune et déjà vieux!
Notre Région ne s'en sortira qu'en trouvant de nouveaux développements en collaboration avec tous ses habitants, et non en faisant des "zones": les pleines de boutiques, les festives, de la nuit les vertes...on cloisonne à tout va.
Le dynamisme économique, ce n'est pas de la com'et des façades.
Nous, nous y vivons. Et ce n'est pas notre choix. Je pense que ça commence à se savoir, non?
Le Grand Paris, nous allons passer à côté?

Et toujours et toujours la même rengaine... PARIS, n'est pas festif.. mais fait on la fête sous les fenêtres de ces braves gens, je ne pense pas, on continue a dépenser l'argent public pour sponsoriser la nuit, ouvrir des lieux publics ou l'hyper alcoolisation y sera encore plus forte , un usager de la nuit, ah ah c'est nouveau ça, ça m'étonnerait que ce soit un policier, un infirmier, ou un travailleur de nuit..

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)