Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« La Mairie s'attaque aux épanchements d'urine sur la voie publique | Accueil | Le collectif "Beautreillis - Charles V - Saint Paul - Neuve St-Pierre" (IVe) dépose un recours et écrit à la Maire de Paris »

26 juillet 2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Nous répondons à Adrien, que nous ne connaissons pas autrement que par son adresse IP (son adresse mail n'est pas très explicite, il comprendra !) que notre blog est "modéré" ce qui veut dire que nous éliminons ce qui est diffamatoire, critique non argumentée, ou trop ouvertement politisé.

Je trouve assez dommage que certains posts soient censurés. Ce n'est pas très respectueux pour la communauté des lecteurs.

Commentaire sur l'échange entre Adrien et Henri....
Les caractéristiques propres à chaque résidence concernée ont un impact sur l'attitude des résidents. Nous recevons de nombreuses plaintes de ceux qui habitent de grandes résidences car elles ont vite fait de ressembler à des hôtels sans administration et alors c'est la pagaille.

Ce qui est blâmable est l'acquisition de logements (par des particuliers ou des entreprises) pour en faire des locations saisonnières, déclarées ou pas et qui génèrent toute une industrie connexe (ménage, nettoyage des équipements comme la literie/draps, serviettes, etc...) et, effectivement, le ballet des valises à roulettes et le comportement de leurs propriétaires sont une nuisance pour les voisins et même sur les trottoirs étroits du Marais

@Henri. La description cauchemardesque de la location saisonnière ne me convainc pas. Je loue moi-même mon appartement et en loue pour mes vacances (inutile de préciser que je n'irai plus jamais à l'hotel) : il y a des touristes plus ou moins respectueux (comme il y a des locataires et des propriétaires plus ou moins respectueux) mais je n'ai jamais eu le moindre souci. Par ailleurs, aucune étude sérieuse confirme une quelconque hausse du foncier associé à ce nouvel hébergement sur Paris. Les prix sont d'ailleurs restés stables depuis plusieurs années, voire en légère baisse. Par ailleurs, la loi Alur a déjà encadré la location touristique (faire croire le contraire est une technique rodée du lobby hotelier que les médias relaient à n'en plus pouvoir) et bloqué les loyers : à Paris, la location touristique n'a donc aucun effet sur les loyers eux-mêmes.
Pour le reste, je suis d'accord avec vous : l'investissement locatif a été découragé, particulièrement pendant les deux dernières mandatures et c'est malheureux.

En Allemagne aussi les loyers sont plafonnés... Et ce plafonnement est aussi peu respecté qu'à Paris. En revanche pour l'interdiction des locations saisonnières, un syndicat de locataires met à disposition en ligne un formulaire pour signaler les contrevenants.

A "Adrien" : La location touristique est avant tout un cauchemar pour les habitants qui voient leur immeuble assailli par les valises à roulettes trainées par des gens peu soucieux du respect de la tranquillité des voisins et des règles de copropriété car ils ne sont à Paris que pour se distraire.
L'affectation croissante de logements à la location meublée touristique induit une baisse du nombre de logements affectés à la location traditionnelle, donc à une pression sur les prix malgré l'encadrement des loyers ; encadrement qui participe à une politique qui depuis 1981 s'est acharnée à réduire l'attractivité économique de la location traditionnelle au point de décourager totalement les propriétaires de s'y livrer car la fiscalité s'est alourdie et ils n'ont aucune assurance d'être payés et de récupérer leur logement en cas de besoin.
Il y a une multitude de facettes à ce dossier, avec notamment une évasion fiscale qui a pris de sérieuses proportions. Le gouvernement doit y mettre de l'ordre. C'est apparemment le cas avec la loi qui vient d'être votée. Attendons d'en voir les résultats. Ceci dit, le parc de logements locatifs traditionnel ne se rétablira que si on rend à cette activité l'attractivité qu'elle a perdue au fil des ans.

A Paris on ne peut plus accuser la location touristique de faire grimper les loyers, les loyers sont bloqués. Ce n'est pas bon pour le parc immobilier ; du moins, c'est un argument de moins pour les anti (car dans notre bon pays tout est bon pour taper sur les locations touristiques).

La municipalité de Berlin a quant à elle décidé que la forte augmentation des loyers était due aux locations saisonnières est a donc interdit ces dernières. Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage!

L'escalade des logements sociaux et les préemptions par la Mairie participent en effet à la raréfaction des biens immobiliers et par conséquent à la hausse du foncier. La caserne des minimes par exemple pourrait être investi par les particuliers. Est-il vraiment nécessaire de construire des logements sociaux à 20 mètres de la Place des Vosges ? Ou près des Champs Elysées, ou avenue Foch ou dans le VIIe ? A vouloir mener une politique du logement symbolique, la Mairie manque l'essentiel : être efficace. C'est de la poudre aux yeux dont on pressent que la satisfaction est purement idéologique et carriériste.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)