Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Les bals du 14 juillet entre tradition et vraie fête | Accueil | La Bastille exposée sur le port de l'Arsenal (IVe) »

13 juillet 2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Par ailleurs, il semblerait que du fait des urgences policières importantes en matière de sécurité dans le contexte que nous connaissons, la police ne soit plus aussi disponible pour répondre à des appels de citoyens pour tapage nocturnes. De mon expérience de ce long WE du 14 juillet, avec la chaleur qui a amené à garder les fenêtres ouvertes, il m'apparaît que certains indélicats semblent s'en être bien rendus compte et ne prennent dorénavant plus aucune précaution pour limiter leurs niveaux sonores.

Une très bonne nouvelle que cette internationalisation via "Vivre La Ville - Europe". Les citoyens européens devraient finir par se faire entendre par leurs autorités, surtout si fort de cette adhésion de plusieurs capitales et villes européennes, des actions sont menées directement auprès de l'Union Européenne.
Bravo!

Je me promenais sur l'île Saint Louis hier-soir. Il y avait une espèce de fête sur les quais, à grands renforts de sono et d'alcool. Pauvre île Saint Louis, oublié son charme désuet et sa mélancolie... J'ai toujours aimé me promener sur cette île et rêver un peu. C'est peu de dire que ce n'est pas l'ambiance générale du moment...

En accord avec Esten, tout ceci est anti-écologique, mais cela démontre que c'est pro-capitaliste en ce sens où les uns encaissent l'argent et les autres paient les dépenses au travers de leurs impôts! De bien curieuses notions de la plus simple comptabilité: y a-t-il un seul comptable à la mairie de Paris?
On tiendra quand même compte que le seul adjoint à la Santé est bien conscient du problème de l'hyper-alcoolisme, doit bien être le seul étouffé par les pro-festifs.
Faut agir.

Encor une fois MERCI à Vivre le Marais de soutenir les habitants qui n'en peuvent plus du "tout festif" prôné par la Mairie de Paris.
Merci de mettre en évidence l'analyse économique erronée (ignorance ou mauvaise foi?) au sujet de l'EURO 2016. Quand on veut connaître un bénéfice ou une perte , on compte les recettes et les dépenses : c'est ce qu'on nous apprenait à l'école primaire, n'est-ce pas?!!! Pour ce que j'ai pu observer, encore une fois , certes des commerçants ont vu leurs chiffres d'affaires augmenter mais l'énorme sollicitation des policiers et des services de contrôle et de nettoyage concerne le portefeuille des parisens. ET aujourd'hui encore pour l'EURO (comme pour l'activté nocturne des bistrots et autres bastringues) : les Bénéfices sont privés et les Coûts sont publics .
Quand donc, la Mairie arrêtera-t-elle cette hémorragie? Quand donc la Mairie prendra-t-elle conscience que les parisiens amoureux de leur ville ne veulent pas d'un "tout festif', nocturne de surcroît?
Contrairement à ce qu'on veut nous faire avaler, promouvoir aussi fermement la vie nocturne débridée, c'est pousser les jeunes à s'hyperalcooliser pour ne pas contrarier les bistrotiers, c'est détruire peu à peu le réseau social urbain, c'est enlaidir les rues , c'est anti-écologique, la nuit étant plus énergivore que le jour.
Mais tout ceci a déjà été dit : les autorités en tiennent-elles compte? Pas à ma connaissance.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)