Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Aménagement de la rive droite de la Seine : la commission d'enquête rend un avis défavorable | Accueil | Ouverture de l'enquête publique relative à la délivrance du permis de construire de la Tour Triangle »

24 août 2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

@APB : C'est vrai que la mythologie des "valisettes" est difficilement défendable du point de vue rationnel. Pour le reste, on attend quand même des arguments plutôt que des amalgames et présupposés.

Adrien, juste un gros LOL, même pas envie de prendre le temps de répondre avec vos faux arguments éculés.

@APB : Relisez bien l'article. Les locations touristiques tiennent à bout de bras le tourisme français, à Paris comme partout ailleurs dans l'hexagone. Sans elles, les chiffres seraient encore plus calamiteux. Les autorités françaises le savent bien et disent merci aux taxes de séjour.
D'autre part, les touristes qui préfèrent se loger chez l'habitant sont des touristes comme les autres, ils sont même désormais majoritaires : ils mangent, ils vont au restaurant, ils sortent, ils visitent des expositions et des musées, ils dépensent leur argent, achètent des cadeaux et, ce faisant font vivre l'économie et créent des emplois. Ils permettent à beaucoup de ménages d'arrondir leur fin de mois, parfois même de rembourser leur crédit et de faire face aux taxes qui ne cessent d'augmenter. Sans compter que la location touristique permet à de nombreuses familles modestes de partir en vacances.

Comme quoi la location AirBnB n'apporte aucun résultat économique concret, bien au contraire. Les touristes n'ont jamais été aussi nombreux à Paris, puisque ce qui est mesuré dans l'enquête est les nuitées d'hôtels uniquement et pourtant on se retrouve avec un déficit de 750 millions d'euros en CA. Donc, les touristes à valisettes n'apportent rien à notre capitale si ce n'est qu'ils privent tant de familles ou de de personnes d'une habitation dans la capitale.

La location saisonnière a révolutionné le tourisme et s'est établie dans les moeurs, en plus de créer de l'emploi et de permettre à des milliers de familles de partir en vacances.
Que l'hôtellerie réinvente son offre et ses services plutôt que de financer follement des campagnes de promotion (ne parlons pas du lobbying pure et simple à l'Assemblée) anti-airbnb and co - d'ailleurs en toute hypocrisie quand on sait qu'Accor et d'autres groupes investissent aussi dans ce secteur (par exemple, le rachat de la conciergerie John Paul par le groupe Accor). Les citoyens eux plébiscitent cette nouvelle forme de tourisme et c'est tant mieux !

Pierre Merlin nous livre un commentaire comme nous les aimons : argumenté, modéré sur la forme, à la hauteur de ce que nous souhaitons pour ce blog. Il y manque un argument, à charge toutefois pour les locations saisonnières, le désagrément, les nuisances crées aux habitants permanents des résidences où cette activité s'exerce.

Les locations saisonnières sont certainement contestables et font aux hébergements classiques (hôtels notamment une concurrence que ces derniers déplorent car elle réduit leur clientèle.
Mais ces touristes ne sont pas perdus pour notre pays, puisqu'ils vont dans lesdites locations saisonnières. Ils y viennent même sans doute plus nombreux car, même coûteuses, elles le sont moins que l'hôtel. Elles n'ont donc aucun effet négatif sur le nombre de touristes, au contraire.
S'il convient de lutter contre les abus de ces locations saisonnières, c'est, comme le fait la ville de Paris, pour d'autres raisons :concurrence souvent déloyale, revenus non déclarés, soustraction de certains logements au marché des locations permanentes.
Pierre MERLIN

Tourisme en baisse, et les devises et les emplois et la rentabilité des hôtels, que nenni: La Mairie de Paris a trouvé la solution-miracle: Le "Conseil de la Nuit"!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)