Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Débouté en référé par le Tribunal Administratif, le collectif « Beautreillis /Charles V / Saint-Paul-Neuve Saint-Pierre » ne renonce pas | Accueil | L'association des galeries d'art de la rue des Coutures St Gervais rejoint "Vivre le Marais !" et s'organise pour survivre au projet municipal d'appropriation de la voie »

24 septembre 2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.


Tout le monde sait très bien qui commet ces rapines (ainsi que les fouilles de nos poubelles, ainsi que le racket aux pétitions) mais il ne faut surtout pas le dire. Donc les commentaires sont censurés ou caviardés. Etrange.

Mais qu'attendent donc les autorités pour agir vite face à ces méfaits connus de nous tous ?
L'exploitation des enfants en bandes organisées ne semblent absolument pas les gêner.

Quant à ce containers, plus personne n'y met des vêtements puisqu'on sait qu'ils sont spoliés. Alors, supprimons ces containers.

Cosette et les Thénardiers ...Où sont les "jean Valjean" de nos jours ???

Il faut supprimer ces containers dangereux et les remplacer par des lieux de dépôt dans des lieux surveillés comme la Mairie du troisième arrondissement, la caserne de pompiers, la CroixRouge ou le bureau d'aide sociale... Les âmes généreuses sauront les trouver.
(On a vu récemment un nouveau-né de quelques jours dans les bras d'une jeune mendiante) . Les enfants sont ceux qui souffrent le plus de cette misère. C'est inacceptable pour notre société. Ne l'acceptons pas.

Ne nous dites pas que vous ne savez pas qui sont les auteurs organisés de ces rapines! Tout à fait d'accord avec les remarques de N.L.

Ce n'est hélas pas la seule manière qu'ont certains adultes d'exploiter de tres jeunes enfants !
Depuis quelques semaines des couples accompagnés de NOURRISSONS stationnent au pied des distributeurs des banques, allongés sur des matelas réclamant l'aumône pour le "bébé ". C'est particulièrement les cas au carrefour rue du temple/rue Rambuteau de chaque côté, rue des Archives le long du BHV et rue St Antoine vers St Paul. Il faut bien que matin et soir quelqu'un transporte ces personnes en voiture avec leur matériel (il n'est certe pas aisé de prendre le métro avec un matelas de 140 !)..c'est désolant.

la suggestion de demander aux mairies de recevoir dans des conditions empêchant ces rapines et cette maltraitante des enfants comme je la constate aussi près du centre Pompidou est à prendre au sérieux espérons que notre maire y sera attentif

En effet, ces containers disgracieux sont un appât pour ceux qui vivent de rapines. Mettre des enfants (pas forcément les leurs du reste) en péril ne les dérange pas. Il faut revoir le dispositif ....

J'ai assisté à la même scène boulevard Sébastopol.
C'est absolument indigne.

Ces parents n'hésitent pas à exploiter leurs enfants et à les pousser dans la délinquance.

Et que penser de ces gens fouillent les poubelles le soir, n'hésitant pas à déchirer les sac plastiques.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)