Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Classement des grandes métropoles : Paris reprend des couleurs sans retrouver son rang passé | Accueil | "Beat Generation" au Centre Pompidou »

08 septembre 2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

après les commentaires que je viens de lire moi je n'ai plus rien a raconter vous avez tres bien dit dans vos commentaires que tout le monde s'en moque les gens stationnent n'importe ou et n'importent comment mais c'est bien de le signaler .maintenant reste a faire le plus difficile

Réponse à "Thomas" : Ce qui nous gène dans ce phénomène de prolifération des deux-roues motorisés et leur invasion des trottoirs au détriment des piétons c'est qu'il résulte d'une distorsion injuste des règles applicables aux différents véhicules, à savoir : stationnement gratuit sur la voie publique, stationnement illicite mais toléré sur les trottoirs, report systématique de l'obligation de contrôle technique pour les deux-roues motorisés par crainte de leurs manifestations sauvages dans les rues de Paris. Cette distorsion pousse au recours excessif à ce mode de déplacement, au détriment de la marche à pied et des transports en commun. Vous dites de ces derniers qu'ils sont sales. Ceux qui s'en servent ne le pensent pas. On peut se demander si vous les prenez quelques fois.

La multiplication des deux-roues visée ici peut s'expliquer assez facilement.

C'est la conséquence naturelle des embouteillages monstres créés dans Paris depuis 10 ans, ce au nom d'une politique sectaire et coercitive soit disant pro-envrionnementale. On voit le résultat.

Les parisiens actifs doivent pouvoir continuer à circuler, à se garer. C'est comme ça. A moins qu'on ne souhaite faire de Paris une ville musée.
Rappelons qu'à Paris les taxis sont insuffisants aux heures de pointe et que métro et RER sont d'une saleté inommable.

La gestion de Paris mérite certainement de la créativité et bien des choses pour lui garder son cachet de ville unique: est-ce, par exemple, une bonne chose que cet encombrement de 2-roues à proximité du Centre Pompidou? Que nous proposent les services compétents des mairies? S'ils ne savent pas faire, que la population soit consultée, soit par participation directe ou par jeu. Il est vrai que revenir de la Drôme ou de l'Hérault peut nous laisser sur notre faim!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)