Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« La Tour Saint-Jacques en quarantaine à cause des rats | Accueil | Décorations de fin d'année plutôt indigentes dans les rues du Marais »

17 décembre 2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Jean-François Leguil est bien courageux en effet. Un grand nombre de syndics de copropriétés des 4e et 3e arrondissements feraient bien de suivre son exemple.

Il est insupportable que, parce que nos élus renoncent à faire leur travail pour lequel nous les rémunérons et renoncent à faire appliquer la loi qu'ils sont chargés de mettre en oeuvre, les citoyens sont obligés d'avoir recours au Juge.
Le recours à la justice nécessite l'engagement d'un avocat. Cette dépense n'est pas à la portée financière de tous les citoyens qui, de ce fait, sont privés de leurs droits élémentaires. De plus, les tribunaux sont surchargés et les recours font durer les procédures plusieures années. Sans compter que les juges ne sont guère sévères avec l'administration locale défaillante et les businessmen sans scrupules (au nom "sacré" de la liberté du commerce).
Des lors, pourquoi se gêner, pourquoi respecter la loi , pourquoi faire respecter la loi ?
Jean-François Leguil est courageux, envoyez-lui donc un chèque pour soutenir sa démarche et l'aider à payer l'avocat dont il va avoir besoin....son action est d'intérêt géneral....


Une fois encore, ne plus hésiter à mettre en demeure et à agir en justice chaque fois que les pouvoirs publics faillissent à leurs devoirs : sécurité, tranquillité et propreté.

Un collectif de riverains a réussi à faire condamner la ville de Paris et la Préfecture pour manquement à leurs obligations de sécurité et de propreté : voilà des années que ces 2 autorités laissaient prospérer une marché clandestin au mépris des riverains et des lois.

Aux habitants (contribuables) de mettre chacun en face de ses responsabilités.
Espérons que, face à l'inertie et la lâcheté de ceux qui nous dirigent, ces actions se multiplient.

VLM peut nous aider.

Je fais écho aux commentaires précédents, notamment celui de R. Mougin.

Quatrain marchand

Balade de l'incivilité (suite des deux précédents quatrains)

Après le quatrain véloce et le quatrain musclé

le quatrain marchand

Passants pris au piège des espaces de vente
A la queue leu leu et entourés de nervis
De la publicité les sinistres servantes
Au nom des prix réduits,des atteintes à la vie !


Les choses vont-elles bouger à Paris? Des passe-droits en vigueur, des pouvoirs publics qui ne font pas leur travail, et qui devraient disposer d'inspecteurs pour se rendre compte de ce qui est contraire à la loi, tel qu’excellemment exposé par Mr.Jean-François Leguil-Bayart.

Bravo pour cette détermination à faire respecter les lois,et les habitants riverains de ces commerçants qui se croient tout permis e y compris de contribuer sans vergogne à asservir par divers moyens publicitaires internet etc des clients à ces pratiques grégaires. Tout ça pour quoi ?
il y a moins de monde pour protester ou se solidariser contre les massacres humains et les désastres culturels au Moyen Orient ..cela interroge sur les effets insidieux de ces pratiques commerciales de mobilisation de la jeunesse ..pour ???acheter consommer encore et encore !!!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)