Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Les 60 ans de Gaston Lagaffe fêtés au Centre Georges Pompidou | Accueil | Jean-François Leguil-Bayart met les pouvoirs publics en demeure de faire cesser les agissements de "Supreme" »

17 décembre 2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Si on ne veut pas de rats, peut-être faudrait-il commencer par nettoyer convenablement les rues.

Paris n'est même pas nettoyée le dimanche. Inadmissible. Une demande des syndicats sans-doute.

Photo prise ce matin, dimanche, dans ma rue. En fin de journée rien n'a changé :

file:///C:/Users/erich/Downloads/20161218_142811.webp

J'ai tellement honte...

Un niveau de saleté jamais atteint à Paris.

Et pendant ce temps on parle de camps naturistes en plein Paris, de jeux olympiques, de brunch sur les voies sur berges, de piétonisation du boulevard périphérique...

Les Parisiens sont-ils devenus nuls à ce point pour mériter une telle politique ?

Peut-être maintenant ou jamais la Ville de Paris va-t-elle enfin convenir d'un véritable plan stratégique pour éradiquer la saleté par l'utilisation de bacs à ordures fermant hermétiquement, par l'éradication des zones à détritus telle la rue Quincampoix, le nettoiement systématique des endroits à problèmes de déchets (exemple les déchets de nourriture) , par une pédagogie réelle à l'attention des personnes négligentes.
Enfin, on peut se demander s'il n'y a pas des rats aussi dans l'Hôtel de Ville?

Cher Pierre Merlin : le but n'était pas de comparer les mérites respectifs de Paris et de Moscou mais de montrer qu'il existe des villes/agglomérations où la distribution de la densité est plus constante qu'à Paris. Londres en fait partie. Il existe un graphique sur le site de A. Bertaud qui compare Londres à Jakarta. La représentation 3D qui en est faite montre une ville étale pour Londres et un paysage de (faux) gratte-ciels dans la partie centrale de la capitale indonésienne. De ce point de vue, Paris s'apparente à Jakarta et Moscou à Londres ! Cordialement. Gérard Simonet

Les rats mangent les détritus ; peut-être que c'est une invention géniale de la ville de Paris pour le nettoyage !

La comparaison de M. Bertaud entre les densités à Paris et à Moscou a le mérite de ne pas se limiter à comparer des densités moyennes (qui n'ont aucun sens compte tenu de la différence d'extension du périmètre administratif des différentes villes), mais au contraire de le faire en fonction de la distance au centre.
Est ce à dire que, sur ce plan, la situation de Moscou soit préférable à celle de Paris ? Dans la capitale russe, les quartiers périphériques sont composés d'immeubles rappelant ceux de nos grands ensembles, mais encore plus mal construits et donc dégradés.
Faudrait-il imiter les métropoles dont l'hypercentre est occupé par des bureaux presque sans aucun logement (Londres, New York)?
Faut-il, comme le suggère votre article, cesser de créer des logements, au risque d'accentuer encore plus le départ des ménages à revenus moyens (ceux à revenus modestes ne pouvant en tout état de cause pas se loger à Paris) et la "gentrification" de Paris.
En revanche, vous avez raison de souligner que la politique de la Ville ne doit pas être dominée par le seul objectif d'attirer plus de touristes.

Cela fait des années que cela dure et empire et pas seulement dans les jardins ! Impossible de traverser la rue Jean du Bellay, sur l'île Saint-Louis, la nuit sans tomber sur plusieurs rats, pareil sur le parvis de Notre Dame, les berges du bassin de l'Arsenal etc... Il serait temps de remettre en cause les poubelles Vigipirate qui sont non seulement inesthétiques mais permettent à des kyrielles de rats de percer le plastique et de se nourrir (je les vois à l'action). Rien de cela dans les autres grandes capitales européennes où les poubelles sont opaques, rigides et fermées (avec des systèmes astucieux de protection), pourquoi Paris fait-il exception ?

Il faut aller se promener du côté du Boulevard Magenta pour voir un niveau de saleté jamais atteint. C'est une horreur. Et je ne crois pas que le Boulevard Magenta soit un spot touristique très prisé... Mais d'accord avec votre remarque sur la politique de densification de la ville qui est désastreuse et qui ne sert que des motifs idéologiques et la carrière nationale de qui on sait...

Il faudrait proposer à Madame Hidalgo de laisser sortir les rats femelle les jours pairs et les rats mâles les jours impairs. Il y en aurait moins dans les parcs et ils ne se croiseraient plus pour se reproduire.

L'autre solution consisterait à les parquer sur les quais rive droite qui sont déserts depuis leur fermeture et qui ne servent à personne en hiver.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)