Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« "Paris-Haussmann, le pari d'Haussmann" au Pavillon de l'Arsenal | Accueil | Février, des dictons à foison... »

31 janvier 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Autrefois les obsédés rasaient les murs, maintenant ils sont partout aux postes de commande, de l'économie, à la "culture", à la publicité, aux médias, etc. Et on n'a pas le droit de se révolter évidemment.

Je vois bien la tendance qui s'exprime par les réactions des lecteurs et je la comprends. En même temps, je m'interroge : pourquoi représente-t-on le sexe de l'homme et jamais celui de la femme ? Il est vrai qu'il y a "l'origine du monde" de Courbet mais c'est une exception et à coup sûr une provocation du peintre. On me dira que dans le cas présent ce sont des sexes qui urinent ce qui en effet participe au scabreux de l'image. Mais à Bruxelles le Manneken Pis montre son sexe masculin et urine aussi sans que personne ne s'en choque. A l'évidence il y a différence de traitement entre l'homme et la femme. Les plasticiens académiques, peintres et sculpteurs ont choisi de s'intéresser aux seins pour mettre en valeur l'érotisme de la femme, ne trouvant pas dans le sexe matière à exercer leurs talents. Contrairement à l'homme adulte ou enfant dont l'organe génital est traité sans honte avec précision.
Peut-être faut-il voir dans "l’œuvre" exposée une tentative de renverser des valeurs que nous ont léguées des millénaires d'histoire de l'art ?

Nous ne pouvons que soutenir la démarche de Vivre le Marais auprès de l'Ambassadeur concerné.

Comment faire pour approuver un texte?

Fontaine, je ne boirai pas de ton eau!


Poèmes érotiques pour se délasser l'esprit après tant de vulgarité

http://www.editionsmelonic.com/Virtuel/Poemes/erotique3.htm

Pourquoi transformer les femmes en filles publiques ramenées non pas à l'origine du monde mais à l'ondinisme de bas étage ?

Peut être une réaction au culte omniprésent du phallus dans ce quartier où l'on ferait mieux de célébrer Mme de Sévigné et Ninon de Lenclos qui pourrait ajouter un chapitre à son livre la coquette vengée

et le dernier mariage entre rêve et vertu ?

http://www.editionsmelonic.com/Virtuel/Poemes/erotique3.htm

C'est de Paul Eluard ...

L'art abject est déjà bien bas, difficile de l'enfoncer ...

Rien ne m'étonne plus lorsque je passe devant ce passage des Arbalètriers que je perçois toujours comme un "chancre" au milieu de la rue des Francs Bourgeois !

Cette exposition est probablement le résultat d'une difficile Art-therapy pour pervers atteint d'ondinisme.
''Grab them by the Pussy"' est le nouveau slogan du Centre culturel Suisse ? L'effet Trump?
Les femmes sont écoeurées.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)