Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Deux musées à découvrir en plein cœur du Marais : le Musée de la Magie et le Musée des Automates | Accueil | Nouvelle exposition à la Tour Jean-sans-Peur : "Au lit au Moyen-Âge" »

13 février 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Aujourd'hui 8 Juillet encore, un Samedi après-midi à nouveau et depuis 6 heures, les pro-Gbagbo (moins d'une dizaine de personnes) sont installé sur la Place avec, comme d'habitude, une sono qui suffit pour cent mille. Des hurlements et de la "musique" (pour en abuser de ce mot) en continu pendant tout l'après-midi.
Pourquoi la Prefecture donnet-elle l'autorisation. Pourquoi protéger un micro-group de personnes qui en plus soutiennent un dictateur jugé au présent par le tribunal pénal international de La Haye pour crimes contre l'humanité, au défaut des riverains et citoyens, des gens qui travaillent dur pendant toute la semaine et aimeraient se reposer le samedi après-midi, des enfants qui aimeraient jouer dans l'aire de jeux aménagée sur la place mais totalement impraticable à cause de ces déviations, au défaut ce ceux qui paient leurs impôts et donc les salaires de ceux qui sont censés les protéger mais ne le font pas.
Comment peut-on ne pas seulement tolérer mais encourager de telles anomalies (en donnant des autorisations régulières et pour des demi-journées jusqu'au soir pour privatiser une place publique, en n'imposant pas de limites de décibels, en ne répondant pas aux demandes répétées de ceux affectés) dans ce pays civilisé?
Y en a vraiment marre, et un jour quelqu'un va pêter un cable. Ce ne sera pas moi, mais je peux bien imaginer que cela arrivera.

Aujourd'hui 1er avril 2017 à 10h du matin, le bruit est insupportable chez moi, même fenêtres fermées. Quand allons-nous faire un collectif pour que notre plainte soit entendue ? Individuellement nous ne pouvons rien.

Comment peut -on admettre que la préfecture de police de PARIS autorise depuis plusieurs mois que TOUS LES SAMEDIS les habitants de La Place De La REPUBLIQUE à Paris, soient littéralement "pris en otages " par une vingtaine de personnes qui monopolisent l'espace publique en faisant un boucan épouvantable ?

Entierement d accord avec le message de Seigneuret Claude .

Alain

Bonjour,
Effectivement la Place de La République reprenait petit à petit un aspect respectable ! Comme il se doit,.
Alors pourquoi la préfecture accepte-t-elle de tels écarts ?
Qui donne les autorisations ?
Et pourquoi laisse-t-on encore les manifestants grimper sur notre symbole de la République " qu'ils" ne respectent pas et pourquoi les autorise-t-on à hurler comme des malades et à gêner la tranquillité des résidents de la Place si souvent ?
Pourquoi n'y a-t-il pas plus de surveillance policière pour empêcher tous ces dérapages?

Cet endroit magnifique que j'aime passionnément envers et " contre tout et tous " ne mérite pas ça.

Cette place a été brutalement réaménagée pour faciliter les rassemblements et manifestations. En voilà la conséquence. Dans le même temps, la Mairie de Paris s'étonne que le centre de la ville se vide et crée des logements dans d'anciens bureaux. Le confort de vie des habitants n'est pas pris es compte comme rue des Archives, rue Jean-Pierre timbault et autres lieux laissés à la fête.,

il est à craindre que lettres à la PP et pleurs n'auront malheureusement pas grands effets!
M'est avis que tant que les associations de riverains touchés n'auront pas intenté une action en justice (TA pour carences des pouvoirs de police de mairie et PP; plainte (s) conte X au pénal pour infraction au Code de la santé en matière e nuisances sonores ça ne portera guère.....
Claude S.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)