Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Un anniversaire fêté aux cimaises de l'hôtel "Jules & Jim", rue des Gravilliers (IIIe) | Accueil | Les Fondations Cartier-Bresson et Sommer nous en disent plus sur le devenir du garage Renault du 79 rue des Archives (IIIe) »

27 février 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Rue Golotte, je crois que le nom en dit long sur cette habitude de l'époque et à Paris spécialement, d'infantiliser son prochain. Fût un temps où l'on baptisait les rues "des Coutures Saint Gervais", "des lions Saint Paul" "des Francs bourgeois", "de la Folie Méricourt", aujourd'hui c'est "Golotte".
Par ailleurs, sur le fond, ne peut on pas avoir l'humilité de ne pas chercher en permanence à "réinventer l'espace public" et s'incliner devant le fait qu'une rue est faite pour passer, c'est une voie de circulation. Je suis commerçante moi même et je peux dire que si un tel projet voyait le jour dans la rue où se trouve ma boutique, non seulement je perdrais des clients qui n'auraient aucune envie de se prendre un ballon dans le dos en regardant la vitrine, mais en plus je serais obligée de travailler portes fermées car je ne pourrais prendre le risque qu'un ballon fasse irruption à l'intérieur.
Mais surtout, pour les riverains, rentrer ou sortir de chez soi en zigzaguant entre les ballons et les trottinettes, honnêtement, c'est odieux. Et particulièrement pour les personnes âgées.
Pour les enfants, existent les jardins publics, les squares (il y en a un au coin de la rue en plus!!), les aires de jeux, Vincennes, Boulogne, Saint Cloud, les voies sur berges piétonnisées, etc.. et les cours de récréation. Quant à la rue, je pense qu'on devrait considérer que s'en tenir à sa vocation utilitaire est raisonnable.

Quel dommage de laisser passer ce projet plein de vie dans un coin un peu trop mono-activité à mon goût, même si il est agréable de visiter de temps en temps ces galeries d'art.

La nature a horreur du vide, la ville aussi.
La rue des Coutures Saint Gervais a été vidée des voitures stationnées, elle n'est pour ainsi dire plus "circulée". À mon sens, elle trouve dans ce projet un nouvel usage, par et pour les riverains.
Notre quartier est de plus en plus touristique, avec un flux de passage aux attentes très différentes des besoins de ses habitants et même de ses commerçants traditionnels dont les galeries font partie. Le projet de "Rue Golotte" constitue l'expression d'un besoin d'une part de sa population. Je soutiens ce projet.
Et soutiendrais tout projet constructif visant à maintenir et renforcer la présence des galeries dans le quartier.
Claire

La rue Golotte ? Je ne peux pas y croire !

Sinon, il faut essayer de trouver un autre endroit. Il y aurait bien plus de place et moins de commerces sensibles du côté de la rue de la Perle ou de la rue des Quatre-fils. C'est fou d'imaginer un projet précisément là où ça gêne les commerçants. Le comité de quartier, décidément, a de drôles d'idées, comme celle de "créer" un jardin en abattant les arbres qui préexistent...

J'étais présent à la dernière réunion de concertation, présidée par deux adjoints au maire du 3e. Le projet de piétonisation enfantine part d'une idée sympathique de vrais habitants du quartier, aux antipodes des dérives actuelles de sa marchandisation sous couvert d'écologie mal comprise. Mais sa mise en oeuvre pose de gros problèmes : outre celui des galeries, celui du bruit, les enfants étant par nature bruyants - ce que l'on ne peut leur reprocher ni éviter - et celui de la sécurité des personnes âgées de la maison de retraite empruntant volontiers cette rue. En outre, la piétonisation - fût-elle sournoise, comme celle de la rue des Coutures Saint-Gervais par arrêté préfectoral du mois de décembre, sans tambour ni trompette, ou temporaire - entraîne son lot de nuisances : musiciens, mendiants, extension incontrôlée et illicite des terrasses comme celle du Saint-Gervais, circulation sauvage et souvent agressive des bicyclettes et en particulier des livreurs, etc Elle rend toujours plus compliquée la vie quotidienne des riverains en rendant impossible ou difficile l'accès de leur appartement (dépose voiture, livraisons, déménagement, approche des taxis, travaux).

Notre réponse à l'association sportive Quatre-Fils : c'est l'association des galeristes qu'elle doit rencontrer plutôt que "Vivre le Marais !". Une solution a été discutée avec le musée Picasso. Il faut poursuivre cette piste qui pourrait rallier toutes les opinions sur ce dossier. Le budget voté pourrait être transféré sur cette réalisation.

Nous invitons Vivre le Marais à nous rencontrer afin de pouvoir avoir un regard objectif sur le projet de rue aux enfants que notre association porte pour la rue des coutures Saint Gervais.

Pour clarifier:
- La rue sera ouverte aux enfants et à tous les usagers piétons de 16h30 à 18h00 les lundis mardis, jeudis et vendredis environ 6 mois de l’année : septembre-octobre – mars – avril – mai –juin (pas de rue aux enfants les mercredi et weekends). Cet espace sera fermé par des barrières pivotantes le temps de la rue aux enfants et encadré par des médiateurs et des parents de notre association sur le modèle de l’R de jeux sur la Place de la République : un espace scénographié avec par exemple des jeux de construction, des jeux anciens en bois et des tables et des chaises pour des jeux de sociétés.
- La rencontre du vendredi 3 mars a été initiée par notre association afin d’échanger avec l’association Culture Cœur Marais et ce n’est pas une réunion ouverte au public.
- Ce projet a été voté dans le cadre du budget participatif 2015
- L’espace public peut se partager pour devenir le temps d’un goûter un lieu d’échange, de lien et de rencontre à travers le jeu.

L’Association Sportive et Culturelle des 4 Fils.

Un projet ahurissant. Il est bien clair que les enfants ne sont qu'un prétexte pour faire gober une piétonisation galopante
qui profitera à qui nous ne savons que trop cf le commentaire d'Askharia

Pour Alain : Je vous concède que "plébiscite" est fort sans doute. Il s'agit d'un jugement, comme on dit maintenant, "en creux". Nous ne sommes pas des journalistes "formatés" et nos lecteurs font la part des choses.

Entre le rue Vieille du Temple et la rue Thorigny, à proximité immédiate du musée Picasso, la rue Coutures Saint Gervais vaut par
l'unité de son architecture XVII siècle et sa vocation artistique: galeries et lieux d'arts y abondent
Le projet rue Golotte en plein air dédié aux enfants qui n'a rien de condamnable, mais ne correspond pas à la nature du quartier: la rue est étroite, il y a peu de dégagements, et un coup de pied maladroit à tôt fait briser une oeuvre dans une galerie, et deux jeunes filles entrant maladroitement ont causé la destruction de une autre oeuvre dans la galerie Dominique Fiat.
Notre projet n'est donc nullement de bouter les enfants hors d'une rue où ils peuvent se promener comme les autres, mais de leur proposer des activités qui s'accordent mieux avec la vocation du quartier. Il se trouve que l'atelier: Litfa Kujawski, propose des activités diverses,(peinture design modelage théâtre etc) tout a fait convenable, et juste a coté: au 18 de la rue de Thorigny http://www.atelier-alk.com
Le musée possède également un atelier a disposition des activités artistiques, sous exploités...
Les galeries proposent des visites pédagogiques très intéressantes tout au long de l'année, toutes ces activités proposées seront assurément moins dommageables pour toute la rue.

Reponse a VLM

Donc pour vous absence de plainte = plebiscite ?!

Bonjour
une petite reaction par rapport à cet article -sur les galeries En ce qui me concerne , j habite dans le quartier , je suis contente qu il y ait des galeries , que je frequente , et leur role est à mes yeux beaucoup plus important qu une presence "esthetique"..
Par ailleurs , je trouve le projet de la rue Golotte necessaire , interessant et utile : necessarie de "vivre" differemment l espace , interesssant car il est encadré (l idee n est pas d inciter les enfants à vandaliser leur quartier ! ) utile car je trouve plus juste et plus responsable que les habitants du quartier "habitent" , "vivent" leur quartier , et que ce ne soit pas uniquement un quartier de deambulation muséale , ou une annexe du BHV comme la rue des archives .Sinistre - par ailleurs , je ne considere pas les enfants comme des nuisibles à parquer , et quand je me promene , j aime les voir jouer dans la rue , et cette vie est encore une fois à mes yeux precieuse dans un quartier -
Vivons ensemble

Réponse à Alain : nous n'avons jamais reçu de plaintes de riverains concernant des nuisances causées par ce type d'activité. Bien au contraire, on voit des habitants qui se mobilisent pour que ces commerces se maintiennent.

"C est le genre de commerce que les riverains plebiscitent"

A bon !!??

Avez vous des elements
pour etayer vos dires ou ce n est qu une phrase lancé comme ça

Alain

La rue fermée aux voitures ne peut pas être considérée comme une véritable aire de jeux (au pluriel) pour les enfants.
Ce sera surtout un endroit pour que des enfants déjà grands jouent au foot, comme devant la mairie du IIIème.

Par ailleurs, il y a de vrais équipements (toboggans, par exemple) au square du Temple, au square Léopold Achille, ou un peu plus loin boulevard Richard Lenoir.
Quant au foot et au skate, les enfants ou pré-ados s'en donnent à cœur joie rue des Quatre-Fils.

Il n'a pas du échapper aux parents qui se sont installés à proximité que la rue du Perche, rue Vieille-du-Temple, rue des Coutures, etc. n'ont rien à voir avec le bois de Vincennes, le parc des Buttes-Chaumont ou les Tuileries.

Pourquoi exiger une telle occupation de l'espace public qui ne bénéficiera finalement qu'à une poignée de personnes (ou plutôt d'enfants) et surtout le week-end (car ces enfants sont scolarisés et font leurs devoirs le soir, n'est-ce pas?) ?

"

Vous critiquez la gentrification quand elle vous dérange, alors que c'est commerce n'apporte que très peu à la vie de notre quartier et profite de la Fashion Week pour gagner des sommes d'argent très importante ! Même showroom qui aménent des très nombreux consommateur de logement Airbnb !

De plus je trouves déplacé votre commentaire sur les habitants de la rue du perche, n'oublions pas qu'elle est bien plus empruntée et que des galleries y sont également installées.

Vous semblez avoir un intêret personelle avec le rue des st gervais, ce qui rend votre article subjectif.

MR

tout a fait d'accord avec le commentaire d'askharia, la piétonnisation n'est qu'un simulacre pour favoriser l'émergence de commerces touristiques nuit et jour
voir le résultat rue montorgueil ou les gens du quartier sont déboutés des terrasses par les prix pratiqués et les lumières style bar de nuit
donc sans doute l'aire de jeux dans la rue ferait long feu, proche commme elle l'est du musée PIcasso ( qui va sans doute élargir ses horaires ... )
donc on nous raconte des fadaises ,il n'y a aucun respect du citoyen parisien dans ces annnonces
le comble est sans doute la création annoncée cette semaine d'un réseau de rues qui porterait le doux nom de "zone de rencontre" : on a tout dit mais il fallait oser
le summum du ridicule est atteint , mais ne rions pas, tout est possible

Réponse à Pascal :
Le chiffre 10, c'est le nombre de galeries dans l'association, qui inclut des galeries de la rue Vieille du Temple au débouché de la rue des Coutures. Il est justifié de le faire au motif de leur proximité. Quant aux galeries dans le Marais IIIe, j'en ai relevé 95, il est vrai il y a deux ans. Le chiffre a pu augmenter depuis mais pas au point d'atteindre 200 ?
Quant à la nature de ces commerces, on voit que vous n'avez pas souffert des excès de certains bars ou, dans un autre registre, des grossistes en maroquinerie du quartier des Gravilliers. Pour ce qui est de la vie, je ne crois pas qu'il y ait un endroit où elle n'existe pas dans nos arrondissements du Marais. Personne en tout cas ne s'en plaint alors que l'excès d'agitation notamment nocturne dérange beaucoup de nos concitoyens.

Autant je suis sceptique comme vous sur ce projet de rue Golotte qui porte bien son nom tellement il est ridicule, autant sur les chiffres vous êtes approximatifs. Dans la rue en question,
il n'y a que 7 galeries d'art, un commerce de vêtements pour femme, un espace de location pour événements divers, et un bar à céréales ouvert récemment. Sachant qu'il y a presque 200 galeries d'art dans le 3e, on est loin des 10% annoncés. Par ailleurs, je doute que les habitants du 3e dont je fais partie recherchent ce type de commerce, certes ils sont calmes mais ne créent aucune vie de quartier, car ouvert généralement du mercredi au dimanche, seulement l'après-midi, et parfois même sur rendez-vous et comme vous en conviendrez on achète des œuvres d'art toutes les semaines (et vu les prix annoncés, c'est plus de l'investissement...). J'aime bien votre blog parce que on y apprend beaucoup de choses mais vous faites souvent de votre propre avis une généralité. C'est bien dommage.

Les enfants méritent mieux que la " rue"...
C'est tout ce qu'on a à leur proposer comme projet de loisirs ? Pas de jardins? Pas de gymnases Ouverts (dans les établissements scolaires du quartier)? Pas d'espace d'animation après l'école? Juste la rue et ses dangers (avec tous les dingues qui se promènent dans le Marais en ce moment😕) Les bandes d'enfants seuls ne sont pas en sécurité sans surveillance d'adultes dans la rue .j'ai déjà observé une scène inquiétante .
Tout ça pour faire joli sur les photos des touristes en faisant croire que le Marais est encore un village. Pas du tout, Nous avons plus d'une dizaine de millions de visiteurs en tout genre dans ce quartier et la sécurité y est un problème sérieux qui mérite une grande vigilance, notamment vis-à-vis des enfants du quartier.

Suite au commentaire de JFLB : J'ai eu un entretien avec Laurent Le Bon, président du Musée Picasso, il serait favorable à une proposition concernant les enfants dans le cadre de ce projet mais une question de budget est évidemment déterminante pour organiser et pallier aux inconvénients inévitables de jeux d'enfants…
Il a déjà proposé d'ouvrir le jardin du musée sur le square Léonor Fini mais pour le moment la Mairie n'a pas réagi à cette proposition qui répondrait parfaitement à la demande en question des parents d'élèves.

J'étais présent à la dernière réunion de concertation, présidée par deux adjoints au maire du 3e.
Au cours de la discussion, une solution de bon sens s'était dégagée : l'ouverture aux enfants de l'association du jardin du Musée Picasso - solution que le représentant du musée s'est engagé à étudier.

les cours d'école pourraient servir ..mais c'est trop facile.

Faire jouer les enfants dans la rue exonere la mairie de l'aménagement de jardins qui leur seraient dédiés. Quant à la pietonnisation elle n'a pas d'autres but que de permettre aux restaurants et aux bars d'accroître leurs terrasses comme on l'a vu partout où cette mesure à été mise en oeuvre. Il serait temps d'exiger une concertation globale sur la politique d'aménagement du centre de Paris!

Je ne serai malheureusement pas à Paris le 3 mars, mais j'espère que cette aberration sera remise à sa place, dans le tiroir des oubliettes.
Il y a, devant la mairie du 3ème, un bout de rue dont les accès sont fermés, qui pourrait parfaitement convenir.
Cordialement,
Michel Baillon
PS : rue Golotte : c'est une blague ?

Je pense que c'est une très bonne chose et je milite en faveur d'une piétonnisation accrue du quartier qui doit se débarrasser des voitures et promouvoir de nouveaux usages de l'espace. Personnellement je pense que les enfants seraient plus heureux dans le jardin mais que la rue soit interdite aux voitures, voilà qui est de toute façon une très bonne nouvelle. J'espère que d'autres rues accompagneront rapidement ce mouvement. Je pense notamment à la Place des Vosges qui devrait tout simplement purger toute voiture !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)