Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Février, des dictons à foison... | Accueil | Locations saisonnières : action médiatique de la Mairie de Paris autour d'un nouveau contrôle "coup de poing" »

02 février 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Oui, je suis d'accord avec Eric P. Il faudrait des sanctions, des amendes très dissuasives!!
Il y en assez que toutes ces affiches défigurent les murs de Paris!!!

Et surtout qu'est-ce que la Mairie attend pour condamner très durement les marques à l'origine de ces affiches ?

A mon avis, selon mon experience, la seule personne valable qu'il faut rencontrer à ce sujet est le charmant Benjamin Djiane, Adjoint au Maire du 3eme chargé de la sécurité, de la prévention, de la propreté et de la prévention des nuisances-Tél : 01 53 01 75 12 -Mail : benjamin.djiane@paris.fr.
J'ai trouvé auprès de lui une écoute humaine et une personne énergique et intelligente, lorsque je suis allée lui parler de l'état scandaleux du Passage des Arbalétriers où j'habite - et un vrai soutien professionnel. (ceci après d'autres démarches tellement démoralisantes auprès de monsieur Peninou ou (le pire !) Monsieur Gauthier Caron-Thibaud qui m'avait plutôt donner envie d'aller me jeter dans la Seine en sortant de son bureau que de continuer à me battre pour notre patrimoine).
En tout cas ne vous privez pas de rencontrer Benjamin Djiane ou de lui écrire car il lit ses mails et y répond . Ce qui est apparement aujourd hui une vertu introuvable chez nos élus .

J, ai moi même averti la mairie sur un mur rue des francs bourgeois régulièrement recouvert d, , affiches et cela sur les archives nationales, finalement remis en etat apres plusieurs manifestations de ma part, mais pour combien de temps?

où avez-vous vu que les lois étaient respectées avec la municipalité en place ??

Quelle honte ! La Mairie de Paris, elle, n'intervient toujours pas : elle est plus prompte à taxer les résidences secondaires et à construire des logements sociaux, qu'à régler les affaires courantes de la rue. On se souvient du temps écoulé pour régler les hideux cadenas du Pont des arts...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)