Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« La rue des Blancs Manteaux (IVe) en effervescence de tournage | Accueil | Une régulation des sirènes trop bruyantes s'impose »

14 mars 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

La 1ére photo en dit long sur l'absence d'élémentaire bon sens des gens... dans un monde normal, une fois qu'une poubelle est remplie, on n'entasse pas encore dessus une montagne de détritus, on garde ses déchets et soit on va les jeter plus loin dans une autre poubelle,soit on les ramène chez soi pour les jeter dans sa propre poubelle (!!!!) c'est comme les collègues à ma cantine qui jettent dans le bac vert .... leurs serviettes usagées!

Complètement d'accord avec Michel sur le comportement et l'éducation. Ex, devant l'entrée du personnel du BHV, rue des Archives il y a, il me semble, quatre cendriers, deux au sol et deux sur la façade et pourtant les mégots s'accumulent sur le trottoir tous les jours. On ne peut pas y mettre un employé de la ville de Paris en permanence pour balayer.


J'aimerais évoquer le bruit hallucinant des engins nettoyants actuels (ceux avec les balayettes circulaires censés nettoyer les caniveaux).

Comment est-il possible que ces véhicules soient aussi bruyants, et ce pour une efficacité quasi nulle ???

D'une manière générale, on s'étonne que la Mairie se réveille soudainement (alors que cela fait 10 ans que la propreté s'est considérablement dégradée).

A tel point qu'en 2016 une association de riverains (à Château Rouge) a pu faire condamner la Municipalité pour manquement à son obligation de propreté. La ville, au lieu de se remettre en question, a fait appel (ce qui en dit long sur son absence de lucidité).

Comme la ville de Paris est candidate pour l'organisation des Jeux Olympiques on se rend peut-être compte, soudain, à la Mairie de Paris que la "crasse''endémique de Paris risque de faire mauvaise impression sur les juges....en leur faisant penser que la Mairie ne sera pas capable de maintenir un niveau d'hygiène satisfaisant lorsqu'il y aura des milliers de visiteurs supplémentaires pour les festivités...

bonjour,
Le traitement de la propreté me semble être, pour une bonne partie, d'abord un problème de comportement. les règles de comportements en société sont toujours encadrées par des sanctions.Faut-il qu'elles soient vraiment dissuasives et appliquées jusqu'au paiement.Il s'agit du comportement des passants ( papiers,mégots,emballages de nourritures Mc DO Pizzas.., bouteilles plastiques et verres) des commerçants qui utilisent les poubelles publiques pour leurs déchets, des commerçants qui ne nettoient pas leur devantures tapissées de mégots laissés par leurs clients, des restaurants qui déposent les bouteilles dans la rue etc etc.
De nombreuses campagnes d'informations et de sensibilisations n'ont donné aucun résultat et couté beaucoup d'argent.
La Mairie va à nouveau embaucher pour palier aux incivilités à la charge de tous les parisiens. on mutualise la solution plutôt que de se concentrer sur les vrais responsables.
Pourquoi est-ce si compliqué de gérer ce problème?

Nouveaux engins ? Il faut espérer que, pour une fois, la mairie se préoccupera du bruit qu'ils font.
Plus de personnel rémunérés par le contribuable ? Et pendant ce temps on laisse vendre à emporter tout ce qui se bout et se mange sns taxer spécialement les commerces qui pourvoient ainsi, par hypothèses, en déchets.

Habitant à l'angle de la rue des blancs manteaux et des archives, je subis en permanence les saletés, détritus, boites, sacs...entreposés sur le trottoir comme votre photo les montre. Que fait la mairie et pourquoi ces sacs opaques ne sont pas enlevés? Dans un contexte d'état d'urgence et de risque terroriste, comment se fait il que les autorités acceptent ces objets régulièrement entreposés dont on ne peut voir exactement le contenu??


Cet énième plan n'est qu'un aveu d'échec.

Sauf à être un idéologue, je ne comprends pas pourquoi la propreté ne serait pas plutôt confiée à des sociétés privées (généralement plus efficaces).

Un cahier des charge très strict, avec de vrais objectifs.
Puis des contrôle propreté par des agents quartier par quartier.

Si on constate une baisse de la propreté par rapport aux objectifs fixés, un mécanisme de pénalité s'applique. Inversement pourquoi pas un bonus si les un quartier est très propre.

C'est juste du bon sens.
La politique actuelle (et qui dure depuis Contassot) ne fonctionne pas.

22 millions, pour une ville comme Paris, ne correspond à aucun effort. C'est de la poudre aux yeux ! A titre de comparaison, le remplacement des jolis kiosques parisiens pour les kiosques "poubelles" de Matalie Crasset coûte 54 millions à la ville... Alors 22 millions, avec en prime le sous-entendu que le problème vient des mégots des gens... ne trompent personne sur l'investissement de la Mairie en la matière !

Il s'agit du 3ème plan... S'il est aussi efficace que les deux premiers, la situation va encore considérablement se détériorer!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)