Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Le réseau des bus de Paris bientôt modifié ; le Marais est peu concerné | Accueil | Les habitants de Madrid réagissent comme nous aux excès mercantiles de leur gay-pride »

28 juin 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Je reprends les termes de l'équipe Rue'golotte (quel nom ridicule !) qui croit devoir préciser que: "Les trottoirs restent libres pour les piétons et les personnes à mobilité réduite." Merci à eux de nous laisser à nous, citoyens au même titre qu'eux, la possibilité de jouir de la liberté de circulation que la Constitution nous octroie; c'est généreux... Même si désormais, je m'abstiendrai de passer avec ma grand mère de 96 ans qui n'est plus tout à fait assez vaillante pour traverser une aire de jeux. Tant pis pour elle, elle sortira quand la rue Golotte voudra bien lui laisser de la place.
"La Rue'golotte est un espace de jeu avec des règles de vie (Respect, Dialogue, Non-violence) qui seront affichées et visibles de tous, cet espace est encadré par des membres de l’équipe de la Rue’golotte et des ludothécaires professionnels." Ha voilà, donc un groupe de parents de l'école d'à coté se croit légitime à encadrer la vie des autres dans l'espace public : et voilà qu'ils rédigent des règles de vie, qu'ils encadrent la vie dans cette rue !! A quel titre, s'il vous plaît?? Alors même que les seuls à déranger les habitants et ceux qui y travaillent, ce sont eux !! Alors même qu'ils n'ont pas cru bon de respecter le cadre de vie et de travail de ces habitants et commerçants, ils prétendent édicter des "règles de vie". Pour ça, il aurait fallu commencer par prendre conscience de l'existence des autres.
En bref, idiots utiles de la commercialisation galopante de ce quartier, ils participeront à la fuite des habitants qui laisseront place à des locataires R'BNB et à l'installation des chaines de vêtements qui nous envahissent et des terrasses qui tuent notre vie de quartier.
Mais bon, si la "Ludomobile" (!!) passe dans les parages ça vaut bien tous ces sacrifices....

Le commentaire provenant de la part des instigateurs de la rue Golotte a de quoi faire sourire: tout est dans le respect des riverains et bla bla bla..... tout cela appris par coeur pour défendre leur idée saugrenue....!!!! Une honte.

Malheureusement le droit de réponse de l'association ne répond à aucune des objections que mon papier formulait, et se contente d'énoncer des principes sympathiques mais abstraits. Or, le diable se niche dans les détails.
Je me suis rendu sur les lieux pour juger sur pièces :
1) les installations sont conséquentes, et ne pourraient être démontées rapidement si un véhicule d'urgence devait intervenir. Et les enfants seraient bel et bien coincés entre le square, les immeubles, et le ou les véhicules d'urgence se présentant à un bout ou l'autre de la rue
2) il est erroné de dire que la circulation des piétons est assurée sur les trottoirs. Dans le sens de la circulation, le trottoir de droite, contre le square, était encombré d'effets personnels. L'autre trottoir était occupé par la terrasse - non réglementaire - du Saint-Gervais, puis par les poubelles des immeubles. De toute manière, les trottoirs, très étroits, de la rue ne permettent pas à des fauteuils roulants de les utiliser. Je doute aussi que les personnes âgées de la maison de retraite, nombreuses à emprunter cette rue, s'y risqueront lorsque sera déployé le dispositif (et ses jeunes usagers) De facto, l'opération interdit la rue à ces dernières, mais aussi à toute personne voulant aller récupérer le 96 ou le 65 avec une valise à roulettes (je parle en connaissance de cause, prenant cette rue pour rattraper les autobus boulevard Beaumarchais qui desservent la gare de Lyon, le 29 n'assurant plus son service de manière fiable et étant de plus en plus souvent détourné). De manière générale, la voiture et la barrière bloquant l'entrée de la rue, et les tentes disposées au milieu de la chaussée, sont dissuasives pour les piétons ne faisant que passer, y compris d'ailleurs les visiteurs du musée. Bref, la rue est purement et simplement squattée par l'association
3) Les alarmes des galeries étaient justifiées. Aucun client ne s'y rendra pendant l'opération, toute conversation est sans doute impossible dans leurs murs du fait du brouhaha de la rue, et leurs vitrines sont devenues "invisibles" du fait des tentes et de la foule.
Enfin, rien ne permet de comprendre pourquoi l'opération n'a pas lieu à l'intérieur du square.
En bref, une gabegie, un amuse-bobos, et un pas de plus dans la transformation du Marais en parc d'attractions.

Quelle démagogie. Quel projet stupide et dépourvu de bon sens.
J’était très partagé sur le caractère conviviale de ce projet : aujourd’hui après ce premier coup d’essai je ne le suis plus.
On nous parlé de partage, d’échange, d’environnement accueillant, de dialogue: avec qui ? On se le demande !
Lorsque je suis arrivé dans la Rue des Coutures Saint Gervais rebaptisée pour l’occasion rue’golotte, personne ne m’a adresser la parole, toutes les personnes qui étaient là semblaient toutes se connaître et visiblement n’avaient aucune envie de partager avec moi qui apparaissait comme un intrus puisque je ne reconnaissait personne.
Je constate que ce projet n’est ni plus ni moins qu’une kermesse à ciel ouvert où des jeux d’une autre époque ont été disposés sous des tentes, faisant la joie des organisateurs qui se complaisaient avec leur progéniture. Projet pour le moins rétrograde alors nous nous sommes à l’aire de l’informatique. Cela ne pouvait qu’intéressé les plus jeunes qui auraient eu tout autant de joie à se retrouver dans une cours de maternelle.
Sous le brouhaha des cris d’enfants et la résonance sonore des jeux pour la plupart en bois (écologie oblige !) il m’a été impossible de rester plus de 10mn avec ma fille (9ans) à qui d’ailleurs personne n’a adressé la parole.
Sous le prétexte de se vouloir démocratique, ce projet une fois de plus était réservé à un noyau de privilégiés que se rassemblaient entre eux à grand coup de soutien de notre Maire du 3ème et de son staff qui s’en réjouissaient.
J’ai donc préféré aller au parc Léonore Fini, vide ce même jour, pour profiter d’un moment ludique avec ma fille. On se demande d’ailleurs pourquoi avoir choisi le bitume de la rue plutôt que la verdure du parc ? Les enfants auraient suivit de toute manière.
Mais encore un fois, quel non sens anime nos élus et les organisateurs d’un tel projet : alors que le parc Léonore Fini était vide, pourquoi occuper l’espace public au détriment des riverains et commerçants, lesquels ont manifesté avec beaucoup de résignation leur mécontentement, en se mettant en deuil. Je peux les comprendre : moi qui suis un adepte d’art contemporain, je trouve ce projet parfaitement incompatible avec leur activité et n’aurais en aucun cas pu visiter une exposition avec un tel chahut.
Alors, Messieurs, Mesdames les organisateurs de la rue’golotte, cessez de vous réjouir de manière irréfléchie, un peu d’imagination : quand aurez-vous l’idée d’aménager nos parcs et jardins afin que tous les enfants puissent profiter de l’argent public qui vous est confié plutôt que de vous étendre sur des projets pour les moins redondants.
Fabrice Dessaux

"Respect et Dialogue"... c'est un comble , je rappellerai simplement qu'il y a deux ans la présentation du projet rue'golotte se faisait sous l'identité d'une association qui n'avait pas d'existence. Une association qui se prétendait être en relation étroite avec les galeries et habitants de le rue!
Nous avons été contacté et mis au courant que bien après (un an) pour des réunions houleuses dans laquelle la société chargée des jeux et animations, effrayée, a quitté la salle en découvrant le décalage entre leur présentation et la réalité de la rue.

Un question que je me pose :
Les écoles sont en recherche de fonds pour financer des ateliers de qualité après les heures de cours dans leurs espaces existants, sécurisés et adaptés à ces mêmes heures. 75000 € de fonds publics seraient autrement mieux utilisés pour répondre à cette priorité et éviterait de mettre en danger l'économie fragile de nos sociétés qui sont l'identité du quartier.
Vous qui êtes si inquiets de l'évolution de ce quartier, nous ne pouvons comprendre votre attitude à vouloir nous tuer.
Thierry Diers et Nathalie Duboys de Labarre - Galerie Duboys

Moi je trouve l'idée de la rue golotte sympa,

L’article est très pertinent et dénonce la triste réalité du 3ème arrondissement.
La rue’Golotte : quelle hérésie ! Les enfants n’ont pas attendu ce projet pour s’emparer de la rue des Coutures Saint Gervais, c’est à croire que les organisateurs de se projet ne la connaissent pas vraiment. Partant de là quel crédit peut-on leur accorder ?
Les 75 000€ alloués à ce projet auraient été bien plus utiles s’il avaient servi réhabiliter de façon bien plus ludique et pour y attirer toute sorte de population en toute convivialité, tous les espaces publics déjà mis à disposition dans le 3ème et pourtant très peu fréquentés.
Pour avoir assisté à certaines réunions, ce projet ne semble ni réfléchit ni judicieux.
Pourquoi ce choix géographique qui nuit à plusieurs ?
- Avant tout aux riverains qui non contents d’avoir à subir les désagréments du musées Picasso, doivent se heurter à une rue transformée en aire de jeux, avec toutes les nuisances (bruit, circulation, etc.) que cela comportent. Grands nombre d’exemple dans Paris le prouvent. Non contents aussi d’avoir eu à se battre pour que la rue des Coutures Saint Gervais ne devienne un repaire de dealers, ils devront une fois de plus faire les frais d’un service spécial pour sortie leurs poubelles, car une dérogation a été accordé pour que le ramassage se fasse à 20h et non à 17h; il n’est de Société d’entretien qui proposent des horaires à la cartes.
- Aux commerces, qui depuis plusieurs années ont eu eux à subir les nuisances des travaux du musée Picasso, et qui une fois encore seront pénalisés économiquement par une rue non seulement piétonne mais occupée par des jeux. Pour rappel, la rue des Coutures Saint Gervais est essentiellement occupée par des galeries d’Art dont le projet de la Rue’Golotte n’a rien de commun avec leur activité. Serait-ce une façon d’essayer de les chasser ?
- Aux automobilistes : la rue des Coutures Saint Gervais, depuis qu’elle a retrouvé sont sens de circulation telle qu’il était à l’origine, permet de désengorger la rue Vielle du Temple et sert de liaison avec la rue de Turenne et le boulevard Beaumarchais. Quelle erreur de la fermer à la circulation à ces heures de pointes.
Pourtant bien d’autres rues auraient pu être choisie : la rue Barbette, les trottoirs de la rue des 4 fils et ceux de la rue de la Perle qui n’en finissent plus de s’étendre, l’esplanade devant la mairie du 3ème qui serait parfaite à cet effet, ou peut-être une des rues où habitent les organisateurs ? Mais bizarrement cela ne semble pas être à l’ordre du jour, car il vaut mieux importuner les autres que d’être importuné soi-même.
Bref la liste est longue, sans compter que nous ne sommes à l’abri d’une prochaine attaque terroriste et c’est là une des raisons majeure pour ne pas tenter le diable.
Alors à qui sert le crime ? Il nous est difficile de croire que les enfants aient attendu la Rue’Golotte pour avoir un espace de jeu.
A qui peut-on faire croie qu’il s’agit là d’un élan de convivialité : la plus grande partie des riverains du 3ème travaillent à ces mêmes heures (14h- 19h30). N’est-ce pas une fois de plus une façon de distraire une population de privilégiés. Les parents responsables et disponibles à ce même moment auraient bien mieux à faire en faisant découvrir à leur enfants tous les jardins, squares et autres espaces que les pouvoirs publics ont mis à leur service pour les distraire.


Marre.

Juste marre de tout ça... Et de toutes ces niaiseies bobos.

Bravo! Nous sommes priés d'applaudir des deux mains cette absurde idée de La rue Golotte!
Quelle démagogie !!!!
A-t-on demandé aux riverains si la proximité des jeux d'enfants pouvaient les gêner dans leur quotidien ? Non !! On leur impose cette grotesque initiative ainsi qu'aux galeristes.
C'est une honte!
Personne n'a été concerté.....
Cela ne pourra pas bien se passer.

A l’attention de Vivre le Marais :

Nous avons pris connaissance de votre dernier article au sujet de la Rue des Coutures Saint Gervais.
Nous regrettons que Vivre le Marais ait décliné notre proposition de rencontre, en février dernier, pour découvrir le projet en détails ce qui aurait permis à Vivre le Marais d’écouter le point de vue de chacune des parties car nous sommes également des habitants du 3e. Nous renouvelons cette proposition. En attendant de vous rencontrer et de pouvoir vous exposer notre projet de vive-voix, nous souhaiterions exercer notre droit de réponse :

La Rue’golotte et la place des familles dans le 3e
Nous sommes des habitants du 3e, pour la plupart depuis de nombreuses années, nos enfants fréquentent des crèches, des écoles et des collèges.  Nous avons réfléchi à la place des familles dans notre quartier et à la place des enfants, ainsi nous proposons un projet où les enfants peuvent jouer, deux fois par semaine dans une rue réelle, extension du Square Léonor Fini, de 16h30 à 18h et 5 mois dans l’année plutôt que dans une rue virtuelle, devant un écran dans un espace clos.
Nous souhaitons également que notre quartier garde son identité, sa richesse culturelle, son tissu de commerce et de galeries tout en proposant un environnement accueillant pour les familles, pour les enfants, pour les jeunes.  Nous constatons également une évolution du quartier qui nous inquiète : disparition des commerces de proximité, installation de grandes enseignes, loyers élevés…et nous souhaitons affirmer que les familles ont toute leur place dans le 3e.
 
La Rue’golotte : un lieu pour tous, de jeu et d'échanges
Le projet de la Rue'golotte s'inscrit dans le collectif "Rue aux enfants, rue pour tous" qui développe des projets partout en France depuis deux ans. C'est un projet ouvert à toutes les générations, un lieu où créer des liens à travers le jeu entre tous les habitants du quartier, ainés, adultes, jeunes et enfants. A moins de cinq minutes à pieds, se situent 6 établissements accueillant des enfants (crèches, écoles maternelles et élémentaires, un collège) mais également une résidence accueillant des personnes âgées.
 
Un lieu organisé et respectueux
La Rue'golotte est un espace de jeu avec des règles de vie (Respect, Dialogue, Non-violence) qui seront affichées et visibles de tous, cet espace est encadré par des membres de l’équipe de la Rue’golotte et des ludothécaires professionnels. Les trottoirs restent libres pour les piétons et les personnes à mobilité réduite. Les jeux de ballons ne sont pas proposés dans la Rue’golotte.
Un dispositif de sureté, de sécurité et d’urgence a été élaboré en concertation avec la mairie du 3e et le commissariat du 3e.
 
Modalités du vendredi 30 juin 2017
Cet évènement est organisé en partenariat avec l’association A l’adresse du jeu qui gère l’R de jeu de République depuis quatre ans et qui est en charge d’une ludomobile qui circule dans tout Paris. 
La rue des Coutures Saint Gervais sera donc fermée à la circulation motorisée de 15h00 à 19h30 (sauf véhicule d’urgence).
Nous invitons tous ceux qui le souhaitent à venir jouer de 16h30 à 18h00 demain, rue des Coutures Saint Gervais.
La Rue’golotte se déroulant en plein air, elle pourrait être reportée en fonction des conditions météorologiques. 
 
L’équipe Rue’golotte

Sur Facebook : www.facebook.com/ruegolotte/
Sur Twitter : @ruegolotte

Article très perspicace au contraire. Il serait temps de s'opposer à la dérive annoncée.

Etrange article...propos brouillon, tout est melangé...je ne vois pas ce que vient faire l' évocation du bus 29

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)