Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« La marchandisation de l’îlot Picasso (IIIe) est en marche ! | Accueil | La lutte contre les rats piétine.... Plusieurs squares du Marais toujours fermés. »

09 juin 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Comme le souligne Adrien, l'Hotel de Ville de Paris est dans un état lamentable . Les façades n'ont pas été ravalées depuis des décennies . Les réverbères de Carpeaux , sur la balustrade , sont en ruine depuis des lustres !!! . Sur les quatre deux seulement sont debout , encore ne conservent-ils chacun que trois lanternes sur cinq ! quant aux deux autres, déposés ,il n'en reste que les "putti" qui entourent leur base !...
L'esplanade, quant-à elle ,est un champ de foire permanent, toujours encombrée d'installations diverses comme cette construction horrible faite de vieilles portes recyclées qui ,du côté Seine , masque la façade du bâtiment !
Tout respire l'abandon . C'est une véritable honte pour les parisiens et pour les étrangers qui visite Paris, plus belle capitale du monde...paraît-il !...

Le principe de ces dîners est intéressant, mais quelle en est la raison réelle?

Il serait temps de restaurer l'hôtel de ville. Les façades ont tristes allures et l'intérieur est tout aussi mal entretenu !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)