Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Jeux Olympiques : le chant du cygne ? | Accueil | Le cauchemar des riverains du 37 rue Quincampoix (IVe) »

06 septembre 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Ce que le premier consul Napoléon Bonaparte a ordonné avec le percement de la rue de Rivoli , large rue en lieu et place de ruelles, autres voies étroites malodorantes et malfamées ; Notre Dame de Paris Bobo est en train de le détruire . Il en est de même pour toutes les voies que le Baron Haussmann a fait percer . De voie larges et ouvertes permettant des déplacement rapides des particuliers comme des professionnels, des services de secours et de sécurité ; nous allons avoir droit a des voies lentes , sclérosées par tout types de véhicules , du particulier au professionnels, des services de secours et de sécurité . Déjà il est pratiquement impossible a un livreur de s’arrêter pour livrer sans être tout de suite mis en joue par une caméra de "sécurité" LoL pour recevoir dans les jours qui suivent moult PV pour remplir les caisses de la ville exsangue par les travaux d'enlaidissement, uniquement pour avoir fait sont travail. Déjà beaucoup de sociétés, d’artisans refusent de venir sur Paris ; des magasins ferment faute de pouvoir recevoir leurs marchandise sans parler du matraquage fiscal. Ne parlons pas de l'état même de la chaussée , certaines voies sont aussi troués qu'un pull mité ; devant la gare de l'est au niveau des arrêts de bus on peux voir le béton de la station de métro a certains endroit.Ce n'est pas une ville du XXI siècle que la passionaria des Bobo écolo est en train de construire mais une ville du XIX ou la population marchait a pieds ,les bourgeois, marchands et autres princes utilisait un carrosse pour ce déplacer .

N'oublions pas que les travaux du Baron Haussmann ont durée 17 années de 1853 à 1870.

Des travaux grandioses modifiant 60% de la capitale et des coûts exorbitants mais inventant un Paris de 64 kilomètres de voies construits, 20.000 immeubles détruits, 30.000 érigés, 80.000 arbres plantés, 600 kilomètres d'égouts percés.... et les poètes de l’époque ont été sensibles à ces modifications.

« Le vieux Paris n'est plus (la forme d'une ville change plus vite, hélas! que le cœur. » Baudelaire, Les fleurs du mal, le Cygne.

ET le Poème satirique de Victor Hugo à propos du prolongement de la rue de Rivoli.

« …Que c’est beau ! de Pantin on voit jusqu’à Grenelle !
Ce vieux Paris n’est plus qu’une rue éternelle
Qui s’étire, élégante et belle comme l’I,
En disant : Rivoli ! Rivoli ! Rivoli !
L’empire est un damier enfermé dans sa boîte.
Tout, hors la conscience, y suit la ligne droite. »
LII. . MISÈRE

Attendons, les pistes cyclables rue de Rivoli, boulevard Voltaire puis de la place de la bastille et le chant de nos nouveaux poètes sur la fin des embouteillages.

Les parisiens sont ils moins endurants que nos aïeux ?

Haussmann a réussi son Paris, attendons le Paris d’Anne HIDALGO.

Jp 75003
|

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)