Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Concert du 16 novembre : réservez vos places sans tarder pour célébrer le chant lyrique (opéra) avec deux musiciennes de talent | Accueil | Impressions de parisiens sur la réunion de mi-mandat de la Maire de Paris »

14 octobre 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

la plupart des remarques contenues dans cette lettre pourraient valoir pour le IVème arrondissement.
Nous n'en retiendrons qu'une: le prix exorbitant du m2, qui fait des habitants du IVème des riches malgré eux, et qui leur interdit de transmettre à leur propres enfants ce qu'ils ont mis leur vie à reconstruire. Car c'est eux qui ont reconstruit le Marais, et non ceux qui l'achètent à coups de millions.
Cordelia

En résumé, chaussée ouverte aux voitures ou piétonnisation, chaque système a son lot de nuisances, et on n'en sort pas.
L'idéal serait de donner priorité à la lutte contre le bruit en prohibant les "gros cubes" et en développant scooter électriques et "circulations douces" (mais sur la chaussée ou la piste cyclabe/rollerisable, pas les trottoirs dévolus à ce paria, le piéton).
Et n'oublions pas la thématique de la saleté , parent pauvre de la politique de la Ville à Paris depuis des lustres (en dépit de réels progrès sur un théme les déjections canines, progrès depuis annulés par l'invasion progressive de l'espace public par ce qu'on peut nommer "la culture du déchet-roi"...


La lettre de Jean-François Leguil-Bayart est une revue complète et objective des problèmes qui dégradent de plus en plus la vie des habitants du centre de Paris. Rlle est écrite dans un langage clair bien différent de celui auquel nous ont habitués nos édiles, dont la forme ronflante cache mal le parti-pris d'intérêts marchands, les a-priori idéologiques et ce qui va avec, à savoir la mauvaise foi et le mépris de électeurs.

Pour ne citer que deux faits bien visibles qui ont hélas droit à toute la complaisance de la Mairie, je citerai la progression de la saleté et l'incivilité de toutes les catégories de deux-roues (vélos et motos). Dans les deux cas, il n'y a aucun enjeu économique, du moins direct. Imposer ses déchets à tout le monde, raser le piétons sur les trottoirs (mais le cycliste est a-priori sympa parce qu'il roule écolo) ou assourdir toute une rue avec une moto rugissante et conduite à coups d'accélérateurs rageurs, ne servent qu'à permettre à une certaine frange de la population de s'affirmer de façon agressive. On constate que la lutte contre ces nuisances se limite soigneusement à des promesses verbales sans suite car interdire ou réprimer n'est pas dans l'idéologie de la majorité de élus (électoralisme de gauche oblige). Pourquoi des motos de forte cylindrée, polluantes et bruyantes sont-elles considérées comme des véhicules adaptées adaptés à la ville alors qu'on crie haro sur la voiture ? On ne peut que penser que les autorités craignent les réaction des motards (toujours) en colère). Pourquoi les cyclistes ne sont-ils jamais sanctionnés ? Sans doute par idéologie écologiste. Il y a toujours autant de mégots, de déchets alimentaires et d'urine dans les rues en dépit de l'annonce de sanctions qui ne sont jamais appliquées. Il y a là un choix délibéré si on voit ce que d'autres villes dans le monde ont réussi avec succès. Mais nos édiles craignent sans doute que cela aille à l'encontre des intérêts du tout-festif. Tant pis pour les habitants et la réputation internationale de Paris.

La perspective de l'émergence de listes électorales indépendantes est sans doute le seul moyen de faire réfléchir des édiles comme Pierre Aidenbaum ou Anne Hidalgo.

Claude Mercier

Je suis entièrement d'accord avec cet article. Et tous ceux avec qui j'échange aussi. Donc pas d'hésitation : aux prochaines municipales, votons pour des listes indépendantes qui défendent réellement les habitants.

J ai bien compris qu elle était la tendance qui se dégageait

Tjrs prompt à citer ce qui ne marche pas plutôt que ce qui fonctionne

Tjrs donner des exemples d ailleurs ou ça ne fonctionne pas, c est plus facile .....

Par contre citer les centres urbain francais ou européen ou là ça marche et bah ça se bouscule pas trop .

Regardez aussi en Belgique en Hollande et en Angleterre ..

Et même à Paris dans certains arrondissement la pietonisation est acté dans certaine rue du XIV em XV em et XVII em et à Montmartre toute la partie autour du sacré coeur va le devenir

Alain

Alain

Il y a plus de vingt ans la mairie du 5ème où je résidais avait décidé la pietonisation de la rue St André des Arts,mais bien vite se ravisa suite aux nombreuses nuisances (musiciens,mendiants,clientèle avinée) tout ce qu’on retrouve actuellement dans le Marais où je réside désormais,alors,on savait très bien ce qui attendait les résidents de ce quartier ,alors chers maires,il n’est peut-être pas trop tard pour être raisonnables et rendre aux habitants leur qualité de vie !

Nous sommes beaucoup à partager cette analyse, si j'écoute ce que j'entends autour de moi. Ce qui est dit n'est plus ni de gauche, ni de droite, mais bien au-delà. La preuve? cette lettre se termine par l'appel à des listes indépendantes tant est grande l'exaspération de ne pas être écouté par les politiques en place.
Paris est la ville la plus dense d'Europe, on y étouffe de pollution, et on y est "tué" par le bruit: même si les quais piétons sont une excellente idée, pour le tourisme au moins (ça se voit), il se trouve que les délestages sur certains boulevards/rues en font maintenant de véritables autoroutes au bruit insupportable dès 5h du matin et que la pollution n'est que déplacée.
La vraie réflexion? vie locale et tourisme de masse sont-ils compatibles.
Il y a un jour où là doit se situer le choix: Barcelone,Venise, Amsterdam, Bruges: là doit être la réflexion très approfondie avant qu'on ne tue la poule aux œufs d'or.
Réunissez-vous!

N'est-ce pas l'enclavement/prédominance de Paris qui doit être remis en question? mais ça nécessiterait que les édiles parisiens acceptent une perte de pouvoir/ressources et une meilleur répartition vers un vrai Grand Paris: leur ego ne le supporterait pas? ou plutôt leur stratégie d'accession au pouvoir national? que nous importe, nous, ces calculs politiciens : à quand une vision GLOBALE de notre région, avec une répartition des lieux de travail correspondant à l'habitat?
Pourquoi déplacer des populations, au lieu de décentraliser?
Et pourquoi construire des tours à Paris, alors que TOUTES les consultations par la Mairie ont montré le refus des parisiens devant cette redensification? d'autant que nos transports sont calamiteux, malgré l'autosatisfaction proclamée par ceux qui ne les utilisent pas ( qui peut attendre 15mn entre 2 bus comme c'est fréquemment le cas? les arrêts entre les stations de métro et les quais saturés, le RER en retard..)

On pourrait dire la même chose pour les J.O.: on constate déjà et encore le début des dérives: dépenses et rémunérations exorbitantes de certains dont on comprend mieux la joie d'avoir été sélectionnés, prélude à un endettement insupportable avant tout le reste, on l'a constaté à chaque attribution ailleurs.
L'esprit olympique, qui y croit encore ? concussion, dopage : pauvres sportifs.

La surdité de nos édiles n'est pas supportable, et laisse la porte ouverte à tout et n'importe quoi, ne l'a-t-on pas assez vu au niveau national? Pas assez avertis? Apparemment, il y a là clairement une incapacité de nos politiques à analyser la situation et à en tenir compte.
Holà, il serait temps de se réveiller!
Et on se dispenserait bien de cette colère, vu ce qui se passe partout.

Parfaitement d'accord avec Marie. La voiture (surtout lorsqu'elle sera électrique) nous protège des nuisances.

La rue des Rosiers, la rue de la Huchette, la rue Saint Severin sont des horreurs.

Et quid de livraisons, des artisans qui doivent venir dans nos quartiers ?

La synthèse de Jean-François est brillante. Je partage totalement son analyse et je déplore, avec énormément de tristesse, que notre génération, en l'espace de quelques décennies, aura livré le centre de Paris et son patrimoine au business vulgaire, aux spéculateurs immobiliers et à la mafia...mais certainement pas au peuple parisien qui vaut mieux que cela.

Chère Marie

Je ne pense pas que la pietonisation de grand centres urbain ou la marchandisation a outrance soit aussi nocive pour la santé des plus fragile et meme les autres que le poison qui sort de certains pots d échappement .

Eh oui je préfère habiter à côté d un centre commercial qu a côté d une autoroute

Alain

Quelle horrible petite lettre partisane, univoque et agressive. Il convient de modérer ces affirmations a moitié fausses et de cesser l'emphase habituelle associée à ce genre de réquisitoire. Comme l'écrit VLM au sujet des JO : "ne persuade que ceux qui sont déjà convaincus".

Cher Alain, lorsque le Marais sera piéton, vous regretterez les voitures. Comme ceux qui habitent aux Halles, autour de St Séverin ou Place du Tertre, etc... pour ne citer que ces exemples d'enfers de la piétonnisation ... Et croyez le ou pas, nos affirmations ne sont pas forcément plus "stupides" que les vôtres... Un équilibre véhicules/piétons est effectivement une protection contre la marchandisation totale de l'espace public. Sinon, autant s'installer directement dans un centre commercial.

"La voiture nous protège de beaucoup de nuisances "

Mais comment peut on écrire des choses pareilles ? ? , autant je peux partager beaucoup de chose écrite dans cette lettre autant là j avoue être assez subjugué et agacé par ce genre de affirmation stupide.

Vous avez raison , mettons de la voiture partout comme ça nos pblms seront réglés

Et faite moi signe quand vos listes indépendantes seront déposées, histoire que je ne vote pas pour vous.....

Alain

C'est remarquable. Tout y est, du lobby des limonadiers aux usines culturelles, en passant par les 2 roues et les locations saisonnières; l'idéologie autoritaire à l'égard des habitants, laxiste face aux intérêts économiques, et le manque de transparence, le côté brouillon et bling bling de cette politique, la marchandisation ignoble de nos lieux de vie. Et merci d'écrire, ce que je pense aussi personnellement, que la voiture nous protège de beaucoup de nuisances, lorsque la pietonnisation nous livre aux excès de la consommation et du tourisme! Ca fait du bien de le lire.
Bravo pour ce condensé de ce que nous subissons et dénonçons sans être jamais entendus, car avec cette municipalité, il n'y a pas plus de démocratie que de beurre en branche bien qu'elle abuse des mots participatif, citoyen ou collaboratif à tous propos. RÉSISTONS !!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)