Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Pluie, neige, froid, inondations : Paris se souviendra de février 2018 ! | Accueil | Chez nos amis anglais, on n'est pas comme les autres : on roule à gauche et les victimes du bruit seraient responsables de leur infortune ? »

09 février 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Il est clair que l'ABF en charge du Marais n'assure plus son rôle de protection. La question est : pourquoi ? Question vertigineuse...

La situation des ABF apparaît préoccupante!

le changement d'activité du secteur des Gravilliers et les transformations des commerces auraient du permettre une amélioration des devantures qui défiguraient les rues
Mais malgré nos alertes c'est le contraire qui se passe : on laisse passer des enseignes faites de logos multicolores collés, les peintures bariolées appliquées sur les piliers en pierre , la structure en aluminium , et on attend le résultat d'un coffrage métallique appliqué sur la façade d'un immeuble du 17° siècle (21 Gravilliers) où on a pu entrevoir brièvement des piliers tout a fait superbes en pierre sculptée.
que se passe t il ? pourquoi permettre un tel gachis ? il n'est pas plus cher de faire correctement les choses.....
Les commerces voisins qui ont fait correctement les choses devraient etre alertés , s'ils ne sont pas vigilants la rue va perdre son cachet , et ce serait dommage pour tout le monde !

Je suis en particulier inquiete de la formulation "immeubles voués à la demolition qui n'auraient pas fait l'objet de classement" : Est-ce que tous les immeubles non classés peuvent etre démolis !!!? C'est toute la question...

Il demeure quand même inquiétant que l'avis CONFORME de l'ABF ne soit plus nécessaire pour la démolition d' immeubles non classés. Il existe, dans le Marais et ailleurs, de nombreux immeubles non classés, ni même inscrits, qui sont de très grande qualité architecturale et d'un intérêt patrimonial certaine. Ceci est le cas des immeubles, nombreux, dont les propriétaires n'ont pas demandé le classement et dont l'administration n'a pas jugé nécessaire de l'engager car elle estimait que leur occupation et leur entretien ne leur faisait courir aucun risque de dégradation.
Exemple parmi d'autres : le superbe ancien Hôtel de l'Intendance, 11 rue Béranger, qui avait accueilli la mairie du 3e jusqu'en 1867, certes très dégradé, a été démoli en 1950 pour laisser la place à un garage (transformé par la suite en partie en bureaux, longtemps occupés pare le quotidien 'Libération").

je suis moins optimiste que ce que laisse entendre l'article relatant le courrier présidentiel.
L'opinion de M. Malvy, destinataire de ce courrier, serait interessante à connaitre.

On a le sentiment dans le Marais depuis quelques années que l'ABF ne joue plus le rôle qui était le sien dans le passé. C'est pourtant la même personne mais on constate qu'elle n'a plus les mêmes moyens et peut-être moins de motivation.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)