Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Inauguration de la "Fondation d'entreprise Galeries Lafayette" (IVe) | Accueil | "Auprès de mon arbre, je vivais heureux" : supplique de "l'orme de Saint Gervais" (IVe) »

09 mars 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Merci à B. Lukacs d'analyser de façon parfaitement exacte ce que nous ressentons tous.

Le plaidoyer de M. Lukacs est lumineux. Je n'avais pas pensé à ce déficit de citoyenneté qu'il dénonce entre la facilité pour un bar à gêner les autres et la difficulté extrême pour les riverains concernés à se défendre et faire valoir leurs droits. On est là typiquement dans un système à deux vitesses qui doit être mieux régulé.
Riveraine du quartier de la Corderie dans le 3ème

A Jacques Amster : Votre témoignage confirme ce que dit M. Lukacs à savoir l'asymétrie entre les exploitants de bars bruyants et les riverains. Créer un bar et faire de la musique tonitruante c'est rapide. Le faire taire car il empoisonne ses voisins ça prend des siècles...

L'article de Bertrand Lukacs est - point par point- excellent et particulièrement clairvoyant. On ne peut qu'être d'accord avec son développement.

Le problème ne pourra jamais être réglé car il n'existe la nuit aucun moyen réel disponible immédiatement pour effectuer le constat et le sanctionner ! J'ai mis trois ans pour faire sanctionner l'établissement appelé "Bar à Chicha" au 151 rue du Temple et enfin obtenir sa cessation d'activité définitive ... coût 25.000 € de frais de procédure pour la copropriété .. des centaines de nuits blanches sans sommeil !

ON NE PEUT MIEUX DIRE ...
Quelle a été la réponse des experts ès nuit de la mairie ou du moins leur réaction ?
Hormis les sempiternels Pierrots de la Nuit bien sûr qui font pleurer hélas plutôt que rire ...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)