Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« La pianiste Magali Albertini, soliste et accompagnatrice, sera l'âme de notre récital chant-piano du 3 mai | Accueil | Été en avril à Paris : soleil et chaleur nous appellent hors de chez nous... »

20 avril 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Tout à fait d'accord avec HP LEMAIGRE sur le fond. la loi française est très protectrice pour les locataires depuis 1981. Si vous laissez tomber, le logement devient vacant et vous payez une taxe sur les logements vacants. une autre solution, investir à l'étranger où les lois sont plus douces pour les propriétaires.


Voilà une saine décision de justice. Le bailleur ne peut estimer avoir rempli ses obligations en adressant des courriers recommandés comme le précise la Cour d'appel. N’ayant pas mis fin aux troubles de jouissance dont est victime son locataire, il doit l’indemniser. Ce sera à la Cour d'Appel de rejuger cette affaire et d'évaluer le préjudice financier.

Naturellement, cette décision est une bonne chose dans le cas du Who's.
Mais au-delà, cela confirme qu'en France, le propriétaire est responsable de tout (de son locataire, des autres résidents de l'immeuble, si son locataire quitte les lieux en "oubliant" de payer sa taxe d'habitation, etc, etc...)
Sans parler des lois si protectrices du locataire, en particulier s'il se transforme en squatter.
Ceci explique (beaucoup plus que la rentabilité qui est une idée fausse) le choix des propriétaires de transformer les locations vides en locations meublées, ou tout simplement de laisser tomber.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)