Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Un an après, l'immeuble du 69-71 rue Beaubourg (IIIe) apparait pire que jamais ! | Accueil | La transformation des activités économiques traditionnelles en hébergement hôtelier s'accélère dans le centre de Paris »

21 mai 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

solidarité avec les riverains et je croise les doigts pour qu'ils réussissent. Cela nous concerne tous.
les autorités de la ville choisissent des victimes au hasard, à l'exclusion d'elles mêmes bien sûr, mais peut-être que toutes leurs victimes n'accepterons pas d'être des victimes.

Solidarité avec les riverains. Je les plains...

C'est qui fait froid dans le dos, c'est que :
- ça peut nous arriver à nous tous, du jour au lendemain. Notre vie paisible peut devenir un véritable enfer,
- les autorités ne bougent pas le petit doigt pour faire respecter les lois et réglements

Le fond de ces problèmes devrait être abordé en amont. Aucun établissement ne devrait être autorisé à ouvrir s'il n'est pas équipé pour confiner ses nuisances sonores.

Il faut se mettre à la place des riverains et comprendre leur désespoir que la puissance publique ne fasse pas respecter la Loi.
Quelque chose me dit que si ces désordres se produisaient dans l'immeuble où habite le maire, ou bien un conseiller municipal, il y serait mis fin rapidement... Nous ne sommes pas tous égaux...!

Solidarité avec les riverains.

Bon courage nous avons le même problème au 57 rue Quincampoix avec après Les Filles de Paris,le LIV, cela fait 15 ans que cela dure, et nous coute une fortune en frais d'avocat, d'huissier etc...
On se demande à quoi servent les lois, puisque les autorités laissent faire même lorsque rien n'est conforme et que la santé publique est en jeux pourrissant la vie de centaines de riverains
Les limiteurs ne servent à rien de toute façon dans un endroit non habilité à recevoir de la musique;

Dire qu’il y a une soixantaine d’annees Ce petit établissement était tenu par un gentil
« Bougnat «  qui approvisionnait les habitants de la rue de Braque en boulets et autres briquettes de charbon ! Autre temps !!

Réponse à "Pierrot" : Tous les bars-restaurants sont autorisés à fermer à 2h00 du matin mais beaucoup le font avant par commodité. Exceptionnellement, la préfecture autorise l'ouverture toute la nuit. C'est ce qu'on appelle "l'autorisation de nuit"

Je cite "l'établissement se voit privé de son autorisation de nuit et devra donc fermer au plus tard à 2h00 du matin."

C'est quand la nuit pour la Préfecture ?

C'est rassurant. Vers 2h30 du matin on a le droit de dormir sans boules Quies.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)