Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Le parlement va-t-il sonner le glas des Architectes des Bâtiments de France ? | Accueil | La fresque "L'esprit des lieux" du jardin Temple/Haudriettes (IIIe) sera restaurée prochainement (enfin !) »

05 septembre 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

je me trouvais dernièrement à la sortie d'un autre roof top parisien très connu , le Perchoir rue Crespin du Gast dans le 11eme , je peux vous assurer qu'à la fermeture il y avait pas mal de clients qui attendaient sur le trottoir des taxis et uber , puisqu'il n'y avait plus de métro , environ une bonne vingtaine sinon plus et j'ai été surpris par le bruit occasionné, les gens parlent très fort , rigolent , aucun respect des autres habitants qui à cette heure (2h du matin) devaient pour la plupart dormir et être réveillé, sans compter les portières des taxis qui claquent, les" au revoir" bien fort aux amis , etc ,pas mal de bruit en effet sans compter les klaxons des automobilistes qui se trouvent bloqués par plusieurs taxis à charger ... .
la situation de celui du Marais , devrait permettre d'eviter ce genre de désagrément car situé à un carrefour, les trottoirs sont très larges ,les gens ne stationneront pas devant un appartement et comme les taxis pourront venir ou partir sur 2 rues , ca ne bloquera pas la ou les rue(s) et d'après ce que j'ai lu dans un commentaire il n'y aurait que 27 places au restaurant qui serait plutôt haut de gamme donc on peut supposer une clientèle plus respectueuse et plus calme que des fêtards

Inaugurer ce type d aménagements, c est faire fi des principes du code l’urbanime, dont les règles sur les vues, les reculs, etc... ont été conçues pour permettre un développement harmonieux de la vie dans les villes. Voilà un bel exemple de détournement de ce qui fait le principe même de la loi.

Les « Rooftops » à Paris sont rares pour boire un verre ou se restaurer sur des toits d’immeubles aménagés en terrasse à cet effet.

Ce sont des Hôtels (Hôtel des Arts et Métiers), des Grands magasins (BHV) ou des Cinémas (le Louxor) qui ont inauguré ce nouveau concept pour « élever les esprits » et où même le verre d’eau est cher.

Cette opération financière dans un immeuble loué uniquement à des professionnels est la concordance de 2 intérêts, celui d’un propriétaire d’immeuble qui rentabilise un nouvel espace et un commerçant qui souhaite l’augmentation de son chiffre d’affaire. Cette réalisation n’aurait pas pu voir le jour dans un immeuble en copropriété où les règles de majorité seraient impossibles à obtenir.

C’est une insécurité de plus lors de l’achat d’un appartement que de vérifier si les immeubles voisins sont susceptibles de créer ce nouveau type de commercialité de l’espace avec les nuisances sonores qui seront engendrées entrainant une dévalorisation du bien immobilier acheté tant il est certain que la musique classique ou de Jazz ne sera pas la tasse de thé du nouveau locataire de cette terrasse aérée.

En glanant des renseignements, il apparait que les clients seront accueillis dans le hall avant de leur permettre d’utiliser l’ascenseur et de se rendre au restaurant en extérieur pour 27 personnes sur une terrasse de moins de 60 m². Réservation le soir uniquement.

Affaire donc à suivre.

Mais où faut-il aller habiter pour pouvoir dormir ? Moi aussi je trouve votre position trop optimiste. Nous connaissons tous l'absence de limites des gérants de bars et de leur clientèle quand elle est alcoolisée. Je plains beaucoup les riverains dont les chambres sont juste à côté. Cette affaire montre que le lobby des bars est un des plus puissants, on pourrait dire tout puissant, auprès de la mairie de Paris. Déménager n'est pas la solution, nous ne sommes pas des veaux ! Battons-nous.

Il est évident que cet espace sera loué fréquemment pour des soirées privées, dont le volume sonore sera perceptible à des centaines de mètres: nuits mouvementées et plaintes pour tapage en perspective.
L'objectif clair des entrepreneurs du Marais, est d'en faire un quartier vide d'habitants, destiné uniquement aux loisirs générateurs de chiffre d'affaire.
Voici une raison supplémentaire de quitter cet arrondissement qui ne pense qu'au profit.
Ou plutôt de quitter cette ville qui ne pense qu'au profit, puisqu'on raconte que le maire du IIIe était contre le projet, qui a dû son autorisation à la maire de Paris.

Bonjour ,
Je vous trouve très modérés !
Quid des gens qui habitent au même niveau que le restaurant ?
Je pense que tout le quartier aura à subir des nuisances sonores

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)