Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Boulevard Beaumarchais : la résistance à l'implantation d'un KFC s'amplifie ! | Accueil | Locations saisonnières : Ian Brossat sur la sellette... »

10 septembre 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Et apres nos élus s'alarment que le centre de Paris perde des habitants! Alors qu'ils les mettent dans de telles situations, invivables et des bourbiers judiciaires. C'est honteux!

Bonjour,
Nous ne pouvons, nous autres riverains du Marais qu’approuver l’action que le Collectif Saint-Merri/Pierre au Lard a mis en oeuvre contre le Who’s et qui nous conforte à regretter une fois encore, le développement outrancier des lieux de fêtes qui continent de se répandre dans notre quartier,
Ces lieux aux autorisations douteuses qui s’inventent du jour au lendemain, en petits débits de boissons, en cafés, en bars, en restaurants, qui s’éprennent le long des trottoirs et qui prennent une place importante et douloureuse dans la vie des habitants et surtout dans leur nuits.
Encore une fois, il est a déplorer la politique des Mairies qui encouragent le développement de ces lieux afin de favoriser le commerce et l’attractivité pour les promeneurs et les touristes, sans prendre la moindre des mesures pour atténuer les nuisances produites, malgré les différentes démarches de leurs administrés pour s’en plaindre et sans prendre en considération la qualité de leur cadre de vie. Ainsi en réponse à mon courrier au sujet de ce phénomène qui a envahit la rue du Petit Thouars et des alentours, une élue pour toute réponse, m’a parlé d’une Charte, signée par les gérants de ces lieux où ils s’engageaient à respecter mieux le voisinage. Il faudrait les croire donc et sur parole lorsqu’ils affirment les effets de cet engagement à contrôler une clientèle en quête de divertissement et c’est nous prendre pour des naïfs que tenter de nous faire imaginer qu’un gérant de café puisse tenir sa clientèle éméchée lorsqu'elle se lâche. Les représentants de la mairie comme à leur habitude, usent de la langue de bois et font preuve de leur habileté à noyer les problèmes en faisant durer les choses, sans trop froisser personne et ainsi les remettre à plus tard dans les mains déjà pleines de promesses de leurs successeurs. C’est pourtant une population très importante qui subit l’impact des nuisances générées et qui malgré ses plaintes ne se sent jamais défendue par ceux dont c’est la charge et l’engagement.
C’est pourtant bien à eux de faire respecter chaque jour les lois qui protègent la qualité de vie du citoyen et à eux encore d’aller au devant des situations qui ne manqueront pas d’être problématiques.
Nous nous retrouvons à leur place, à devoir créer des collectifs, et nous faire représenter devant des tribunaux pour des questions qui devraient être résolues par nos administrateurs. Qui finalement se charge du tapage nocturne, des dépôts de détritus, des jets de mégots de cigarettes, des déjections canines? La mairie nous a même fait une application pour que nous puissions régler par nous-même certaines de ces formes d’incivilité et veut faire de notre participation, le comblement de ses lacunes. Où sont les brigades qui sont censées surveiller et interdire le non respect des autres? Quand pourrons-nous compter sur les représentants des pouvoirs publics pour faire cesser le bruit, et faire respecter les lois dont ils nous ont naguère vanté la nécessité?
Cpap.

Il faut dire que la maire de Paris Anne Hidalgo, relayée par le maire du 4ème, ont tout fait pour qu'il y ait un afflux de visiteurs attirés par les jeux olympiques gays à Paris et un marquage racoleur des passages piétons et autres éléments du mobilier urbain, le tout accompagné par l'appel des bars qui ont profité de l'aubaine pour remplir leurs tiroirs-caisses

merci pour l'article

tout notre soutien au collectif saint merri pierre au lard et à son légitime combat

honte aux démagos de la mairie de paris qui font passer les problèmes de santé publique bien après la liberté du commerce

Bon courage ,
Vous devriez diffuser dans les boîtes aux lettres des habitants concernés une lettre circonstanciée dans laquelle vous faites APPEL OUVERTEMENT à leur participation financière ! Quitte à y mettre un montant précis!
Si vous avez besoin d’un avocat qui a déjà traité problème similaire , revenez vers moi sans hésitation, et je vous donnerai toutes coordonnées de cette avocate que nous avions choisie !!
De même pour l’huissier qui avait constaté les nuisances tant sonores que humaines !
Notre cas traité en justice et gagné pourrait vous servir comme référence juridique !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)