Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Rue Quincampoix (IVe) : Doctor Feelgood ? Neighbors feel bad ! | Accueil | Décision sidérante du Préfet de police de Paris : il accorde au Who's une autorisation provisoire de nuit ! »

09 octobre 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Concernant les BAL de THM

Il faut faire voter en AG une résolution en l’Assemblée Générale interdisant aux distributeurs de publicité non adressée (ADBAL) et aux distributeurs de publicité listés par VIGIK d’accéder à l’Immeuble.

Puis adresser un extrait du PV à Association VIGIK chez CERTEX et un autre extrait à l’Association ADBAL. Votre immeuble sera référencé sur ces 2 fichiers. Ce dispositif à réduit considérablement les publicités non autorisées dans notre immeuble et en cas de récidive ces 2 associations interviennent auprès des annonceurs.

Il ne s'agit pas de l'installation proprement dite d'une nouvelle agence immobilière mais du déplacement d'une agence implantée dans le Quartier de l'horloge depuis de nombreuses années et dont les dirigeants sont des professionnels appréciés des riverains.

Dans le "triangle d'or" du Marais, on reçoit malgré la mention sur la BAL [boite aux lettres] du refus d'accueillir de la publicité, deux à trois annonces par mois en moyenne de la part des agences immobilières du quartier, annonces qui manient la séduction ambiguë, la surenchère classique, les promesses douteuses, pas moins de 20 au cours du dernier semestre en ce qui me concerne, ceci pour inciter le destinataire de ces attentions papivores à signer pour vendre ou à évaluer pour vendre, avec la mention parfois d'une riche clientèle étrangère sic (absence de clause suspensive, prix élevé mais frais d'agence réduit ...) etc...
On se réjouit donc de la disparition des panneaux d'affichage sauvage mentionnés dans l'article mais on regrette la prolifération d'agences qui utilisent des méthodes publicitaires de démarchage à domicile agressives, parfois même nominatives, et envahissent les boites aux lettres des riverains. Un panneau sale de disparu et des milliers de tracts accumulés dans toutes les boites et les poubelles ...
Enfin les distributeurs de ces tracts commerciaux peuvent être véhéments quand vous les incitez à passer leur chemin...
Ah oui on regrette pour sûr nos artisans des métiers de bouche...et les boutiques à bobos (et à caissières émigrées) ne sauraient soutenir la comparaison...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)