Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« L'installation d'une agence immobilière rue Beaubourg (IIIe) nous prive d'un des plus exécrables panneau d'affiches sauvages ! | Accueil | Des parisiens "marchent pour la planète". Au même moment, des milliers d'avions brûlent des tonnes de kérosène au-dessus de leurs têtes... »

11 octobre 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Lettre ouverte à Mme Hidalgo Maire de Paris

Mme Hidalgo vous n’avez pas honte ? vraiment de sacrifier un immeuble de logement social de Paris Habitat implanté depuis plus de 40 ans dans lequel plus d une vingtaine de locataires fragiles aux revenus modestes ne peuvent plus dormir
Cela ne vous gêne pas trop ??? vous qui souvent de par vos valeurs et votre cheminement avez toujours pris la défense des plus faibles .
Comment pouvez vous au bout de 3 mandatures faire preuve d autant de cynisme et d’inhumanité dans le pays des droits de l homme et dont le sommeil est l un des droits les plus élémentaires.
Faut il que vous ayez tant tourné votre veste pour maudire aujourd’hui des personnes en fin de vie avec des maladies invalidantes, des personnes qui souffrent du cancer ou encore séropositives dont le traitement lourd impose de dormir en paix
Que vous ont fait ces personnes en situations précaires ici ou les autres riverains autour peut être plus aisés pour mériter cela !

Nous avons vécu en paix pendant plus de 30 ans alors pourquoi aujourd’hui laisser faire, se rendre complice , forcer la préfecture à donner une autorisation de nuit [...] malgré les mises en garde et les innombrables avis défavorables du commissariat et de la mairie du 4 eme depuis tant d’année.
est ce vraiment une décision prise en toute lucidité ? c est à se demander.
Je ne vous reconnais pas là Mme Hidalgo
et permettez moi de penser même que vous n’êtes pas du tout au courant du dossier car jamais vous n oseriez avec tant d’élan détruire des vies pour des intérêts futiles et mercantiles.

Je crains plutôt qu à force de déléguer avec parfois une confiance aveugle vous n ayez donné le blanc-seing à un collaborateur [.....] influençable et solidaire d'intérêts marchands.

Mme Hidalgo ressaisissez vous ! reprenez les choses en mains et surtout déplacez vous ( 300m de votre bureau) pour vous rendre compte de vous même de l incongruité du projet que toute votre famille politique en chœur aux responsabilités jadis Bertinotti Girard (homophobes notoires ?...) ou Weil n’ont cessé de réprouver.
Tous ont dit oui à une boîte de nuit mais pas à cet endroit la .
On est face à un [.... ]établissement qui ne respecte rien laissant portes et fenêtres volontairement ouvertes ignorant les doubles sas qu impose ce genre d installation, [....] incapable de gérer des établissements de nuit sans causer de nuisances extrêmes [....].
Vous vous rendez compte du signal que vous envoyez aux autres établissements qui eux se tiennent à carreau respectent les riverains et la réglementation [........]

Vous imaginez "Le Dépôt" célèbre boîte de nuit du 3 eme rue aux ours qui accueillait il y a encore quelques années près de 700 personnes par soir laisser s’agglutiner toute la nuit devant son entrée des dizaines de personnes buvant fumant hurlant chantant se droguant ou pissant sans rien faire pour bousiller le sommeil des riverains. Jamais une telle situation n a existé. Le dépôt a fait construire un fumoir à l intérieur, se trouve en sous sol d un immeuble de bureaux et donc ne gêne personne. Et quand la volonté de certains de rester devant l établissements pour faire du bruit se manifestait, vous aviez 2 molosses à l entrée qui vous invitaient chaleureusement à circuler dans les plus brefs délais Voilà un exemple de professionna la volonté de certains de rester devant l établissements pour faire du bruit se manifestait, vous aviez 2 molosses à l entrée qui vous invitaient chaleureusement à circuler dans les plus brefs délais Voilà un exemple de professionnalisme et d intégration réussie [....].

Dites le si les boites de nuit à ciel ouvert ou en carton pâte est le nouveau concept que vous souhaitez lancer dans le Marais mais ne mentez pas aux parisiens.
Vous êtes bien mal tombé avec un expert et historien des nuits gay à paris et dans toute l europe comme moi .

Bien sûr que la nuit la fête et les riverains peuvent cohabiter. Bien sûr que le vivre ensemble existe mais encore faut il avoir en face de vrais professionnels de la nuit soucieux et respectueux.
DE VRAIS PROFESSIONNELS avez vous entendu ?
Pas des exploitants [;...] qui ne cesseront de vous répéter qu autour de leur établissement il n’y a aucun logement . que l’immeuble d à côté est une immeuble COTOREP et que les gens qui vivent dedans depuis 30 ans n ont qu à dégager, ou que ses voisins sont homophobes. La bonne recup facile qui coute pas cher quand on est à court d’arguments alors que plus du tiers sont homo comme lui.
Alors Mme Hidalgo réveillez vous et prenez soin des plus faibles quand au lieu de laisser ce copinage en place de plus en plus flagrant qui vous échappe

Madame Vous n’êtes plus aux manettes
Des adjoints ont pris votre place avec le favoritisme et le clientélisme que vous dénonciez naguère.
Honte à vous d engendrer tant de souffrance
Comme vous êtes prêtes à ouvrir prochainement les salons de l hôtel de ville aux SDF peut être en trouverez vous un dans votre grande bonté pour les sans sommeil du 16 rue St Merri et des alentours.
[....]

Il est temps d'en tirer le conclusions pour le rendez-vous électoral de 2020 !

La démonstration est une nouvelle fois faite qu'Anne Hidalgo n'en a rien a faire des parisiens dans leur ensemble ; non seulement elle force la main aux maires d'arrondissements mais aux services de polices également . Il est vraiment temps qu'enfin les parisiens et parisiennes reprennent possession de leur ville .

Et, finalement, si Marcel Campion avait dit vrai?

Connaissant les services de la préfecture de police, on doit comprendre que la mairie leur a forcé la main...

il n'empêche : c'est une catastrophe, un déni de justice, une provocation dont de nombreux habitants sauront se souvenir le moment venu

Comment la Préfecture peut elle accorder une autorisation de nuit provisoire à un établissement dont les nuisances sonores sont avérées, importantes et cela déjà sans fonctionnement de nuit ? Cette décision-autorisation même provisoire est incompréhensible : elle condamne la tranquillité des riverains et les oblige à supporter encore davantage ce dont ils se sont déjà plaints puisque les nuisances seront maintenant du soir au matin !
Autoriser provisoirement l'ouverture de nuit est une décision inique et brutale vis-à-vis des habitants. Elle va à l'encontre du " vivre ensemble".
Nous, habitants du centre de Paris, demandons aux autorités de se montrer enfin responsables vis-à-vis des habitants du centre, de nous respecter et de cesser cette politique du pire : nous avons, nous aussi , là où nous habitons, le droit de vivre en paix et de dormir la nuit.
Que les autorités suivent le précepte : La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres.
Oui les commerçants ont le droit de travailler. Mais ils n’ont pas tous les droits et la ville ne leur appartient pas. Les habitants eux aussi ont le droit de vivre chez eux en toute sérénité sans être violentés des nuits entières par les nuisances des commerces.

On avait compris que le maire du 4ème s'était déjà fait forcé la main par les gens de l'hotel de ville à propos du marquage arc en ciel des rues de l'arrondissement cet été. Comment peut on être aussi influençable au détriment de ses administrés qui lui ont fait confiance?

En réponse au premier commentaire, je ne doute pas un instant de l'indépendance du Préfet. Néanmoins c'est aussi un humain et en tant que tel, il pourrait aussi, en toute impartialité, prendre en compte l'état de certains résidents qui pourraient se dire que l'au-delà est peut-être plus calme.

La fameuse démocratie revue et corrigée par Mme Hidalgo.

Ha-llu-ci-nant !

D'accord avec ce que dit TSH.. mais il faut aussi que les habitants-électeurs en tirent les conséquences!

C'est consternant. De toutes façons si ma mémoire est bonne, l'inequité, l'arbitraire et le copinage règnent en maîtres dans l'histoire du Who's depuis bien longtemps puisque le Maire de Paris, M.Delanoë, à l'époque, avait accordé un permis de construire en dépit de l'avis défavorable du commissariat et de la Maire du IVeme. Cet arrête du Maire avait d'ailleurs été annulé par le tribunal administratif. Comment des nuisances aussi évidentes dans un endroit aussi étroit peuvent elles recevoir le soutien des autorités, c'est mystérieux, le règne de l'arbitraire. Encore une fois, comment s'étonner que notre merveilleux arrondissement perde des habitants?


Le Préfet est un fonctionnaire nommé par le Président de la République qui a pour devoir d’être indépendant - notamment des élus locaux. Son statut de fonctionnaire lui permet justement de résister aux multiples pressions politiques trop souvent motivées par des clientélismes électoraux. Ses décisions sont des décisions administratives susceptibles de recours : d’abord recours “gracieux” (il suffit de lui écrire - en recommandé avec un accusé de réception) puis, après deux mois, devant le juge administratif (sans nécessité d’avocat).

“Le Préfet se doit de garder une neutralité politique absolue et d’appliquer la politique du Gouvernement en place sans exprimer ses propres opinions. Ainsi, il ne peut pas appartenir à un syndicat ni faire grève. Il ne peut pas être en même temps élu local ou parlementaire. Pendant les campagnes électorales, il a une obligation de réserve (dite réserve préfectorale) et doit à ce titre, s’abstenir de participer à toute manifestation publique.” (Wiki)

Il faut que Mme Hidalgo tire les conséquences !!!
TSH

Belle démonstration que les maires d'arrondissement et les conseils de quartier ne servent à rien …et qu'on peut s'en passer
On fera des économies...

Dans chaque département, des arrêtés préfectoraux régissent les horaires d’ouverture et de fermeture des débits de boissons. Dans les communes autres que Paris, le Préfet exerce ses prérogatives en concurrence avec le maire qui peut prendre pour sa commune des mesures plus restrictives pour des considérations tenant à la sauvegarde de l’ordre public.

Concernant la procédure judiciaire en cours, cette autorisation est du "pain béni". Quant à une intervention "de haut niveau".. ça balance pas mal à Paris". En tout cas, on ne nous dit pas tout.

Le commissaire de police du 4e est contre, le maire du 4e est contre... et la mairie centrale passe par dessus ces avis pourtant autorisés par leur véritable connaissance du terrain. Voilà un exemple caricatural de ce que Mme Hidalgo appelle la démocratie participative.

Mauvaise surprise ce désaccord entre des élus pour les riverains .Donc le Maire et la commissaire de police du IV savent écouter les habitants riverains du WHO's qui subissent les nuisances mais pas l' Hôtel de ville ! Voilà qui favorisera des résultats électoraux à la hauteur de cette surdité ! que ceux qui veulent garder ou accéder à des hautes fonctions municipales réfléchissent que ce qui se passe actuellement pour nos gouvernants , leur faible popularité , et leurs difficultés pour travailler ensemble pour un mieux vivre de tous leurs concitoyens et espérons le en tirent des enseignements.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)