Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Débat passionnel autour de l'école maternelle de la rue des Archives (IVe) ! | Accueil | Un groupe de parlementaires dépose un projet de loi pour interdire l'écriture dite "inclusive"... »

17 février 2021

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Enfin une réaction légitime et bienvenue à l'envahissement de l'espace public par les terrasses éphémères qui ont un puissant potentiel de nuisances sous divers aspects et qui ont été, par l'irrespect total des mesures de sécurité, des clusters notoires. La crise et la situation économique de certains ne peut justifier la mise en danger de la vie des gens.
Ces terrasses défigurent nos rues parisiennes internationalement connues pour leur charme. Lorsque les établissements étaient ouverts et qu'ils ne respectaient pas non plus la charte, elles engendraient des nuisances sonores insupportables pour les riverains jusqu'à minuit voire 1 heure du matin. Elles ont débordé souvent l'espace qui leur été accordé, gêné, voire obstrué la circulation piétonne. Leur maintien occupe un espace qui appartient à tous, car public, il empêche le stationnement des entreprises de dépannage, il oblige parfois certains véhicule à se garer sur le trottoir, il est un agent de désordre pour la circulation sur la chaussée, dont les véhicules d'urgence Samu, pompiers et autres, les livraisons. Ces terrasses sont, en outre, totalement iniques pour ceux des établissements qui n'ont pas de place de stationnement devant leur pas de porte. S'il y a une pétition pour les interdire, j'en suis et connais tant de Parisiens qui la signeraient. J'espère que notre Maire va en effet réagir à cette situation abusive, illégitime et nuisible à maints égards. MBénédicte

Ces terrasses constituent des obstacles. Je pense aux personnes handicapées.
Que devient l'ambition d'une ville accessible à tous quand elle est devenue si difficile aux personnes valides ?
Noëlle Roy

Ayant reçu l'appel du "Réseau vivre Paris" et passant hier rue François Miron, puis rue du Roi de Sicile j'ai commencé à prendre des photos. Finalement j'ai arrêté: trop déprimant. Il faudrait tout photographier. L'objectif, le cadrage obligent à "Regarder". Entre les terrasses qui s'effondrent, les Tags et les collages divers qui recouvrent le moindre espace (même en hauteur), la "dégueulasserie" des trottoirs (des couches de crasse), les déchets divers, les plantes qui dépérissent ou plutôt sont mortes.....Quelle vision ! Et quelle DERISION aussi : Rue de Rivoli le long de l’Hôtel de Ville tout un ensemble de Bacs (Moches), opération Vertuo, Bocage Urbain récupération des eaux pluviales, végétalisation, collecte d'eau, fini l'arrosage Blabla .. Bref ! tout un placard vertueux mode professorale etc ... Allez voir l'état des plantes ! Ca m'a achevé.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)