Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Un p'tit coin d'paradis : le Jardin aux Oiseaux (IIIe) | Accueil | La revitalisation de l'espace Archives-Poste (IIIe) est en marche »

17 juillet 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Du nouveau sur le projet de réhabilitation de la petite partie de la rue Rambuteau entre la rue Saint Marcel et le Bd Sébastopol ? C'est vraiment dangereux en l'état.

Vigilance
Que fait notre Maire en ce moment? dimanche soir 22 h j'ai bien envie de l'appeler pour faire le tour du quartier ,lui montrer si cette vision de la rue est la sienne et si il faut faciliter a tout prix ces commerces qui trichent avec la reglementation et qui empoisonnent notre environnement au quotidien.
On accepte 20 personnes au cox en terrasse mais pas cette multitude hurlante jusqu'à point d'heure.
Rendez vous en septembre mais restons vigilants

Le Marais serait festif et les habitants n'ont qu'à aller vivre ailleurs.
En quoi la transformation de notre rue des archives en rue de la soif répond-elle à son programme politique ?
Madame Bertinotti s'est-elle déjà promenée dans notre quartier le matin ? Avant le passage des éboueurs, donc jusqu'à 10 heures c'est un spectacle consternant de bouteilles vides, poubelles renversées, flyers répandus par terre, et traces d'urines. Les sympathiques buveurs passablement alcoolisés hurlent dans la rue sans se soucier de notre sommeil. Souvent des rixes.
Notre maire pourrait peut-être rendre visite au maire du 3ème arrondissement qui ne souffre pas des mêmes troubles et sait se faire apprécier de ses électeurs qui le lui rendent bien.
L'alternance s'est faite dans le centre de Paris sur un programme de proximité et de services aux habitants. Rendre la ville aux habitants du quartier. Espérons que notre maire saura reprendre ses esprits et remettre en cause l'étrange application qu'elle fait du programme sur lequel elle a été élu. Au fait si elle pouvait également lutter contre la dérive bar / shopping de son quartier et aider davantage de commerces de proximité. Les bars, clubs, agences immobilières et magasins de vêtements sont tous très utiles et bienvenus mais n'aident pas à acheter sa viande, son poisson ou ses légumes.

Comme la mairie du 4ème semble à cours de bonnes idées en ce moment, voilà une série de propositions pour les prochaines années :
- ouvrir la rue Rambuteau (qui serait alors rebaptisée Boulevard Rambuteau) aux voitures, afin de permettre aux automobilistes de passer facilement du Boulevard Sébastopol à la rue Réaumur, et vice-versa ;
- Transformer le Musée Pompidou en parking sur 4 étages. En effet, celui-ci idéalement situé sur la Piazza Beaubourg rendue aux voitures, serait enfin utilisé à sa juste valeur ;
- Prévoir bien-sûr une desserte livraisons près du quartier de l'horloge ;
- Organiser chaque année un concours des camionnettes de livraisons les mieux taggées (en hommage à la vocation autrefois artistique du quartier);
- Mettre en place "Les Nuits de la Fête" ! Ces festivités bi-hebdomadaires consisteraient à passer la musique de son choix dans nos rues entre 00h00 et 5h00 du matin. Le coeur névralgique de la fête serait idéalement situé à proximité de l'école Saint-Merri. Bien-sûr, il faudrait s'assurer du soutien bienveillant de la police de Paris pour raisonner les riverains récalcitrants (ringards, rabats-joie ou autres) ou qui souhaiteraient dormir, en dépit de la vocation festive du quartier.
Evidemment, les forces de l'ordre s'efforceraient de canaliser/filtrer le flot des habitants qui s'obstineraient à vouloir rentrer chez eux.
Le quartier de l'Ile Saint Louis, n'ayant lui pas vocation à devenir un cirque perpétuel, ne sera bien-sûr pas concerné par cette dernière mesure.

Tout avait si bien commencé : rue du trésor,rue des rosiers , place saint-paul...
Quelle mouche a piqué ou quelles influences subit-on pour qualifier les habitants de "nantis" quand on habite l'Ile saint Louis ?

Le Dimanche de la fête de la musique, la rue des Archives était en effet, comme vous l'écrivez dans votre article, fermée aux voitures en raison de l'affluence de piétons. Bilan : 3/4 d'heure pour faire le tour de l'arrondissement et rentrer chez soi quand, comme moi, on avait eu l'idée de partir en week end. Le Dimanche de la Gay Pride, le même scénario s'est reproduit, avec déversement de foule devant les bars de la rue des Archives. Pas de policiers en revanche, si bien que j'ai slalomé entre les individus pris de boissons (et parfois allongés sur la chaussée !) tout en me faisant copieusement insulter parce que je tentais de regagner mon domicile, le tout accompagné de violents coups sur ma voiture et celle des pauvres provinciaux égarés qui me précédaient. Je n'ai qu'à pas habiter là, dirait l'autre ?

Une boite de nuit a coté d'une ecole maternelle, à ma connaissance c'est interdit. Qu'en dit la police?
Solange

Magnifique photographie du 4e !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)