Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Frédéric Hocquard, Adjoint à la nuit auprès d'Anne Hidalgo, justifie son intervention pour le soutien financier du bar convaincu de tapage nocturne | Accueil | Juste pour rire : la tuile ! »

10 janvier 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

La bonne volonté de P. Rupin pour améliorer les choses ne fait aucun doute, il a beaucoup écouté toutes les parties prenantes quand il était à la mairie du 4e. Il y a eu de nombreuses réunions et concertations : mais il faut bien reconnaitre qu'elles n'ont jamais abouti à rien de concret. Par exemple la place du Marché Sainte-Catherine est, au vu et au su de tous, une zone de non droit, malgré toutes les promesses faites.
Muni de cette très décevante expérience de terrain, nous attendons maintenant de notre député une véritable action politique. Plus de promesses ! Des actes !

Ma réflexion porte sur la fermeture des voies sur berge.
Quand donc admettrez-vous que l'usage du collectif "les Parisiens" n'a qu'un sens politique, abstrait, qu'il représente par excellence le lieu de la manipulation quand les hommes et les femmes qui regardent 15 joggers entre le Pont-Neuf et le pont Notre-Dame, alors qu'ils sont, eux, après une journée de travail, dans les pots d'échappement et des bus qui n'arrivent pas. J'ai récemment mis plus d'une heure (en bus) à 18h-19h entre Saint-Lazare et les Halles (pas de 29, en outre il n'y a ni siège ni abribus à ce terminus-là), donc 21 + 38 car attendre un 75 était désespérant. Et vous osez dire que "les Parisiens" pour un image d'hédonisme, un mythe vendeur mais dans "le narratif" vendu avec insistance aux non-concernés, sont/seraient satisfaits. Il y a des Parisiens peu mobiles, qui ne prennent pas le métro (trop dur en raison des escaliers) et restent des travailleurs. Plusieurs autres personnes dans mon cas écumaient de rage. Doit-on dire "les vrais gens..."? Et relisez surtout l'excellent revue de Sciences po/ENS "Mots" avant de pratiquer ces abus de langage avec désinvolture !
Maïté Bouyssy,
je signe toujours de mon nom et ne pratique pas le pseudo.

Billet d’humeur.

Et la "communauté des piétons" ? n'a-t-elle pas été suffisamment insultée, bafouée, "martyrisée", depuis les années Pompidou ? privant les Parisiens des voies sur berges, sans aucune concertation préalable, à la différence de la Maire de Paris qui a procédé à des comptes rendus des réunions publiques qui se sont déroulées pendant la phase de concertation. Les parisiens sont enfin enfin "libérés" de ces années de plomb...


JP 75003

La fermeture définitive des quais rive droite et gauche est une insulte à la communauté des automobilistes et parisiens en général ! Une décision sans aucune concertation s'apparente à de la dictature ! Pour la gauche c'est un comble !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)