Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Concert-récital chant-piano du 3 mai : Thibault de Damas (baryton) donnera la réplique à Pauline Feracci dans une sélection des plus beaux duos d'opéra... | Accueil | Leur commerce du Grenier St Lazare (IIIe) reçoit la distinction "Fromagers de l'année" du guide Pudlo 2018 »

26 avril 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bonne question de Tikeum75008 à Adrien qui doit bien choisir ses locataires d'une nuit pour ne jamais créer de troubles à son voisinage.
Comment faites vous pour gérer vos locations touristiques sans causer de problème de voisinage ? Mettez vous à leur disposition un livret d’accueil sur leurs droits et obligations dans une copropriété ? Gérez vous directement ces locations ou passez vous par une agences immobilières demandant uniquement des seniors. Pendant les 4 mois de location vous intégrez votre résidence secondaire ou vous partez à l’étranger ? Pourriez vous faire profiter de votre expérience aux adhérents intéressés par ces locations et de préciser comment éviter des troubles de voisinage En vous remerciant pour votre retour sur cette problématique.

JP 75003

Pour ceux qui veulent rejoindre le mouvement anti-hotel des rues Amyot, de l’Estrapade, Laromiguière et Tournefort, vous pouvez consulter le site suivant :
https://www.adraelt.com
Stop à la prolifération hôtelière : "Non seulement ce projet Hôtelier développé par la société ALLIOS et diligenté par le fonds d’investissement Weinberg Capital Partner's s’est conçu sans aucune véritable volonté de concertation ou d’étude avec les différentes copropriétés immédiatement impactées par ce projet d’ampleur… mais ALLIOS s’est aussi bien gardé d’informer les riverains des rues Amyot, de l’Estrapade, Laromiguière et Tournefort, tous concernés par ce projet situé au cœur de leurs rues. Des dizaines de riverains concernés par la préservation et l’avenir de leur environnement se sont donc réunis le 12 Juin 2017 pour constituer une association. Ces statuts ont été déposés à la Préfecture de Police de Paris et marquent donc la naissance de L’ASSOCIATION DE DEFENSE DES RIVERAINS DES RUES AMYOT – de l’ESTRAPADE – LAROMIGUIÈRE–TOURNEFORT."

Adrien, toujours là quand on l'attend. Aucune surprise. "Mais il faut dire aussi que les touristes sont généralement plus respectueux du silence et du calme des copropriétés que les jeunes actifs et étudiants !" Et que se passe-t-il quand les touristes sont des jeunes actifs et étudiants, ce qui arrive la plupart du temps ? Un vrai boxon dans les copros, mais c'est vrai qu'Adrien doit bien choisir ses locataires d'une nuit pour ne jamais créer de troubles à son voisinage :) Vivement que tout cela disparaisse et cela ne saurait tarder. Quant aux constructions d'hôtels dans la capitale, c'est une très bonne chose, vu qu'on est en manque de lit, et l'article du Parisien concerne l'implantation géographique de cet hôtel qui pose problème et non la construction d'un hôtel lui même. Mais je pense qu'il vaut mieux avoir un hôtel 5 étoiles dans sa rue, qu'une cohorte de touristes a valisettes dans son immeuble chaque jour, 365j/365, créant désordres et nuisances en tous genres.

Effectivement, je me suis trompé, il s'agit d'un hôtel, ce n'est pas grave.

L'article du marais fait état d'un local commercial qui se destine désormais à l'hébergement hôtelière pour touristes et l'article du parisien indique l'installation d'un hôtel pour touristes.

Que ce soi dans une copropriété ou dans une Rue petite, étroite et calme du 5eme, le fléau reste le mëme.

Effectivement, l'article du Parisien ne parle absolument pas de locations touristiques ( qui sont de fait un fléau) mais de l'installation d'un hôtel 5 étoiles surdimensionné dans une Rue petite, étroite et calme du 5eme. Il parle surtout du fait que la maire d'arrondissement, qui connaît son quartier, a émis un avis défavorable mais que la mairie de Paris, comme d'habitude s'en fiche et ne répond pas. Comment les choses peuvent elles avancer dans le bon sens avec de telles pratiques?

Certains doivent avoir des pratiques de lecture très alternatives et pour le moins originales. Il est question des nuisances des locations hôtelières qu'il faut combattre et pour lesquels les parisiens s'engagent comme dans le 5e arrondissement !

A la lecture de l'article publié par Adrien, la location touristique reste donc problématique. Personne ne veut supporter ses nuisances, ni les riverains qui voient impacter la tranquillité du quartier et j'ajouterai ni les copropriétaires d'un immeuble bâti .

Pour les combattre, les copropriétaires peuvent mettre en avant le règlement de copropriété et la notion de troubles anormaux du voisinage et pour les riverains uniquement cette dernière notion.

Dossier donc à suivre sur cette problématique.

JP 75003

Encore un exemple des transformations hôtelières encouragées par la Mairie de Paris que l'on doit combattre vigoureusement pour le Marais et qui font enrager les habitants du 5eme : http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-un-projet-d-hotel-5-etoiles-fait-cauchemarder-les-riverains-20-04-2018-7674936.php
Souhaitons leur bonne chance dans leur lutte contre cet hôtel.

Effectivement, il n'y a pas lieu de s'alarmer mais de se réjouir de la concentration des touristes dans un même immeuble aménagé à cet effet plutôt que de créer des troubles anormaux de voisinage dans une copropriété et d’obliger les copropriétaires de modifier leurs règlements de copropriété pour interdire ce type de location contraire à une habitation sereine d'un immeuble.

Comme le précise cet article le règlement de copropriété est fondamental et de préciser qu’il est important d’y mentionner que des DEROGATIONS peuvent être accordées pour des professions libérales à certains étages de l'immeuble ou pour des activités commerciales uniquement au Rez de chaussée par exemple pour faire face aux distinctions opérées par les tribunaux entre un immeuble mixte, un immeuble d'habitation bourgeoise ou d’habitation exclusivement bourgeois sous le couvert de l'analyse générale de votre règlement.

Cela signifie que si votre immeuble est de facture moyenne vous devez souffrir de location touristique à la différence d’un immeuble « exclusivement bourgeois » ou de très haut standing, termes usités dans les siècles passés mais qui perdurent encore, d’ou l’importance,également, de définir la destination de votre immeuble.

Si, les touristes avaient été plus respectueux du silence et du calme dans nos copropriétés, les règlements de copropriété n’auraient pas été modifiés. Car, ce ne sont pas des étudiants qui résident dans des copropriétés.

Quant à la restauration autre exemple, elle est aussi une autre source de nuisance à combattre.

JP 75003

Mais il faut dire aussi que les touristes sont généralement plus respectueux du silence et du calme des copropriétés que les jeunes actifs et étudiants !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)