Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Rue des Blancs-Manteaux (IVe) : une forme de street art qu'on est prêts à aimer ... | Accueil | La pluie sur des affiches sauvages arrachées c'est la bouillie assurée... »

30 janvier 2016

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Aucune polémique bien sûr ! je voulais juste alimenter le débat.
Je poursuis avec quelques éléments supplémentaires. En moyenne à Paris, il y a 1 conseiller pour 13 000 habitants, dans le 1er on en a un pour 17 000. Même quand on en avait 3 (2 de la majorité et 1 de l'opposition), le 1er ne comptait pas car en cas d'alternance, ça ne faisait qu'1 conseiller de plus ou de moins sur les 163 que compte le Conseil de Paris : le 1er ne représentait aucun enjeu, donc personne n'allait se battre pour ou contre des sujets touchant au 1er, comme la rénovation des Halles.
Depuis qu'on n'a plus qu'1 conseiller de Paris, on n'a plus de conseiller de Paris d'opposition. Les élus d'opposition du 1er étant tous bénévoles, ils ont autre chose à faire et le maire a vraiment les mains libres pour faire ce qu'il veut, ou en l'occurrence pour ne faire pratiquement rien à part de la représentation. Un des pouvoirs des maires d'arrondissement c'est de faire remonter les demandes des habitants et de faire émerger des propositions et des projets. Encore faut-il pour cela qu'ils soient challengés, sinon ils s'activent un peu au moment des élections et voilà.
Je suis d'accord avec l'importance d'avoir un élu ayant des appuis à l'Hôtel de Ville si on veut faire avancer les choses dans l'arrondissement. En l'occurrence, dans un arrondissement de droite, ne plus avoir de conseiller de Paris de gauche fait qu'on n'a aucun recours.
Quant à la gestion de terrasses dans le 15e, je pense que c'est quand même un sujet un peu moins prégnant là-bas que dans les arrondissements du centre. Je ne dis pas qu'une fois les quatre arrondissements réunis dans un secteur, la question des terrasses serait résolue, mais que cela permettrait d'unir nos forces pour faire prendre en considération ce problème. Et puis devenir maire de ce secteur serait un poste hyper envié et donc hyper challengé, ça permettrait de faire monter les enchères...
Elisabeth

Réponse à Élisabeth Bourguinat : dans le 1er, vous êtes représentés à due proportion de votre nombre et même davantage si on examine les chiffres à la loupe car le nombre de représentants ne saurait être inférieur à un !
Les maires des autres arrondissements n'ont pas plus de pouvoirs comme il est dit dans l'article sauf s'ils sont de la mouvance politique de l'Hôtel de Ville et s'ils bénéficient d'une équation personnelle qui les rend influents.
Notez au passage que la mairie du XIe gère 153.461 habitants. Ses terrasses sont-elles mieux gérées que celles du 1er ?
Ceci dit, l'article dit bien qu'il y a des arguments en faveur du regroupement. Simplement il nous apparait que ce n'est pas une priorité aujourd'hui.

Pour ma part j'avoue que cela me paraîtrait une bonne idée de fusionner les quatre premiers arrondissements. J'habite le 1er et nous ne sommes pour ainsi dire pas représentés au conseil de Paris, sans compter qu'avec un seul conseiller de Paris, l'élu de l'opposition n'a juste aucune chance de se faire entendre. Il en résulte qu'il peut se passer à peu près n'importe quoi dans le 1er sans que l'Hôtel de Ville s'en émeuve : les électeurs du 1er ne comptent absolument pas. Le projet des Halles n'aurait probablement pas connu les mêmes dérives dans un arrondissement représenté par trente personnes au conseil de Paris...
Le maire du 1er a tellement peu de pouvoir et tellement peu de budget que son rôle se borne quasiment à faire de la représentation. Le nombre annuel de mariages est ridicule, la caisse des écoles gère une poignée d'établissements, tout cela représente un gaspillage d'énergie et d'argent considérable. Je suis sûre qu'on pourrait trouver une meilleure utilisation des quatre mairies que la duplication des mêmes services à quelques centaines de mètres de distance...
Enfin, avec un maire de secteur qui représenterait 100 000 habitants, on pourrait espérer mieux faire prendre en compte les spécificités du centre de Paris, entre autres les nuisances liées au débordement des terrasses ou au bruit festif...

Serait-ce pour faire de la place aux nouveaux arrondissements à venir ?
Si 1-2-3-4 devenait le Ier alors le 18, le 19 et le 20 ème deviendraient les 15ème, 16ème et 17ème

de quoi brouiller les pistes du N A P Intra-muros (Neuilly Auteuil Passy)

A ne pas suivre, espérons le

Je croyais que les commentaires devaient être "modérés".
Est-ce le cas du commentaire d'Adrian (22 h 45) ?
Pierre MERLIN

projet farfelu et futile sans interêt et qui semble plus politicien qu' utile aux habitants comme l' argumente fort bien notre Président .il paraît bien malvenu au moment où il y a tant d' autres problèmes à régler et une unité et une solidarité citoyennes à promouvoir!

Parfaitement d'accord avec cet article soulignant avec justesse et pertinence que cette nouvelle préoccupation de Madame le Maire qui voudrait réduire le nombre d'arrondissements dans Paris n'est vraiment pas une priorité, voire même pourrait être considérée comme un non sujet.

L'ambition, la démagogie et la soif de pouvoir détournent les énergies et les moyens des vrais problèmes et peuvent conduire à des dérives graves dans l'utilisation des fonds publics.

On attend vraiment autre chose du (ou de la) Maire de Paris dans le contexte actuel de crise économique, de chômage important et de menaces persistantes d'actes terroristes.

Et pourquoi ne pas demander l'avis des habitants de ces 4 arrondissements par un vote?
Daniel Sée

Depuis son élection , Mme Hidalgo ne cesse de faire part de projets futiles , contestables , contestés et à l'antipode des préoccupations des Parisiens , en premier lieu la propreté et la pollution . Paris n'a jamais été aussi sale mais cela ne semble pas la préoccuper .
Elle ne pense qu'au " festif" et se soucie fort peu de la tranquillité des Parisiens . Elle devrait aller voir en Espagne !!! ( à Barcelone précisément) ce que pensent les habitants d'une politique qui a détruit la ville . Tout cela avec autorité et arrogance . Que faire pour se débarrasser de cette entreprise de démolition qu'elle forme avec son équipe ??


Madame Hidalgo nous vous attendons encore sur les sujets urgents tel que la sécurité dans Paris, le combat des no-go zones, et des atudis qui tendent à se mutliplier, des infrastructures pour les personnes âgées ou à mobilité réduite (cf l'excellent article publié dans vivre le marais à ce sujet)....

Alors épargnez-nous vos idées farfelues et loufoques, vous ne réussirez pas à détourner notre attention des vrais sujets extrêmement préoccupants pour nous, et comptons bien que vous preniez enfin le costume de votre charge et adressiez ces problèmes vitaux de sécurité, d'hygiène, de salubrité, de respect des règles de vie collectives..

Nous n'avons vu AUCUNE amélioration sur ces points depuis le début de votre mandat, loin s'en faut !

La démonstration de l'article est précise et juste encore une fois.
Démocratie de proximité ? N'était-ce pas un thème de campagne de la Mairesse ?
Oui, mais un thème uniquement porté par le fait d'une stratégie cynique.
Même cynisme que de vouloir faire porter une responsabilité plus grande aux arrondissements sur des sujets tels que les "incivilités", alors que seule une politique de la Ville pourrait faire évoluer les choses.

Aligner le centre sur la moyenne parisienne : très bien. Mais alors, on laisse au bord de la route des arrondissements comme les 8ème et 6ème dont je viens de vérifier qu'ils ne dépassent pas la moitié de la moyenne parisienne. Faut-il poursuivre le mécanisme de fusion ? Faut-il casser les arrts qui sont trop gros ? Vous avez donné la réponse : la structure de la mairie de Paris n'obéit pas au découpage en arrondissements donc la question est dépourvue de sens tout comme le projet de la maire.

Message à Olivier à Marie-Thé : Permettez moi d'intervenir dans votre échange. Réduire le nombre de communes en France est un objectif pertinent quand on connait le nombre d'entre elles qui sont minuscules. Mais s'agissant de Paris, les arrondissements ne sont pas de communes, il n'existe qu'une commune c'est Paris, les mairies d'arrondissement n'ont pas la personnalité juridique, elle ne font pas grand-chose mais ce qu'elles font elles le font bien : marier les gens, tenir à jour les registres d'état civil eu les listes électorales; gérer près des gens leurs problèmes sociaux... Rapprocher les quatre arrondissements ne réduit pas cette charge. Tout au plus peut-on espérer quelques maigres économies sur le personnel qui gravite autour du Maire mais c'est peu si on compare au gisement d'économies qui se trouve à l'Hôtel de Ville.

Anne Hidalgo est devenue dangereuse pour Paris. Pas une semaine sans qu'en entende parler d'elle et pour des projets très polémiques, sans parler de l'horrible tour Triangle et des serres d'Auteuil.
Je rêve d'un maire qui placerait la rénovation et la mise en valeur du patrimoine au premier plan : amélioration de l'air, de la qualité de vie, rénovation des monuments, etc. Mais qui pour la remplacer ?

Voilà une bulle pertinemment dégonflée . Cette "réforme historique" n'a aucun intérêt et détourne l'attention des naïfs des vrais problèmes parisiens. Bravo.

Si Marie thé, je pense avoir compris. Je passe mes fins de semaine dans la Mayenne et j'y observe les efforts faits pour réduire le nombre de communes. C'est un objectif national dans le but, un jour, de faire des économies. Les Allemands de l'ouest l'ont fait dans les années 70, pourquoi pas nous? Les quatre premiers arrondissements sont petits, il parait raisonnable de les regrouper. On devrait y gagner en efficacité me semble t-il.

Olivier n'a pas compris: quand on change on doit le justifier.Sans raison convaincante, le changement n'est qu'une sale manie. L'article est argumenté.Si A. Hidalgo est capable de justifier ses intentions et d'en débattre et si les gens sont convaincus, changeons. Sans oublier les priorités qui sont rappelées dans l'article

Ainsi donc le nombre d'arrondissements parisiens devrait rester immuable tout comme les innombrables communes françaises. Les Français sont furieux de tout mais refusent tout changement. Ce n'est pas nouveau, la monarchie mourante a elle aussi été incapable de se réformer. En quoi l'âme du 3ème ou du 4ème serait elle corrompue par une fusion avec les petits arrondissements voisins? Ça me rappelle le débat invraisemblable sur le changement de plaques d'immatriculation.

excellent article : documenté, clair, percutant dans l'analyse : on ne peut qu'être d'accord : merci et bravo !

Conclusion : opération sans intérêt.Tout ce que propose la Mairie se résumerait-il désormais à de la com'?
On rêve à ce qui pourrait-être: je viens de voir sur Yourope (ARTE)qu'on pouvait chauffer des immeubles avec la chaleur produite par les data-centers. Non, ce n'est pas une plaisanterie.
Voilà ce qu'on attend de notre Mairie: qu'elle fasse des essais intelligents comme celui-là.
Mais apparemment, malgré les effectifs conséquents de fonctionnaires, il manque justement ceux qui ont de vraies idées, dommage, non?.
Ce qui concerne la propreté, comme vous le faites remarquer, notre bilan laisse plus qu'à désirer: notre recyclage est calamiteux,nos rues sont inondées dès les grosses pluies tant l'évacuation n'a plus été pensée, et l'organisation de la ville vers le seul tourisme se fait au détriment de ses habitants.Et je ne parle pas du "patinage"consternant des plans anti-pollution..
Pas vraiment positif comme bilan.Alors,réunir ces quatre arrondissements, ça fait un peu futile.
Sans compter que pour les anciens parisiens comme moi, ça touche à leur identité, que voulez-vous.
Pas grand chose? pas sur, en ce moment.
Mais surtout, alors qu'il y a tant de problèmes réels, c'est tellement dérisoire !

La mairie c'est un peu l'âme de l'arrondissement. Supprimer la mairie c'est nous priver de ce repère à une époque où on se plaint de ne plus en avoir assez.Laquelle des 4 aurait le privilège de représenter les autres? Madame la maire laissez donc leurs repères à vos administrés. Il y a fort à faire à Paris comme l'article le souligne au lieu de soulever de faux problèmes.

Trois mairies sur quatre récupérées: Monsieur Brossat ne va-t-il pas les transformer en logements sociaux?

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)