Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Frédéric Hocquard, élu de Paris en charge de la nuit, champion de l'oxymore ! | Accueil | Le bal du 14 juillet, le rendez-vous traditionnel de la caserne Sévigné »

12 juillet 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

A Paris, être piéton est devenu dangereux. Tout d'abord dans les zones de "rencontre", il faut regarder des 2 côtés pour oser traverser, ça déboule de toutes parts à une allure qui, si collision, entraînera des blessures. Ensuite, c'est tous les jours que piétonne je croise des scooters roulant en toute impunité sur les trottoirs et je n'ai jamais vu une verbalisation.

Je plussoie à propos des vélos : avant, par réflexe, je m'écartais, quand ils roulaient vers moi, sur le trottoir; maintenant je leur fonce droit dessus, ce sont eux qui vont dans le mur...

Je remercie Christophe Najdovski pour sa réponse, qui appelle néanmoins quelques commentaires.

D'abord elle ne considère pas la généralité du problème de la circulation des deux-roues sur les trottoirs dans Paris. La solution proposée est très limitée puisqu'elle concerne uniquement le site que nous avions cité à titre d'exemple. Ensuite elle sera sans doute peu efficace car elle ne s'attaque pas à ce qui est un comportement délibérément incivil. On a du mal à croire qu'un simple panneau "priorité piétons" changera quelque-chose alors que le feu rouge est ignoré par nombre de cyclistes. Nous avons encore vu le 16 juillet à ce même endroit un cycliste en Vélib passant très vite alors que le feu était rouge depuis plusieurs secondes, en feignant de ne voir aucun piéton. Le message émanant de son comportement était clair : "je passe et vous savez qu'en cas de choc, l'avant massif de mon Vélib fera que les risques seront de votre côté". La précipitation ostentatoire de son allure laissait peu de doutes sur son intention de ne pas s'arrêter en cas d'accrochage.

Dans un article précédent sur le nombre d'accidents élevé dont sont victimes les cyclistes, Christophe Najdovsky envisageait de sanctionner davantage les automobilistes fautifs. C'est bien, mais pourquoi pas aussi les deux-roues et en particulier les cyclistes qui souvent ne respectent pas le code de la route ? Pourquoi dans le cas présent n'envisage t-on aucune sanction contre les deux-roues sur les trottoirs ? Les intentions actuelles de sévérité envers les automobilistes sont sous-tendues par le souci "politiquement correct" de lutter contre la pollution (mais les motos polluent aussi et il y aurait à dire sur des mesures plus idéologiques qu'efficaces). Nous pensons qu'il faut une politique de sanction ferme envers TOUS LES CONTREVENANTS. Cyclistes et motards ne doivent pas bénéficier d'une mansuétude équivalant à une quasi-impunité. Rappelons aussi qu'il a déjà été dit que la non-immatriculation des vélos encourage les cyclistes sans scrupules à mal se comporter en leur laissant la possibilité de fuir impunément.


Mais à la base, qui est responsable de tout ce chaos ?

On sait bien qui a organisé ça, non ?

Alors plutôt que de se retourner contre ceux qui tentent juste de se déplacer dans cette jungle urbaine qu'est devenue Paris, tournons nous plutôt contre ceux ceux qui ont orchestré ces embouteillages.

Tout ça par pure idéologie. Comme une fuite en avant frénétique.

L'article ne fait pas allusion aux planches à roulettes, rollers, roues électriques qui arrivent de tous côtés, frôlent les piétons, passent aux feux rouges en insultant le piéton la plupart du temps.

Qu'il soit motorise ou non un deux roues c'est sur la chaussée qu'est sa place et non sur le trottoir , seul exception est pour les enfant de moins de 8 ans. http://blog.velib.paris.fr/blog/2015/02/24/le-code-de-la-route-a-velo-en-10-questions/ .
Faudra t il encore attendre longtemps pour que le ministère prenne enfin des mesures contre tout les abus actuel envers les piétons.

Ayant demandé à une préposée de la Préfecture de demander à des motards qui roulaient sur le trottoir rue du Temple, il me fut répondu: "pourquoi ? ils ne gènent personne" !

je ne comprends toujours pas pourquoi les piétons sont prioritaires dans TOUS les pays dont la France est entourée: Allemagne-Autriche-Slovénie, Belgique-UK, etc..et que chez nous, il faut prendre garde de ne pas être accidenté aux passage piétons(!) sur route, et maintenant avec les deux-roues sur les trottoirs et au passages feux-rouges où les bicyclettes s'imaginent "prioritaires"!

Bon article!
Les trottoirs sont devenus presque impossible à franchir!
Trop de monde, de vélos, de poussettes, de trottinettes sans parler des cafés qui empiètent largement sur le trottoir pour faire plus d'argent sans autorisation et ce sont les piétons qui doivent se sentir gênés!
Les autorités de la ville ne voient-ils pas cela? Ils sont volontairement aveugles semble-t-il...
Trop de laisser aller et la saleté que cela engendre, le manque de respect des uns et des autres...Il faudrait réguler tout cela d'urgence dans l'intérêt de tous!!

Tout à fait d'accord avec cette lettre à la Maire de Paris ! Je vous signale que les vélos sont, dans quelques voies, autorisés par la Mairie à passer au feu rouge (Cf. le "Bulletin municipal officiel".

Je suis complètement de l'avis de l'auteur de cette lettre.
Sachez que les statistiques d'accidents dus aux vélos sont fausses. Elles ne comptabilisent que les morts mais pas les fractures diverses.
Mettre des vélos sur les trottoirs cela impliquerait une surveillance du comportement des cyclistes.
Pauvres piétons gêneurs !

Christophe Najdovski a lu notre article et y répond comme suit :
Bonjour
A la suite de la lecture de l’article sur la circulation sur les trottoirs, j’ai demandé à la Section Territoriale de Voirie du Centre d’étudier la mise en œuvre une inscription du type « priorité piétons » sur la piste cyclable du quai de l’Hôtel de Ville pour indiquer la priorité aux piétons aux endroits où la piste croise les passages piétons.
Bien cordialement,
Christophe Najdovski
Maire-Adjoint de Paris, chargé des transports, des déplacements, de la voirie et de l’espace public

Il faudrait également que les piétons traversent les rues uniquement dans les passages qui leur sont réservés et qu'ils respectent les feux.

Cette lettre est très bien tournée. Il conviendrait qu'une charte à destination des deux-roues soit mise en place, avec surtout une véritable surveillance des autorités.

Je suis totalement d'accord avec cette lettre. J'ajoute que la circulation des vélos à double sens dans les sens interdits est une absurdité sauf bien sûr si l'on souhaite remplir les hôpitaux. Enfin les motards sont très dangereux, le plus souvent arrogants, inciviques et se font une joie pour certains d'entre eux de produire le MAXIMUM de décibels y compris la nuit. La moto serait-elle pour certains le moyen de prolonger un attribut masculin jugé trop court ? Sans être psy, je m'interroge et souhaiterais que les motos soient beaucoup plus contrôlées. Amitiés.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)