Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Deuxième édition des "Moments Lyriques du Marais" : prochain concert-récital le 3 mai 2018 en l'église des Blancs-Manteaux (IVe) | Accueil | Les locations saisonnières vues par les Maires des IIIe et IVe arrondissements... »

17 mars 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

À mary

Personnellement je préfèrerai les savoirs payer de tres forte amendes donc des sous qui rentre dans les caisses que de la prison.

D autre part je ne pense pas que ce soit une question de volonté ou courage mais plutôt du pragmatisme.

Les frais de justice on un coût et vous n êtes même pas sur de gagner ...

Alain

@JP

Personnellement, JP, j’ai pris la peine de discuter avec ces jeunes colleurs d’affiches et de voir comment ils sont traités et poussés au délit par l’entreprise qui les emploie : L’entreprise leur donne une liste de lieux répertoriés (interdits) où ils doivent coller les paquets d’affiches. Ensuite, ils doivent prendre en photo les affiches une fois collées et envoyer les photos à l’entreprise en question. C’est à cette seule condition qu’ils seront payés.

Je vous informe que Givenchy est responsable pénalement du comportement de ses sous-traitants et prestataires (et si un ces jeunes a un accident de travail, c’est Givenchy qui est responsable). Sauf que, évidement , j’en suis bien certaine, qu’il n y a pas un seul contrat de travail pour ces jeunes.

Ces jeunes gens n’avaient aucune conscience que ce qui leur était demandé était illégal. Ils ne connaissent pas le Marais. ils m’ont simplement dit qu’ils veulent être payés et donc le reste n’est pas leur problème.

Bref, de quoi envoyer tout ce petit monde (l’entreprise et Givenchy) sous les barreaux si la Mairie de Paris voulait s’en donner la peine. ( Mais il faudrait un peu de volonté et de courage).

PS- Rebeux prend un X si j’en ai envie , car l’Academie Française n’a pas encore fixé l’orthographe du Verlan que je sache, monsieur JP :-)

Quant à dénoncer l’exploitation d’une partie de notre population vulnérable ( jeunes), très fragilisée économiquement ( immigrés), dites-moi où est le racisme ?

Votre commentaire désobligeant dans son intention n’a rien apporté au débat sur une question importante pour notre Association.

A ceux qui veulent lutter contre l'affichage sauvage, l'utilisation régulière de l'application ou du site "Dans ma Rue" s'impose.

Il est intéressant de savoir qu'une procédure de recouvrement est la suite logique de l'enlèvement.

Je me demande toutefois si le recouvrement est effectif : en somme, les pollueurs paient-ils au bout du compte ?

Ca tombe à pic, Vendredi dernier le service de la propreté m’a contacté en qualité de Président du Conseil Syndical de ma copro pour prendre des photos des parties communes et actualiser leur dossier car j’ai obtenu depuis longtemps une dérogation à la pose des containers dans la cour commune.

Je leur ai indiqué que ce service au 2 rue des Haudriettes nécessite une plaque sur rue car rien n’indique l’existence d’un tel service à la différence des autres sociétés privées. Il faut préciser qu’il n’occupe que le 6 étage de l’immeuble.

Pour TMH
Comme vous je fait appel sur le site de la Mairie de Paris et notamment sur le site « Dans ma rue » pour signaler une anomalie : les objets abandonnés, les tags ou graffitis, les problèmes sur chantiers et sur la voirie (ajouter un 2eme sens interdit par exemple) . Il existe même une rubrique « Arbres, végétaux et animaux ».

Bref, vous allez sur le site paris. Fr, vous chercher lutte contre les incivilités. Au bas de la page pour accéder à tous les services précisés ci dessus de la mairie : encombrants, propreté, affiche, signalisation… vous créez un compte et vous formulez votre demande. Ci dessous le lien direct contre le harcèlement visuel, notamment.

https://www.paris.fr/services-et-infos-pratiques/prevention-et-securite/la-lutte-contre-les-incivilites/l-intensification-de-la-lutte-contre-les-incivilites-4793


Pour Info Mary

Les jeunes «rebeux» erreurs « rebeus prend un S

Utilisé pour marquer une différence « policée » pour établir une distinction entre Français, le terme se veut familier mais peut revêtir une connotation péjorative ou raciste, la proximité phonétique avec la matière grasse beurre étant considérée peu flatteuse. Egalement, e concept de beurette et de beur de service peut avoir aussi un caractère dépréciatif pour les Français d'origine maghrébine. Ce terme est aujourd'hui rejeté par les jeunes issus de l'immigration maghrébine.

JP 75003

Doit on pavoiser quand on constate que 215 affiches ont été enlevées dans le 4eme en un an ... une par jour ouvré ! Il y en a actuellement des dizaines qui attendent : au 34 rue vieille du temple (depuis 6 mois), rue du roi de Sicile, devant le BHV homme, au 40 rue des archives, au 21 ou 23 Rue sainte croix de la bretonnerie, a l'emplacement de feu le Spice rue sainte croix de la bretonnerie, en face de la Societe generale, au 39bis de la meme rue ...etc ... et sans compter les graffitis.
A ce propos depuis des années nous devons supporter ces affiches représentant des visages d'une artiste qui se prénomme Konny S... (je ne sais plus exactement la suite) ; quand les autorités lui imposeront elles d'arrêter ? Combien cela coûte t il aux contribuables ? Les affiches sont enlevées mais remises par l'intéressée systématiquement dans la foulée ! Et cela dure depuis des années ! C'est du harcèlement visuel !
Andre

Que de prétentions à l affiche
Bien anodin ce madrigal
Clair que la mairie ne s’en fiche
Surtout ne pas penser à mal

Vu que les annonceurs sont riches
Ne pas se vanter des PayPal
Virer pour de bon les affiches
Et tous les rats de surcroît, chiche ?

Pourrait-on disposer du numéro de tel ou du mail à saisir pour signaler les affichages sauvages et susciter une réponse aussi rapide que possible
Merci

Donc si je comprends bien, l’annonceur ( l’auteur matériel de l’infraction) reçoit , lui tout seul, une amende modique. En revanche Givenchy qui a les moyens financiers et qui a payé l annonceur 50 fois plus cher que cette minable amende, peut continuer, la tête haute, à inviter madame la Maire de Paris à ses défilés. Avenue Montaigne on ne vend que des accessoires chics sans être inquiété le moins du monde pour être notoirement l’accessoire ( et le commanditaire) d’un délit .

Je constate que les jeunes «rebeux» colleurs d’affiches à la sauvette, sous-payés par l’annonceur de banlieue ( bien connu) qui les emploit, continueront à recevoir seuls l’opprobe des braves gens.

Que d’hypocrisie sous cette considération très distinguée, monsieur Alayrac.

L'affichage sauvage pullule à Paris, c'est comme les rats! Il faut arrêter l'idéologie et apprendre à gérer une ville pour le bien des Parisiennes et Parisiens........et dire qu'on va récupérer les J.O. 2024!

Que l'arme ABSOLUE soit aussi l'arme FATALE tant tout ceci l'AFFICHE mal !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)