Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Protection du patrimoine : "Sites & Monuments" élève la voix contre la Ministre de la Culture Françoise Nyssen | Accueil | Fumée noire inquiétante et répétitive du côté des bâtiments Orange de la rue des Archives (IIIe)... »

26 août 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

à monsieur Steven Joseph qui manifestement manque d’informations:

Quand depuis plus de 10 ans, le personnel du Centre culturel invite tous les taggeurs de renom (dans leur spécialité, j‘entends) à venir tagger, en douce la nuit, la façade de leur voisin d’en face pour attirer un public “Art Street” vers ses expositions ;

Quand le Centre culturel Suisse vandalise le portail, casse les serrures pour que les copropriétaires ne puissent plus le verrouiller la nuit et refuse de le fermer jusqu’à ce qu’une décision de justice engagée par des copropriétaires excédés ne les y oblige (oui, une décision de Justice fut nécessaire pour le Centre accepte de bien vouloir refermer le passage qu‘ils ouvrent, au moins la nuit)

Quand le centre culturel Suisse accroche une affiche géante de sa programmation (rue des Francs-Bourgeois), des enseignes et spot lumineux sur les murs des copropriétés sur rue, sans demander l’autorisation de personne et ... sans commentaires de la Mairie.

Quand le centre culturel Suisse fait circuler des camions, sans limite de poids et de taille, sur des pavés centenaires posés sur du sable, pour déménager ses materiels et décors apres ses spectacles - c’est à dire vers minuit - ( il a fallu un expert judiciaire pour réussir à les empêcher de continuer en ... 2016)

Quand le centre culturel Suisse ouvre, sans rien demander aux copropriétaires, ce petit passage (moins de 3 metres de largeur) qui résonne terriblement, aux dizaines de milliers de touristes du Marais, sans aucune surveillance et nettoyage (si, une fois par mois) et transforme ce passage en pissotière, pique-nique pour fast-food ou lieu priviégié pour aller fumer et téléphoner sous les fenêtres de ses habitants ...

Oui , monsieur Steven , “saluons la détermination” des employés du Centre culturel Suisse de réparer d urgence ce historique Passage, avec l argent des coproprietaires , ce passage qu’ils vandalisent en toute impunité - comme ça ils pourront recommencer de plus belle ...

Regardez donc, pour mieux réaliser ces abus continuels, la page sur facebook intitulée “Pour la Sauvegarde du Passage des Arbalétriers -Paris le Marais. “

Il est très étonnant qu'aucun nom d'architecte n'apparaisse dans les informations sur la restauration de ce lieu emblématique! Y en avait-il un ?

Mais enfin de quel droit ces suisses se sont ils permis de couper les pavés historiques ??
Quand on dit repaver à l'identique, c'est clair pourtant !
A moins qu'ils ne comprennent pas le langage français du juge.
C'est honteux et irrespectueux envers notre patrimoine français.
Je commence à croire que la Confédération helvétique prend la France pour un dépotoir (idem les poubelles suisses qu'ils déversent chez nous)

(j'ai habité 10 ans l'immeuble qui donne sur la grande cour au fond de l'impasse)

Steven Joseph : "La disposition des pavés est un détail d’ordre secondaire"

Cependant, à la lecture de cet article, " les pavés originaux devaient être replacés à l'identique sans altérer l’aspect du passage historique et sans dénaturer son caractère architectural.... ." Il ne s'agit donc pas ici d'une simple pose ou de disposition des pavés.

Quant à saluer la Confédération Helvétique pour sa détermination de remettre en état ce passage, comme vous ne le savez pas, l'Enfer est pavé de bonnes intentions.

JP 75003

M. Steven Joseph, Si je vous comprends bien, des travaux réalisés sans autorisation dans un secteur sauvegardé sont acceptables quand ce sont des gens qui se qualifient de "culturel" qui les mettent en oeuvre ?

Compte tenu de l’état déplorable de ce passage historique, je salue la Confédération Helvétique pour sa détermination de le remettre en état. La disposition des pavés est un détail d’ordre secondaire qui ne devrait pas empêcher la suite et bonne fin des travaux.
- Steven Joseph, copropriétaire 62-66 Rue Vieille du Temple

C'est exactement ce qui s'est passé à Gordes (Vaucluse) haut lieu culturel depuis plus d'un siècle: à force d'aménager le village et ses abords pour capter efficacement l'argent des touristes, il n'y n'a pratiquement plus de commerce de bouche, l'éclairage nocturne intense est permanent, la voirie est aménagée comme dans une banlieue à risque, les prix des maisons sont prohibitifs (car destinées à la location), la qualité de vie se dégrade chaque année et les habitants s'en vont.

L’attrait de l’argent ( car quoi d ‘autre?) est en train de tuer le Marais, à petit feu, avec le vandalisme de ceux qui veulent toujours plus pour faire marcher leurs affaires . Mais en dénaturant le Marais, ils vont finir par tuer leur poule aux oeufs d ‘or.
Tristesse ...

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)