Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Ouverture du MONOP' Haudriettes : des portiques de mauvais augure ! | Accueil | Réglementation sur les terrasses : contribution de "Vivre Paris !" »

19 juin 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Merci de votre réponse. Pourtant je trouve curieux ce besoin incessant de changer de raison sociale pour une entreprise dont les réalisations sont si remarquables et exemplaires!..

La raison sociale semble avoir effectivement changé, mais les dirigeants sont les mêmes. Ils ont à leur actif la réhabilitation de plusieurs bâtiments anciens du Marais. Derniers en date : musée Bricard, 1 rue de la Perle (IIIe), hôtel 12 rue Barbette (sur les fondations de l'hôtel qui était en 1400 la propriété de la reine de France, épouse de Charles VI, Isabeau de Bavière, immeuble ex France Telecom, carrefour Temple-Pastourelle.
VlM

Pouvez-vous m'expliquer comment une société qui n'a que six mois d'existence peut-elle avoir "déjà à son actif de nombreuses réalisations dans le Marais"? Et comment juger du sérieux de ces réhabilitations sur une durée si courte?

Merci pour la réponse, mais je précise ma question. Qui a vendu au promoteur? Si c'est la mairie ou les domaines, la pression sur le promoteur est aisée. Si c'est un propriétaire privé la pression est venue du permis de construire. J'ai un peu de mal à croire que le promoteur ait spontanément vendu en bloc à un bailleur qui semble-t-il fait un portage puisqu'il dit vouloir revendre à un prix raisonnable. Cela sonne bien. Il faudra voir ce que cela donne en pratique. L'exemple du 108 rue Vieille du Temple est là pour montrer que lorsqu'on bricole avec les prix de marché on génère des problèmes.

Réponse à Jean Coret,
Le promoteur a acheté la totalité du bien, en l'état. Il le rénove et vend du m² rénové à Batigère.
Ce bailleur affirme aider à l'accession à la propriété. Il est probable, s'il revend, qu'il le fasse à un prix "raisonnable".
VlM

Il serait intéressant de savoir qui était propriètaire de l'immeuble. Si je comprends bien il été cédé d'une part à un promoteur qui serait aussi maître d'ouvrage de la rénovation et d'autre part à un bailleur social. Il sera intéressant de voir comment cela fonctionne, en particulier lorsque des aléas se présenteront. Il y en aura sûrement...

Les acheteurs au prix du marché prennent un risque qui se manifestera lors des gros travaux, mais peut-être que d'ici là le bailleur social aura vendu tout ou partie de ses lots en réalisant une plus-value. C'est en quelque sorte une variante du 108 rue Vieille du Temple.

Si ça marche, pourquoi pas. Il est possible que 12.000€/m² soit en dessous du prix du marché et que tout le monde s'y retrouve.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)