Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Deux nouveaux immeubles en voie de réhabilitation dans le IIIe | Accueil | Appel aux amis des bêtes pour adopter les "chats des Halles" »

03 février 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Voilà ce que j'exècre le plus dans toute ville où je me rends, quel que soit le pays. Ces marchands ambulants qui défigurent la ville avec leurs babioles et tentent d'attirer les touristes avec des produits de mauvaise qualité.
Que la ville commence par mettre de l'ordre sous la Tour Eiffel et au Trocadéro où les vendeurs ambulants et à la sauvette sont légions.
Cela nuit vraiment à l'image de la ville et ne devrait plus être toléré.

La Chine est partout, chaque magasin a ses produit chinois. C'est un marché insurmontable.

A-t-on calculé le nombre d'emplois détruits en France chaque fois qu'on importe de Chine ou d'ailleurs ce genre d'articles (importésà 100%)! Une étude de ce type a été faite à Venise par un économiste. Ses résultats sont édifiants. La Ville serait effrayée si elle calculait ce que coûtent, en terme de balance commerciale (et d'emplois détruits dans notre pays) les magasins de colifichets et vêtements en tous genres qui fleurissent partout.

Absente de Paris, je prends connaissance de cette Information choquante.
En plus du côté inesthétique de la présence de ces baraques peut on se servir des textes interdisant certaines innovations architecturales sur les bâtis en dur pour cause de présence d'un monument historique ou classé dans un périmetre de - de 500 m,et se faire soutenir par les Bâtiments de France.
Cela ne sauvera pas tous les sites mais quelques uns de préservés sera une petite victoire.
Vivre aux Halles

Françoise Thomas

Je remercie Tilia pour son commentaire.
Elle anime un blog exceptionnel. C'est un grand bonheur de s'y promener.
Voici le lien : http://echos-de-mon-grenier.blogspot.com/
Gérard Simonet
"Vivre le Marais !"

Pas souvent à Paris, mais le peu que j'en ai vu à la Tour Eiffel et au Trocadéro me laisse à penser que la Mairie ne fera qu'étendre une situation préexistante... et déjà bien assez encombrante, si ce n'est importunante, comme ça.

En rajouter une couche est une sottise monumentale. La coupe est pleine !

Même la logique économique m'échappe :
1/ Les redevances versées à la Ville sont maigrelettes et il faudra voir combien il en reste une fois enlevés les frais de gestion et de surveillance du respect des emplacements et limites, des contraintes esthétiques (s'il y en a) etc... (à moins que ce ne soit pas géré autrement que par perception de la redevance....).
2/ Ce qui est vendu est généralement laid et formaté selon des standards mondiaux. Or, à force de favoriser l'affadissement de ce que Paris affiche en direction de ses touristes, quelles raisons peuvent-ils avoir de venir là plutôt qu’ailleurs ? Les sites, monuments et ce qu'il reste de quartiers authentiques, bien sûr. Oui, mais à condition seulement qu'on ne les cache pas trop derrière les baraques à touristes et que ces touristes ne se sentent pas en permanence harcelés par les commerçants qui tiennent ces baraques.
3/ Les commerces touristiques à proximité de ces nouveaux lieux sont-ils en mesure de supporter leur concurrence ? Et, à le supposer même, le fait de multiplier les offres de pacotilles et, a priori, d'obtenir plus d'achats de ce type, ne nuit-il pas à d'autres formes de commerce ? Peut-être même que les touristes finiront par moins aller dans les cafés parisiens. Mais quel scandale !

Je ne comprends pas l'objectif actuel de la Mairie de Paris qui veut encore ajouter dans l'espace public des commerces ambulants alors que les surfaces piétonnières s'amenuisent.
Tout ceci dans les quartiers prestigieux donc attirant les touristes qui viennent admirer Paris et non des étalages ordinaires rencontrés partout ailleurs
De plus, chacun peut constater que la Mairie n'arrive pas toujours à faire respecter le règlement quant à l'occupation de l'espace
public par les terrasses , les ètalages, les chevalets... appartenant à des commerçants divers.
Si c'est par manque de moyens, comment fera-t-elle pour exercer des contrôles supplementaires?
Je pense qu'il serait grand temps que nos élus
soient plus à l'écoute des habitants et de ceux qui aiment Paris

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)