Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Le parc de la Gaîté Lyrique sera-t-il ouvert la nuit aux fêtards ? | Accueil | Hôtel de Marle (IIIe) : la première opération de restauration loi Malraux (1962) dans le Marais »

28 novembre 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Et puis les gargouilles de Notre-Dame ne sont qu'à un jet...de pierre !

Oui ces trois graces inversées aux allures gnomiques ne dénoteront pas et servent de contrepoint aux vertus cardinales cachées dans les recoins de nos très chers hôtels particuliers ; mais nous sommes d'accord c'est de l'art de rue sans aucun point de comparaison,
hormis l'usage qui est fait du lieu public, avec les tags sans queue ni tête
Durant notre dernière escapade ssociative dans le Marais sud, j'ai repréré plus de 20 tags sur mes photographies, je les garde en réserve au cas où mais nous avons déjà publié sur le site moultes clichés sur ces exactions...
Il y a la même différence entre ces figures décalées et les tags effrontées qu'entre un passant à l'accoutrement surprenant et un chien en laisse déféquant sur un trottoir, même si c'est le même espace public...
La porte, parmi les plus anciennes du Marais, d'un hôtel disparu il est vrai ( il ne reste que la double porte sur ruelle) est devenue le monument le plus hideux de Paris, digne du livre des records pour le nombre de tags ignobles

faudra-t-il attendre le pire, un tag sur une plaque du souvenir des enfants martyrs de notre quartier ( ils n'en sont pas loin) pour que les autorités se décident à agir
en voilà un sujet pour les bons lutins ou pierrots de la nuit (conjurer les décibels nuisibles et les débordements pseudo créatifs
de tous ceux qui confondent les lieux et les sites de patrimoine avec des vespasiennes ou des égouts)
ils devraient avoir ds leur mission de recenser ces tags sur leurs parcours pour signaler aux services compétents en vue de passage a l'action
on peut rêver ,
finalement nos trois personnages enigmatiques se contorsionnent peut-être pour faire la grimace à ceux qui purgent leurs succédanés de passion sur des façades historiques ...

les chimères sont un clin d'oeil parfait ..... je suis "pour"
JJ Perlmutter

Oui ,je me suis dit qu'elles étaient élégantes !
Catherine G.

depuis un moment, je voulais changer mon fond d’écran, eh bien voila, j'ai trouvé !!
merci à l'anonyme artiste

Oui, elles valent la peine d'être conservées. Leurs expressions moroses sont fascinantes. Espérons que les chienchiens les respecteront...

Oui, c'est bien
Michel Baillon

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)