Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Un incontournable du IVe arrondissement : la Fontaine Stravinski | Accueil | Musiciens du silence, peintres de l'invisible : où s'en va l'art ? »

20 mars 2013

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Réponse à Françoise KG
Nous n'avons pas encore de résultats d'analyse des gaz d'échappement mais soyez assurée que nous les obtiendrons.

L'objectif de 30 % de logements sociaux est pas seulement déraisonnable : il est inapplicable car il n'est pas dit à quelles échéance on doit l'atteindre, car on ne précise pas quelles pénalités seraient infligées et qui devrait les payer. En clair c'est un leurre comme on en sert beaucoup depuis quelques mois. C'est bien que vous ayez soulevé cette mystification de ceux qui nous dirigent.

Un respect des règlements concernant devantures et enseignes rue des Gravilliers/rue du Temple serait très bien reçu, chez ce résident de 30 ans + du quartier.


Tout à fait d'accord pour l'abrogation de la prescription de 3 ans concernant les devantures et enseignes des commerçants.

Certaines enseignes sont de véritables verrues, qui contribuent à la détérioration de notre quartier. On voit mal au nom de quoi les commerçants irrespectueux de leur environnement et des riverains devraient bénéficier d'une prescription aussi courte.

Enfin, n'est-il pas temps de limiter le recours au volets métalliques extérieurs ?
Outre leur laideur (ils donnent un aspect de longs entrepôts à certaines de nos rues) il constituent un support rêvé pour les tags et graffitis.

Une fois encore, ce sont des règles élémentaires qui participent à l'idée de "mieux vivre ensemble".

Merci pour cet article et pour votre action.

J'ai 3 remarques :

- "C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles le PSMV actuellement en vigueur prône la « respiration » du Marais par la démolition de constructions parasites"
Il conviendrait que cela s'applique au "square" situé rue du Grenier Saint-Lazare. Devraient disparaître l'édicule Vinci et le mobilier urbain parasite dans un endroit aussi étroit(cabines FT, container pour le verre, sanisette etc).

- Par ailleurs, il ne fait pas de doute que le périmètre compris entre la rue Saint-Martin et rue Beaubourg devrait être inclus dans le PSMV.
Il n'y a aucune explication rationnelle à exclure ces rues (dont la maison de Nicolas Flamel et le CNAM) du PSMV.

- Il est absolument nécessaire de prévoir davantage d'espaces verts dans le 3ème. Notamment, le square Renée Vivien doit être préservé et le square du Grenier Saint-Lazare(enfin) réaménagé.

Bravo pour votre travail !

J'ai le souvenir d'un tract de campagne de Monsieur Dominati ( que malheureusement je n'ai pas gardé) ou, après la démolition des baraques à l'angle Haudriettes-Temple il parlait "d'un poumon vert en plein coeur de Paris .
Cela nous avait fait bien rire, mais maintenant le rire vire au jaune . Sauvons notre poumon vert . Nous organiserons des sittings devant les grues, des pique-nique festifs, un jardin partagé, bref ce sera l'occasion de reprendre des luttes rigolotes .

Pourquoi 30% et pas 50 ou 100%.
Plus de riches;Enfin ! Ils nous énervent tous ces bobos § Ils n'ont qu'à déménager dans l'ile Saint- Louis ; ils auront enfin la"mixité sociale" !

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)