Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Autolib' : son succès pourrait nous coûter cher | Accueil | Le Crédit Municipal rend hommage à un grand photojournaliste : Jean-Philippe Charbonnier »

13 octobre 2014

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Je vous approuve totalement dans votre defense des regles de protection de l'histoire et de l'esthetique de ce quarter, pour le garder hors d'atteinte de la pollution du mauvais gout et du "n'importe quoi" dans nos rues de Paris . Qui se transformeraient vite en "terrain vague"
Cdg

Certes, le "dessin" est bien peint, mais le zoo de Vincennes est à Vincennes et non dans le Marais! Dominique Feutry a raison, alors pourquoi ne pas faire n'importe quoi, en plus du n'importe quoi qui existe déjà dans ce Marais qui devrait faire la fierté de tous les parisiens, et non le champ de toutes les horreurs imaginables!

A mes yeux les nouvelles fenêtres du premier étage du 13 rue des Archives (nouveau magasin du BHV)sont particulièrement hideuses.

Nous nous réjouissons d'accueillir dans notre quartier la maison d'édition "Taschen". Elle s'installe dans un immeuble vieux de plus de deux siècles (la maison Varin), à la protection duquel elle sera sans doute amenée à contribuer.
Etait-il indispensable, alors, de provoquer de cette façon tout à fait incongrue, le regard des passants?
"Pour qui sont ces serpents....?"

Nous répondons ceci à un lecteur qui nous a exprimé sa désapprobation par message direct :

Dans ce cas précis nous ne sommes pas n’importe où, mais dans le Marais, un secteur sauvegardé avec ses règles bien établies. Ces serpents colorés enroulés et bariolés sont une provocation et ils rompent l’harmonie de ce quartier historique. Rien n’empêchait ce commerce
s’il tient à ses serpents de s’installer dans un quartier qui n’est pas soumis aux mêmes règles. Je n’ai d’ailleurs pas écrit que c’était moche, j’ai dit que cela n’avait rien à faire là, ce qui est différent. Mon propos est aussi de montrer qu’aujourd’hui, à force d’encourager ou tout le moins de regarder avec un œil bienveillant les entorses que chacun s’autorise à faire vis à vis des règlements et des lois, nous arrivons à une forme d’irrespect à l’égard de ceux qui au contraire les respectent. Plus grave encore, cela ne peut engendrer que davantage d'émules. C’est une des
raisons pour lesquelles nous sommes envahis de tags.
La question n’est donc plus de savoir si ces dessins sont beaux ou laids mais il faut endiguer leur prolifération sinon bientôt tous nos monuments en seront couverts.
Sinon pourquoi tous ces pseudo artistes devraient-ils s’arrêter si rien ne les en empêche, chacun sait combien aujourd’hui il est facile, avec les moyens de communication dont nous disposons, de faire des adeptes avec tous les excès induits qui caractérisent notre temps (cf les cadenas sur les ponts etc..). Le sujet est finalement aussi intéressant que désolant.

Burnemauve, que beaucoup d'entre nous connaissent bien, a à la fois tort et raison. Raison de dire qu'il n'y a pas de repère absolu en matière de goût, tort si l'on se réfère au règlement du plan de sauvegarde du Marais, qui exclut les décorations "criardes". Il est assez probable qu'une majorité de gens concernés jugeraient que celle-ci est "criarde". Jusqu'à preuve du contraire ....

Il n’est pas ici question d’avis personnel ou de la mornitude de la rue, mais de respect d’une réglementation qui depuis le loi Malraux régit la vie de notre quartier.

Cet avis n'a de valeur qu'en tant que "point de vue". D'autres points de vue diffèrent en tout : personnellement, cette gaité colorée ne me gêne en aucun cas et ensoleille au contraire la "mornitude" de la rue.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)