Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« "Iperiber", une table à découvrir rue de Montmorency (IIIe) | Accueil | La pollution atmosphérique à Paris n'est pas une fatalité »

22 mars 2015

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

bonjour,
je tombe sur ce blog grace a l'article du monde.
ces affiches ne sont pas propres à votre secteur : il y en a souvent dans le 5eme, y compris autour de la place maubert et... du siege du commissariat du 5eme!

pour ma part, je vis à Strasbourg ou elle fleurissent tous les week ends. tantot des tapis, tantot de "l'art déco", ce week end, des matelas. au dela de l'aspect esthétique d'une part, et commercial d'autre part, elles violent le code de la route : il est en effet interdit d'apposer des affiches sur les poteaux de signalisation, feu rouges, etc, or il y en a partout. normalement, chaque affiche devrait etre sanctionnée par un pv, imaginez l'argent que pourraient se faire la ville si elle les chassait aussi férocement que les gens qui oublient de payer les horodateurs... le top du top, l'autre jour, il y en avait avec la mention "ne pas enlever l'affiche, autorisation de la mairie"...

j'en ai parlé a la police municipale qui m'a assuré 'etre au courant" et transmettre régulièrement au procureur.... et a deux reprises, j'ai fait des lettres au courrier des lecteurs des "dernieres nouvelles d'alsace", qui n'ont pas jugé utile de les publier, alors que cette page regorge d'histoires de crottes de chien ou de voyageurs désagréables dans l'autobus écrites par des retraités outrés...
personnellement, c'est surtout l'aspect patrimoine qui me choque, enlaidissement de la ville et accessoirement, impression qu'il y a un vrai laxisme... mais pas pour tout le monde. quand une association veut afficher une info , par exemple pour une expo ou un concert, il faut une autorisation préalable et bien souvent payer des droits... la, c'est l'anarchie totale, d'autant qu'elles sont apposées le samedi matin et souvent retirées le dimanche soir, quand beaucoup de fonctionnaires sont en week end...

Et zut, elles sont revenues... que ce soit autour du musée Picasso, vers le Cirque d'hiver.


Bonjour,

Un grand merci pour cet article car ces affiches sauvages sont une vraie pollution visuelle. Je suis très content de voir que quelqu'un se soit enfin décidé à agir et a alerté la police.

J'habite près du boulevard Beaumarchais, qui est partagé entre les 3, 4 et 11ème arrondissements et depuis plusieurs semaines c'est la même invasion avec des affiches oranges: le magasin responsable est situé au 51 Bd Beaumarchais.

Une photo ici que j'aie prise moi-même : http://imageshack.com/i/ipMxBNDLj

Est-ce que vous pouvez communiquer ce problème au commissariat ou bien est-ce à moi de la faire? Si oui, pouvez-vous me donner la procédure à respecter (me déplacer au commissariat, envoyer un mail...)?

Par avance je vous remercie vivement pour toutes vos informations et pour tout le travail que vous faite.

David

Bravo pour cette photo qui vaut tous les discours : la réaction du commissaire n'a pas traîné... La médiatisation a du bon dans notre "société du paraître" et du marketing, la sanction des urnes aussi, mais pour combien de temps ?
"Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage"...

Le problème de ces affiches est effectivement réel pour la population. S'y ajoute les posters de weekend et des flyers en quantité, surtout le weekend: une véritable "invasion de crickets" qui ajoute à la saleté des rues, à la pénibilité de travail des préposés au nettoyage et coûte aux habitants/résidents locaux des impôts de plus en plus élevés.

Bravo Yvan! je l'ai fait aussi. Autour de chez moi c'était la nuit de la Saint Barthélemy des affiches
Annie Baude

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)