Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« "Vivre le Marais !" rencontre l’équipe du commissariat central du IIIe arrondissement | Accueil | La rue Ste Croix (IVe) décroche la palme de l'affichage sauvage ! Entretiens avec R.A.P. (résistance à l'agression publicitaire) »

08 février 2017

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

@Catherine : Je dirais plutôt " Ne veut entendre " les voix des parisiens . La municipalité Hidalgo est a des années-lumières de la vie réelle de cette villes et écoute plutôt le chant des promoteurs et autres bétonneurs . Comme vous le soulignez, le hochet du budget participatif n'est qu'un miroir aux alouettes destiné a rejeter la responsabilité des fiascos sur les parisiens en lieu et place de la municipalité Hidalgo.
Municipalité qui préfère jeter l'argent par les fenêtres en construisant par exemple un mur de verre autour de la tour Eiffel, mur qui sera vite sale, tagué et qu'il faudra entretenir à grand frais alors que cet argent serait mieux employé en entretenant les voiries de la ville qui se détériorent de plus en plus sans voir l'ombre d'un entretien correct depuis des années pour certaines.

Des articles font état du fait que Paris perd des habitants, invoquant les locations saisonnières et juteuses comme responsables. Mais quand on s'informe un tant soit peu, sur le désastre qu'est Barcelone pour ses habitants par exemple, on comprend que la politique de construction/spéculation immobilière de cette ville, juteuse cette fois-ci pour les promoteurs ou spéculateurs et certains responsables politiques, en est tout autant responsable.
Cette fuite en avant qui fait partir les habitants parce que leur ville ne veut plus d'eux, est à l’œuvre insidieusement à Paris. Mme Hidalgo n'a pas saisi cet aspect des choses, de toute évidence. Jusqu'à ce que l'évidence s'impose, mais il sera trop tard : seul compte la rentabilité, la qualité de vie des habitants passant derrière : on le dit, le répète, personne n'entend. Il ne s'agit plus là de question de bord politique, puisque les deux partis font de même, mais de capacité à sortir de leur fausses évidences chacun. Nous habitants, sommes totalement négligés. Et ce n'est pas le hochet du financement participatif qui changera quoique ce soit : nous voulons de l'air, de l'espace, de la convivialité et du calme : développons Paris au-delà du périphérique, arrêtons de concentrer : cette tour est un non-sens, améliorons les transports en commun pour élargir, au lieu d'entasser! Mais quels engagements/contreparties ont été pris, le saura-t-on un jour?

Un projet mégalo et anti-écolo. On voit avec quel mépris la Mairie de Paris traite le patrimoine architectural parisien et casse la remarquable ligne d'horizon des toits de la capitale. La tour Triangle est grotesque. Idem pour les tours duo de Nouvel. Et que penser du nouveau tribunal de justice, projet tout autant mégalo et disproportionné ?
Paris est menacé de toutes parts, depuis la Poste du Louvre, en passant par les Serres d'Auteuil, l'hideux et couteux forum jaunâtre des Halles et la surélévation encouragée des immeubles, c'est un équilibre fragile qui est mis à mal. La Mairie d'Hidalgo fait fausse route.

Et, de surcroît, c'est horrible!

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)