Amelot bisseuil cour int et fronton

liens utiles

Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Le concours international de chant lyrique de Canari nous a réservé une belle finale... | Accueil | Passage des Arbalétriers (IIIe). Témoignage d'un riverain de la rue Vieille du Temple : la Confédération Suisse porte atteinte au patrimoine parisien ! »

14 septembre 2018

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Le modérateur du blog informe ceux qui persistent à vouloir déposer des commentaires en forme de variations sur le thème "allez vivre ailleurs" ne sont pas publiés. Pas plus que ceux qui victimisent des établissements qui rendent la vie impossible à leurs semblables.

Il suffit de lire les échanges de commentaires sur ce blog et les tensions (relatives) que cela créé pour comprendre les risques soulevés par tout symbole communautariste.
C'est justement cela qu'il faut éviter, et c'est aux responsables politiques de veiller au vivre ensemble.
L'on peut considérer que les Rainbow Flags dans les rues sont une forme de provocation relative. Son objectif est bien de faire passer un message et de mettre en avant une différence.
Mais pourquoi insister pour mettre en avant une différence ? Alors que cela s'est toujours bien passé dans le Marais.
L'agression attire l'agressivité.
C'est fort dommage.

Bravo, Catherine!
les habitants de notre arrondissement ne demandent qu'une chose: le respect des prescriptions du Plan de sauvegarde révisé il n'y a pas si longtemps...

IRIS

Il est très dommage que ce débat vire à l'affrontement au détriment du vrai problème qui est de protéger notre qualité de vie.
J'habite le Marais depuis 45 ans, et il y a toujours eu des signes visibles gais,juifs, ou chinois selon les endroits.Et alors? ces manifestations passent et font partie du charme de la vie du quartier.
Ce qui ne passe pas, c'est la dégradation de la vie quotidienne : bruit, foule, saleté partout, boutiques de vêtement à la chaine,et mort de la vie de quartier, est-ce une ville ou un centre commercial en plein air? Faut-il que nous vivions en décalage pour récupérer notre espace? Je voyais récemment un reportage sur les grandes villes soumises au problème du tourisme de masse, nous y sommes.
Une réflexion de la Mairie ne serait pas du luxe, car le Paris des parisiens meurt doucement au profit d' une ville vitrine acheté par des investisseurs, étrangers trop souvent
( hôtels, patrimoine). Pourquoi voulez-vous que les habitants lambda les intéressent?
Et un Maire est-il là pour faciliter cet état de fait à tout prix sous prétexte de rentabilité et de bling-bling?
Des classes d'enfants ferment, les personnes âgées sont largement parties, ce sont des signes qui ne trompent pas, masqués par l'euphorie du prix du m2 record.
Ca se décide, l'avenir d'une ville, a fortiori d'une capitale!

L'article le Vivre le marais et la réponse du maire à l'évidence suscitent un débat qui a tendance à s'enflammer. J'ai trouvé cette phrase d'un précédent article de yvon Legall très juste "L’actualité montre depuis des années que l’étalage de signes communautaires génère un rejet proportionnel à la visibilité de ces signes. On peut le déplorer mais on ne peut pas l’ignorer, surtout quand on prétend piloter une ville comme Paris." Tout est dit en quelques mots que chacun doit méditer, a commencé par les élus de la Mairie du Paris. Prenons en conscience et arretons d'ergoter.

Merci monsieur le Maire, votre positionnement me semble raisonné et clair!
Il serait temps d’apaiser ce climat qui stigmatise toujours les mêmes communautés vivant ou de passage dans le Marais.

Les discours discriminatoires bien ciblés sont malheureusement de plus en plus rependu sur la toile, souvent sous couvert de nuisances ou autres suspicions d’internautes qui voudraient gommer toutes les composantes visibles de notre quartier.
Sam

Reponse à TDT

"Les touristes viennent voir le marais et sont patrimoine et non un ghetto"

Ete vous certain que LES touristes (a qui on met a peut pres tout sur les épaules...) viennent UNIQUEMENT pour la beauté du patrimoine ??

Et la rue des rosiers !!?? Uniquement du patrimoine par exemple ?? Ou alors un ghetto ??

Ce site divise de plus en plus je trouve, et c est bien dommageable

Alain


Le maire est dans un déni idéologique. Ceux qui habitent le quartier depuis longtemps voient bien que la communauté gay est de plus en plus ostentatoire et qu'elle annexe progressivement un espace public et historique. La "décoration arc en ciel" n'est pas simplement une décoration. Elle a été choisie parce que les couleurs en sont criardes et contrastent avec l'environnement urbain. Elle est faite pour se voir de loin et s'imposer; elle procède d'un communautarisme ostentatoire et revendicatif. Il en suffit de quelques unes ou même d'un seule pour changer le caractère d'une rue. En outre les établissements arborant un arc en ciel ne sont pas simplement "une poignée" comme le prétend le maire : de nombreuses rue sont concernées par des enseignes aux dimensions disproportionnées avec les boutiques qui les arborent. De grands magasins s'y mettent aussi dans une logique de marketing. Par la concentration de ces enseignes dans le 4ème arrondissement, les LGBT affichent ainsi que le quartier leur appartient. Enseignes, passages cloutés, potelets, tout support est bon. Les autres habitants du quartier se sentent de plus en plus étrangers dans leur quartier. De quelle autre communauté tolérerait-on cela ? L'"homophobie" pointée par le maire est surtout une réaction d'exaspération à ce prosélytisme auquel le maire ne voit aucun inconvénient.

Il n'échappera à personne la timidité de l'avis du maire sur la pérennité des décorations arc-en-ciel : il aurait simplement "émis des réserves" sur le sujet, alors que son arrondissement est le plus concerné de tout Paris. Une belle façon de contrarier aussi peu que possible la maire de Paris Anne Hidalgo qui a justement décidé cette pérennité !

Concernant les nuisances sonores liées aux débits de boisson, le maire a le culot (ou l'inconscience ?) d'utiliser des lettres grasses pour sa phrase "la fête ne doit pas se faire au détriment des riverains qui aspirent au repos", en contradiction totale avec le laxisme et le complaisance dont font preuve depuis des années la mairie de Paris et de celle du 4ème arrondissement. Leurs déclarations non suivies d'effet ne sont qu'un enfumage pendant que ces établissements prospèrent et que la majorité des habitants est sacrifiée à une minorité festive et souvent sans-gêne (tapage nocturne, urine ...). Les paragraphes traitant de la question sont un modèle de jargon politique émaillé de formules toutes faites et lisses (dynamisme économique, tranquillité des riverains, nuisances sonores et olfactives, harmonie entre tous, etc.).

Monsieur le Maire, les habitants du quartier attendaient une autre réponse que cette rhétorique lénifiante.

C. Mercier

Il n'y a que ceux qui exploitent la situation pour taxer l'association d'homophobe, quand les adhérents de celle ci sont pour certains des gay !
Mais ce sont aussi des habitants qui veulent vivre en paix Les touristes viennent voir le marais et son patrimoine culturel et non un ghetto.
Il faut en finir avec cette vision malsaine amplifiée par quelques intérêts privés et le Maire ferait bien attention de ne pas se mettre les habitants à dos, eux qui votent et non les faiseurs de fric.

je viens de revenir de la campagne ou je me suis réfugié car les nuits du vendredi 07 09 et du 08 09 (excusez moi l'expression ) m'ont fait péter les plombs. Le dimanche mon ami est allé à la police pour de nouveau porter plainte mais ils ont refusé de nous mettre en rapport directement avec la préfecture de police.
Merci pour votre soutien

il serait temps que les articles de Vivre le Marais soient débarrassés d'un ton parfois suspicieux qui ne peut que provoquer un certain malaise parmi les habitants du Marais (comme moi, résident de la rue du Temple) qui ne se reconnaissent pas dans ce climat de violence verbale détestable.

Droit dans ses bottes.
Heureusement il nous reste les élections pour faire passer un message clair.

Excellent ce maire ! Merci pour l'info !!

Le modérateur du blog est intervenu pour corriger un mot du texte de "azercom", un blog qui défend l'activité festive du Marais. Il écrivait "ce déversoir de haine" que nous avons transformé en "déversoir de plaintes". Car il n'y a aucune haine de la part de notre association même si quelques uns de ses membres souffrent du comportement de certains lieux festifs. Que azercom sache que si d'autres ne sont pas notre cible c'est simplement que leur comportement est accepté et qu'il n'y pas de plaintes à leur égard. Ils sont d'ailleurs l'écrasante majorité dans le Marais.

A la lecture de cette lettre, il est visible que le maire du IVe ne change pas de position. Il faut relever ses termes "Je les soutiens sous leurs formes festive et militante". C'est un résumé de ce qui se passe. Je pense que les prochaines élections municipales sont notre seul espoir

Monsieur le Maire, bravo et merci. Je ne partage pas vos options politiques mais on n'en peut plus de lire quotidiennement ce déversoir de plaintes sur ce site... quand ce ne sont pas les chinois et leur nouvel an c'est nous les homos qui prenons. Toujours une attaque bien "ciblée" contre 2 ou 3 établissements (que par ailleurs je ne fréquente pas) . Il y a en a de bien plus dérangeants, mais je n'ose imaginer pourquoi ils ne sont jamais leur cible...

Tous ces arguments de part et d'autre semblent fort intéressants. Une question se pose cependant : quels sont précisément ces " représentants d'associations " choisis sur des critères que l'on ignore ? De la réponse dépend la crédibilité de la démarche, bien entendu.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)