Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Embellir Paris : un jury de 25 membres réunis à l'Hôtel de Ville pour sélectionner les projets... | Accueil | Christophe Najdovski prend la mesure de la nuisance des "trottinettes"... »

19 mars 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Naturellement, les amis de la mairie se félicitent comme toujours de la politique urbaine qu'ils mènent... Rousseau n'a plus qu'à se retourner dans sa tombe. On lui conseillera au passage d'emprunter le Dictionnaire de la novlangue hidalgesque édité par Florence Berthout...

Plutôt d'accord avec Philippe; je me suis rendu hier pour voir ce jardin,bien que les goûts et les couleurs divergent, le tout est de bonne facture.Une bibliothèque est mise à disposition pour les rêveries d'un promeneur solitaire.

Je vis là dans les parages du musée Picasso et suis très désappointé de lire ces commentaires qui dénigrent ce qui a été plutôt bien fait pour ce jardin. Pour être crédibles, ayez de la mesure que diable !

Franchement,cet aménagement est une cage à pigeons ou à poulets: des caisses empilées et des grilles. Ce lieu ne respire ni la liberté, ni la joie de vivre. Çà ressemble fortement à un lieu de détention.
Où est passée l'imagination à la Mairie ? Le sens de l'esthétique, du petit coin sympa où l'on discute, a disparu du cerveau de nos "aménageurs" administratifs.
"Le sous-Préfet aux Champs" n'existe plus,remplacé par "L'Énarque à lunettes collé à son ordinateur".

Dominique

Il y a donc pour cet espace un côté pile et un côté face ...

Côté lumière : la conservation des trois érables dont on ne voit pas ce qui aurait pu justifier qu'ils soient voués au bucheron,
la végétalisation attendue sinon prometteuse, la vue de l'hôtel Salé sous un angle témoignant de son histoire passée et l'ouverture au public... c'est un peu chiche rapporté au coût de l'ensemble

Côté sombre : la disparition de deux beaux grands arbres, l'exposition L. de mobilier de jardin qui ne fait pas l'affaire même si c'est certainement pour certains une bonne affaire (quel appel d'offre ?, quelle consultation des habitants, quelle formation "paysagiste" du responsable ayant opéré le choix ?), les risques d'enlaidissement du mur...

Côté risible ou pathétique : que notre élu amical et respectable soit contraint de négocier avec les coupeurs de têtes d'érable pour conserver une Trinité en dépit de la disparition du club des cinq : est-ce un symbole de ce qu'est devenu la démocratie représentative : devoir tracer des bissectrices entre une technocratie moderniste du type "on sait ce qui est le mieux pour vous" et des riverains du Marais par trop bucoliques voire passéistes et archaïques (ils regrettent même les vieux bancs verts ah ah ah !); que des riverains soient obligés en faisant preuve de bon sens de passer pour des pisse-froid... mais rassurons-nous on préfère quand même cette approche aux humanoïdes à sang chaud qui brûlent, saccagent à tire-larigot dans d'autres quartiers...

Proposition concrète pour la mairie : tester ici le principe LIFO "dernier arrivé, premier sorti" en cas de tag sur le mur d'un bâtiment historique, renforcement de la surveillance et appliquer sans ménagement les sanctions à renforcer contre toute salissure pseudo artistique sur la façade d'un monument historique, réfléchir sans a priori aucun sur la raison pour laquelle on a renoncé sans concertation à utiliser le mobilier urbain traditionnel de Paris (grands bancs verts)...

Enfin, cela aurait pu être pire ... et pour se consoler on peut toujours envisager un jumelage avec l'association de défense des serres d'Auteuil ... en dépit de 75.000 signatures, on a détruit un site protégé, classé en mettant à bas l'architecture élégante et fonctionnelle de Formigé et les 10.000 plantes tropicales inutilement sacrifiées sur l'autel du tennis amplifié ont été évacuées ou transférées sur place vers des serres massives, écrasantes pour le paysage, sans prise en considération sérieuse des contraintes hygrométriques et autres nécessaires à leur (sur)vie...
Les ennemis des arbres, ce ne sont pas seulement les bétonneurs fous cela peut être aussi tout discoureur bien intentionné à la langue verte -ou de toute autre couleur- bien pendue à l'ombre des lobbys.

Gageons selon l'heureuse formule d'A. Metzger qui clôt cet article que le square Thorigny puisse faire l'objet à l'avenir d'une "correction de ses défauts" sans en arriver pour autant à un travail sans fin, travail de Pénélope...


Pas un jardin, plutôt un jardinet tellement ce truc est petit.

Et dire que c'est pour ça qu'on a coupé trois arbres... mais bon, il y a certainement trop d'arbres dans le centre de Paris.

Ca fait un peu présentation Lapeyre (Regardez tout ce que l'on peut faire avec des planchettes en Sapin). Franchement pas joli. Heureusement que les riverains se sont battus.

Je suis entièrement d'accord avec les commentaires de Gervais et Adrien. Il est dommage que les réalisations de cette mairie soient toujours très bas de gamme esthétiquement car cela nous oblige à apparaître systématiquement un peu "pisse-froid" alors que nous aimerions tellement nous réjouir. Mais pourquoi ne pas utiliser les jolis bancs de bois verts traditionnels à Paris, tellement plus gracieux que ces banquettes de train de 3ème classe? Pourquoi ne pas faire une petite allée claire de sable tassé plutôt que cet arc de cercle de pavés gris grossièrement jointés de noir, un peu pompeux et très peu naturel? . En fait, pourquoi ne pas embaucher un paysagiste digne de ce nom pour une ville comme Paris?

Pour ma part, je trouve que ce mobilier urbain est très médiocre et ne met pas en valeur le caractère patrimonial des lieux (certes moins grotesque que la coccinelle du jardin de l'hôtel Salé qui atteint des sommets). Je regrette en outre l'abattage de deux arbres magnifiques. Il est aussi assez probable que le mur du musée soit désormais régulièrement tagué.

Espérons que les résidents alentour ne souffriront pas des diverses nuisances que l'ouverture au public de cet espace pourra engendrer.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)