Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« Eataly Paris Marais : dialogue tendu mais dialogue quand même ! | Accueil | Notre Député Pacôme Rupin se montre pro-actif à propos des trottinettes ! »

12 mai 2019

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Concernant le bruit des ventilations des commerces allez sur le site de la Mairie de Paris :

https://www.paris.fr/services-et-infos-pratiques/prevention-et-securite/la-lutte-contre-les-incivilites/nuisances-sonores-4818

En téléchargeant le formulaire de signalement pour nuisances sonores vous l'adresserez au Bureau d’action contre les nuisances professionnelles (BANP), qui instruira votre dossier à l’adresse suivante : Mairie de Paris
Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection Bureau d’action contre les nuisances professionnelles 5 rue de Lobau – 75004 Paris

Rédigé par : jp75003 |


Je confirme et approuve pleinement le commentaire posté
par CM. J'habite aussi rue Montmorency, exactement en face du U et suis chaque nuit plus gênée par le bruit des ventilations. Si chaque commerce, et pourquoi pas chaque particulier, s'autorisait de telles incivilités, un tel mépris pour autrui, pareille ignorance des règles de vie, et produisait un tel bruit en continu dans les rues, la vie serait absolument intenable pour tous.
D'autre part, il n'y a de la part des livreurs ou du supermarché lui-même, AUCUN EFFORT pour atténuer les bruits des livraisons qui débutent dès 7h du matin. Des nuisances sonores qui augmentent et dont les gérants du supermarché n'ont visiblement rien à faire...

Il y a un autre type de nuisance sonore rarement évoquée, c'est celle générée par les matériels de ventilation, de climatisation ou d'extraction principalement le fait des restaurants et commerces en particulier des supermarchés. J'habite rue de Montmorency où le niveau sonore de l'extraction des chambres froides de U Express, qui fonctionne en continu nuit et jour, est toujours plus élevé. Il faut ajouter à cela le bruit des livraisons tôt le matin et de la collecte des emballages tous les jours sauf le dimanche. Force est de constater alors, que le trafic automobile fait figure d'amateur dans l'échelle des générateurs de nuisances sonores.
Il faudrait d'ailleurs faire la distinction entre la pollution sonore due aux voitures et celles dues aux scooters et motos beaucoup plus bruyants, toujours plus nombreux et de surcroit plus polluants de l'air que nous respirons.

Il est heureux d'être représenté au conseil de la nuit de Paris par quelqu'un qui ne s'en laissera pas compter et saura faire du bruit si le tapage nocturne était par trop passé sous silence entre les mains expertes des Pierrots de la nuit et des amateurs de la fête pour tous, riverains exceptés.
Merci à Vivre le Marais d'avoir décrypté la tactique de dérivation sur la carte stratégique du bruit utilement centrée sur les effets des modes de transport...
Il arrive qu'il y ait convergence bruitée et complémentarité patente dans nos immeubles anciens et nos rues étroites entre les désagréments stridents de la circulation automobile (avec ses encombrements et réactions forcenées des conducteurs pressés vis-à-vis des livreurs affairés),les vibrations sourdes du redémarrage régulier de la machinerie du chauffage urbain CPU et l'expression criarde piétonnière ou motorisée des fêtards imbibés,"before" comme "after", sans rire c'est quasiment les 3x8... même les lourds investissements en fenêtre double vitrage n'y suffisent pas car les bruits hors norme sont enclins à s'immiscer par toutes les anfractuosités ... la solution? c'est la citoyenneté, pas seulement celle des conseils policés, vous savez celle de la vie quotidienne, de jour comme de nuit où l'on respecte le riverain, l'habitant de proximité fut il travailleur, retraité, père ou mère de famille auxquels les édiles du sommet se doivent d'accorder pour le moins une oreille même si l'autre est accaparée (c'est un euphémisme) par le sous-groupe des assommoirs - avec ou sans back rooms - au sein des limonadiers. Que Vive aussi Paris du murmure plutôt que du barbare avec ou sans trait d'union.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)