Amelot bisseuil cour int et fronton
Blog powered by Typepad
Membre depuis 09/2006

« "Attila", l'équarrisseur des affiches sauvages est de retour et s'explique... | Accueil | La "Maison de la Poésie", ancien "Théâtre Molière" : un atout culturel pour Paris-centre dont on ne parle pas assez ! »

13 mars 2020

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

"De plus, le tag appelle le tag. Plus nos murs sont dégradés, plus les tagueurs taguent. C’est un cercle vicieux qu’il faut arrêter dès le début"
Oui, vous avez entièrement raison, il y a une force d'attraction des murs taggués sur les graffeurs, comme-ci le premier tag donnait aux autres le droit de dégrader ou levait l'interdit sur la saleté.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)